Semis en terrine

semis en terrine, comment faire ?

Pourquoi faire des semis en terrine ?

Les semis en terrine sont réservés aux cultures les plus fragiles, ou les plus difficiles à réaliser en pleine terre. Ils permettent de cultiver dans une terre apporpriée à la culture, une terre « neuve » et propre. Vous gérerez l’arrosage, et le cas échéant, la température, car certains semis se font « à chaud ».

Comment faire les semis en terrine ?

  • Utilisez un bac plutôt plat, « une terrine » de récupération ou achetée en jardinerie.
  • La terrine doit être trouée, de façon à permettre un bon drainage et si possible posséder un couvercle.
  • Commencez par ajouter une couche drainante comme des graviers ou bien du sable grossier.
  • Ajoutez une couche de terreau pour semis, ou autre substrat adapté à la culture, jusqu’en haut du récipient.

Lors des semis, l’arrosage est délicat car il faut éviter de déplacer les graines. 
Une très bonne technique consiste simplement à mouiller la terre avant de semer les graines.
Plus les graines sont petites plus elles seront semées en surface, à peine recouvertes de terreau. À l’inverse, plus les graines sont grosses, plus elles seront placées profondément.

  • Tassez avec une planchette.
  • Réalisez le semis.À cette étape, les graines peuvent être assez serrées mais pas collées. Une fois poussées de quelques centimètres, les plantules issues des semis seront placées en godet.
  • Tamisez une fine couche de terreau pour recouvrir les graines (2 à 3 millimètres maxi).
  • Tassez à nouveau avec la planchette. Cette étape a pour vocation de rendre la terre bien plate. De cette manière, les plantules ne sont jamais en contact avec la terre humide ce qui évite le développement de maladies dues à l’humidité.
  • Pour créer un « effet de serre », laissez sécher la terrine en surface, puis, placez un film de cuisine étirable bien étanche sur le dessus – ou un couvercle pour les terrines de jardinerie. L’atmosphère crée sera propice à la montée des graines, chaleur et saturation.
  • Une fois par jour, aérer la terrine en entrouvrant le film ou le couvercle, ce qui permet d’éviter le développement de maladies cryptogamiques.
  • Maintenez le rythme jusqu’à la levée.
  • Conservez la terrine sous abri chauffé (15 à 22°C) et sans soleil direct.
  • Dès que les 2 premières feuilles « vraies  » apparaissent, le repiquage en godet (voire en pleine terre) est possible et même recommandé. (Voir la fiche tomate). Le repiquage en godets permet aussi de renforcer les plants. Le repiquage pleine intervient donc avec un plant bien plus mature, plus grand, plus résistant.
  • Attention aux conditions météos. Adaptez le repiquage selon la rusticité des variétés semées.

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Google+

Les cookies nous servent à mesurer l'audience du site, en continuant vous acceptez que nous les utilisions, merci. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies ? Ils sont nécessaires au "monitoring" de l'audience, c'est à regarder quelles sont les pages qui ont étées vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous sommes en mesure de comprendre ce que vous appréciez sur jaime-jardiner.com et quand à ce que vous n'aimez pas, ça nous permet de le savoir et de retravailler ces contenus. En gros, ils nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur j'aime-jardiner.com

Fermer la fenêtre !