Maladies de l'échalote

Maladies de l’échalote

Cultivez l'échalote !

Maladies de l’échalote

On aime cultiver l’échalote au jardin potager. C’est une plante potagère aromatique qu’on adore utiliser en cuisine. Sa culture n’este pas difficile, et elle ne demande pas trop d’efforts au jardin.
Les maladies de l’échalote peuvent s’installer plus facilement quand la rotation ou les méthode de culture biologique ne sont pas respectée

Voir la fiche cultivez l’échalotte

Le charbon de l’échalotte :
• Des tâches de poussière grise apparaissent sur les feuilles, les tiges et parfois l’enveloppe du bulbe.
C’est une maladie qui s’attaque à la plante au tout début de sa croissance. Le respect de la rotation des cultures est le meilleur traitement préventif contre cette maladie.
• Arrachez les plants atteints et détruisez-les.

A ne pas mettre au compost, bien sûr.

• Le mildiou :
• des tâches allongées apparaissent sur les feuilles. Un duvet violet de poussière.
> La rotation des cultures est le meilleur moyen d’éviter l’infestation.
> En prévention, utilisez de la bouillie bordelaise en pulvérisation.
> Une fertilisation à base de Lithothamne en cas d’orage, de chaleur et d’humidité.

• La rouille :
 des tâches jaunes puis brunes apparaissent sur le feuilles.
• Les feuilles prennent une teinte rouille et sèchent.
> En prévention, utilisez de la bouillie bordelaise en pulvérisation.

• Le Gras de l’échalote :
• Le bulbe de l’échalote noircit et pourrit.
> En général, le gras est une maladie qui intervient quand le sol est trop lourd, trop humide.

• La mouche et le thrips : sont 2 insectes qui peuvent infester les plantations d’échalote.
> Pratiquer une bonne rotation conseil récurent.
> Les jardins bio ne souffrent pas (ou rarement) des ces infestations, sans doute grâce à un équilibre naturel de la terre qui conserve toutes ses défenses et à des techniques qui permettent d’éviter le développement des parasites.
> En cas d’infestations, utiliser un insecticide bio végétal.

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Attention, la limite de temps pour la validation du formulaire via le CAPTCHA est dépassée ! Merci de recharger le CAPTCHA.

Google+

jaime-jardiner.com ainsi que nos partenaires, nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies. jaime-jardiner.com Pour mesure l’audience et vous proposer les fonctionnalités de vos Réseaux Sociaux préférés. Nos partenaires les utilisent pour personnaliser les publicités (Google Adsens ©). Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies sur jaime-jardiner.com ? SUIVI DE L'AUDIENCE DE JAIME-JARDINER.COM Les cookies Analytics (analyse d'audience) sont impersonnels et nécessaires au "monitoring" de l'audience. Ils servent à regarder par exemple, quelles sont les pages qui ont été les plus vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous pouvons comprendre ce que les internautes apprécient sur jaime-jardiner.com et ce qu'ils aiment moins. Cela nous permet d'améliorer ou d'ajouter des contenus, ceux que les utilisateurs attendent. ce sont des chiffres qui nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur jaime-jardiner.com. Nous avons fait la démarche de limiter les cookies à 14 mois dans Google analytics conformément à la loi. Pour respecter la nouvelle réglementation RGPD qui est entrée en vigueur le 25 mai 2018, nous vous proposons la possibilité de recevoir ou de supprimer vos données liées aux cookies ICI : https://www.jaime-jardiner.com/mentions-legales/ PUBLICITÉS : jaime-jardiner.com fait appel à Google Adsense© pour la monétisation du site. Google Adsense© dépose des cookies (ou à ceux des partenaires) qui peuvent lui permettre d'afficher des publicités (annonces) proches de vos centres d'intérêts. RÉSEAUX SOCIAUX : Pour vous permettre de partager avec vos amis ou "liker" les contenus de jaime-jardiner.com nous intégrons les codes de nos partenaires Facebook©, Twitter©, Google+© et Pinterest© qui mettent à jour les cookies lors de votre visite. ABONNÉS NEWSLETTER : Tous les abonnés à la newsletter jaime-jardiner.com se sont abonnés sur le site en remplissant un formulaire simple et logiquement chacun a donné son accord. Si vous ne souhaitiez plus recevoir nos messages, en bas des message vous avez une possibilité de désinscription en 1 clic.

Fermer