Glaïeul

Glaieul

Cultiver le glaïeul, un classique des jardins !

Les glaïeuls sont considérés comme des classiques du jardin ornemental. On ne se lasse d’ailleurs pas de ces épis fleuris qui, de manière encore plus marquante dans les plus grands jardins, quand ils sont plantés en nombre, donnent littéralement l’effet de mer fleurie et arc-en-ciel, notamment quand le vent balaie ces grandes tiges de toutes les couleurs.
Les glaïeuls au jardin, c’est une vraie plongée au coeur des fleurs, de la nature, de la verdure, avec leurs grandes tiges, les fines feuilles vertes et pointues d’où s’extraient les hampes de fleurs. Cette plante vivace bulbeuse d’été est de culture très facile, alors n’hésitez plus plantez-les, pourquoi pas avec des graminées pour ajouter un effet plus aérien…

Nom botanique :

Gladiolus spp (plusieurs variétés)

Type de plante

Famille : Iridacées
Cycle : Plante vivace
Rusticité : Semi rustique (-5°C)
Feuillage : Caduc
Exposition : Soleil
Sol : Humifère, profond et très drainé
Port : Érigé
Enracinement : bulbe (corme)
Origine :  Afrique Australe*, ouest de l’Asie et méditéranée
L’Afrique Australe, c’est le sud de l’Afrique, au dessous d’une ligne entre l’Angola et la Tanzanie.

Particularités

Résistance au froid : -5°C
Floraison  : juillet à septembre
Entretien : facile
Hauteur : de 0,50 à 1,5 m
Toxicité : non

Quand planter les glaïeuls ?

• Plantez les cormes (bulbes) à partir du mois d’avril et jusque mai-juin.
Attention aux gelées tardives, les cormes sont sensibles au froid.

Comment planter les bulbes des glaïeuls ?

Préparez le sol :

• Ameublissez la terre, sur une hauteur de bêche, environ 25 cm de profondeur.
• Amendez le sol de compost et de terreau de plantation.
• Ajoutez du sable pour améliorer le pouvoir drainant. Le glaïeul est sensible à l’eau qui stagne.

Plantation des cormes de glaieul :

• Préparez des trous peu profonds, environ 10 cm, c’est la bonne profondeur pour les cormes de glaïeuls.
• Déposez les bulbes (cormes) tige vers le haut.
• Prévoyez une distance de plantation de 15 à 20 cm entre chaque corme afin de laisser l’espace aux glaïeuls.
• Recouvrez du mélange.
• Tassez.
• Arrosez.

L’info du jardinier :

• Le glaïeul ne nécessite pas d’arrosage en dehors des périodes de sécheresse.

Peut-on multiplier le glaïeul ?

Oui. Il existe 2 possibilités, la multiplication par semis des graines, et par division des bulbes. Cette deuxième méthode est plus sûre et plus simple, et le résultat – la couleur des fleurs – est certain. La première est plus délicate car d’une part on ne peut pas connaitre de manière certaine la couleur puisqu’on ne sait pas à partir de quelle autre fleur elle aura été fertilisée, et la fertilité des graines elles-mêmes n’est pas non plus certaine.

Comment multiplier le glaïeul avec ses graines ?

• Après la floraison, laisser faner et sécher les fleurs.
• Récupérez les graines présentes dans les fleurs.
• Faites les sécher dans un endroit sec, sous abri.
• Réservez-les dans des sachets en oubliant pas d’indiquer la variété, éventuellement la couleur, et la date.

Comment multiplier les glaïeuls ?

• Une fois les feuilles jaunies, en automne, il faut arracher les cormes (bulbes) du sol pour les préserver pendant l’hiver. C’est à ce moment là qu’on va prélever les bulbilles. On peut également procéder à cette opération au printemps, c’est à dire au moment de la plantation.

Prélèvement des bulbilles

• Autour du bulbe principal, il se forme des petits bulbes, qu’on appelle bulbilles.
• Retirez-en quelques uns par corme de glaïeul et réservez-les pour la future plantation de printemps.

Plantation des bulbilles de glaieuls

• Préparez le sol comme vu précédemment.
• Plantez les bulbilles à une profondeur de 5 cm.
• Repérez bien l’endroit. Vous pouvez par exemple regrouper les bulbilles dans une même zone ensoleillée du jardin.
• Le bulbe va continuer de se développer mais il est possible qu’il ne donne pas de fleur cette année là.

Période de floraison :

•  Le glaïeul fleurit l’été jusqu’au début de l’automne, de juillet à septembre, les fleurs vont se renouveler sur leur tige pendant tout l’été. 10 à 12 fleurs par tiges se renouvellent tout l’été., groupées sur les épis dressés.
Il existe un très grand nombre de coloris.

Entretien :

• Arrosage : en cas de sécheresse.
• En octobre : une fois que les feuilles ont jauni, arrachez les cormes.

L’entretien des glaïeul pour l’hiver :

A l’automne : Avant l’apparition des grand froids, une fois que les feuilles de la plante ont jaunie (C’est le signe que le bulbe/corme s’est régénéré) arrachez-le de terre, séchez-le. Nettoyez-bien les bulbes avec une brosse, conservez-les dans un endroit frais et sombre tout l’hiver pour les replanter au printemps suivant, après les dernières gelées.
C’est seulement si vous habitez une région très douce où les températures ne baissent guère en dessous de 0°C que vous pouvez les conserver en terre. Coupez les feuilles jaunies en automne, puis par précaution, paillez les cormes avec des feuilles mortes ou de la paille.

Quelques variétés de glaïeuls :

Quelques variétés parmi les hybrides généralement cultivés dans nos jardins d’Europe :
• Glaieul grandiflorus, glaïeuls hybrides à grandes fleurs : c’est une espèce vigoureuse à tige rigide qui peut mesurer jusqu’à 1,50m
• Les glaïeuls hybrides à petites fleurs (petiflorus 😉 ) aussi appelés « glaïeul papillon » qui possèdent des belles fleurs, somptueuses même, souvent avec des taches aux couleurs vives.
• Primulinus gladiolus est une variété original de glaïeul : leur pétale supérieur recouvre le pistil et les étamines de la fleur masquant le coeur de la fleur.
• Glodiolus colvillei et Gladiolus nanus, deux variétés proches, issues d’un croisement entre des glaieuls d’été et glaïeuls d’hiver. Elles existent en blanc, orange clair, saumon rose, ou même rouge.

Et pourquoi pas…

• Glaieul x Grandiflorus « Beau rivage » aux fleurs rouge-oranges ou crèmes.
• Glaieul x Grandiflorus « Côte d’azur » aux fleurs bleu lavande et au coeur bleu clair.
• Glaieul x Grandiflorus « Full House » aux fleurs rose et au coeur blanc…

S’accorde avec

• Plantez les glaïeuls avec des graminées, des gauras, des gypsophiles, des asters

Avec ou sans jardin…

Au jardin : en massif de vivaces, au jardin bouquetier ou au potager.
Sans jardin : Laissez tomber…

On récapitule

• Cycle : vivace
• Rusticité : semi rustique (-5°C)
• Feuillage : caduc
• Floraison : juillet à septembre.
• Couleur : nombreux coloris
• Type de sol : sol profond, humifère et très drainé.
• Plantation : Printemps après les risque de gelées fin avril et mai.
• Entretien : rentrez les bulbes l’hiver.
• Utilisation : en massif de vivace, en bordure

Fiche rapide :

  • Quelle exposition ?Exposition :
    Soleil ou mi-ombre
  • Quelle qualité de sol ?Sol :
    Frais, léger,
    drainant
    (peut être sableux)
  • Quels besoins en arrosage ?Arrosage :
    Régulier en pot.
    Pas nécessaire en pleine terre.
  • Taille adulte de la planteTaille (HxL) :
    Jusque 0,5 x 0,3 m
  • Profondeur de plantationProfondeur :
    5-10cm
  • Quand semer la plante ?Semis :
    fin de printemps 
  • Quand planter ?Plantation :
    De mai à juin
  • Quand récolter ?Floraison :
    juin à octobre

5 Comments

  • Rosaire Vaillancourt , ville de Mirabel ,Québec dit :

    Bonjour j’ai des glaïeuls du nom plumtart et Priscilla ,
    Pour l’hiver que dois-je faire ?
    Laisser les bulbs en terre ou les retirer ?
    En attente de votre réponse .
    Merci de votre aide .

    • Bonjour Rosaire,

      Merci de l’intérêt pour jaime-jardiner.com et merci pour votre commentaire qui aidera d’autres passionnés de jardin comme vous.

      Pour les glaieuls « Plum Tart » ainsi pour les glaieuls « Priscilla », Ces variétés sont gélives à 0°C. Le Québec est une province assez froide, avec des hivers qui peuvent être très rigoureux et ses températures bien plus basses que 0°C. Je vous proposerai de retirer les bulbes pour les placer au sec, dans un endroit non-chauffé, à l’abri de la lumière… pour les replacer au printemps.

      Un grand bonjour au Quebec et aux Quebéquois 😉 !

      Je vous dis à bientôt sur jaime-jardiner.com

      Daniel

  • joao dit :

    Bonjour,
    je suis au Portugal je dois rentrer en France vers le 15 septembre.
    que faire pour les bulbes des glaïeuls?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Bonjour Joao. Je vais essayer de vous répondre, je n’ai peut-être pas compris votre question.

      Si vous rentrez en France « de manière définitive », je comprends que vous souhaitez conserver vos glaïeuls des jardins. Généralement, pendant la floraison il n’est pas conseillier de les déterrer. En réalité pendant toute la floraison le corme se fatigue, puis se régénère en automne, quand les feuilles sont jaunes et souvent flétries, c’est le moment de les arracher.
      En septembre il sera encore tôt pour les arracher, vous risquez de les perdre. ce que vous pouvez faire, c’est de les retirer en conservant une grosse motte de terre et vous les replanterez toujours avec leur terre du Portugal tout en espérant que le changement de climat ne soit pas trop brutal.

      Ceci dit, si ce n’est pas le cas, si vous rentrez en France sans les bulbes/cormes, j’ai tendance à penser d’ici que les période de gel au Portugal sont rares en dessous de 0. Les cormes peuvent rester en terre. Dans l’idéal, demandez à un ami de venir couper les feuilles fanées fin octobre. À bientôt et bon retour en France

Leave a Comment

Captcha-formulaire *

Google+