Hélianti

helianti un légume racine aux saveurs entre topinambour et salsifi

Hélianti, un légume racine ancien….

L’hélianti… On prend goût à le redécouvrir ! C’est un légume ancien qui avait déserté les potagers et la culture en général. Il faut bien reconnaitre cela à la culture bio : les producteurs bio sont pour beaucoup dans la redécouverte de notre patrimoine potager. C’est vrai pour l’hélianti comme pour des tas d’autre légumes.

L’hélianti est une plante très proche du topinambourg dont les tiges, les feuilles et même les fleurs – de belles fleurs jaunes – sont très proches.

Dans  nos régions, l’hélianti ne donne pas de graines. Pour le cultiver d’une année sur l’autre il faut en réserver quelques beaux pieds (rhizommes) moyen, pas nécessairement les plus gros, le conserver dans du sable, en intérieur. En réalité, si vous laissiez des pieds en terre au potager, l’hélianti deviendrait très rapidement envahissant tant il a capacité à se développer. Mais il faut maîtriser le potager. Et il faut surtout respecter surtout la rotation des cultures, sous peine de voir des maladies comme l’oïdium attaquer fortement les plantations, c’est vrai également pour certains insectes comme l’aleurode (mouche blanche) même si l’infestation de ce type est plus rare.

Nom botanique :

• Hélianthus strumosus Linné

Type de plante :

• Cycle : Plante vivace cultivée en annuelle
• Famille : Astéracées asteraceace
• Enracinement : Légume racine (rhizome)
• Origine : Amérique du Nord
• Rusticité : L’hélianti est un légume très rustique
• Port : Hautes tiges
• Rotation des cultures : 4 années avant retour de l’hélianti
• Exposition : Soleil

Nutrition et santé :

Nutritive : l’hélianti est un excellent constituant pour le corps.
Vitamine/oligo-éléments : il contient de la vitamine C et de nombreux oligo-éléments comme du calcium, du potassium, du magnésium, du phosphore… et du cuivre, du chlore, du cobalt, du fer, du fluor, de l’iode, du sélénium et du manganèse.

Quel sol pour cultiver  l’hélianti ?

Type de sol : humifère, profond et frais . Le sol doit être nettoyé des cailloux et des pierres de façon à ce que les rhizomes se développent le mieux possible et ne se déforme pas.
Arrosage : si besoin et en cas de sécheresse

Quand planter les rhizomes d’hélianti ?

• Plantez de février à la fin du mois de mars et avril.
Échelonnez les plantations pour étaler les récoltes.

Comment les planter ?

Préparez le sol :

Si le sol a été tassé par les pluies d’hiver :
• N’hésitez pas à lui mélanger du sable pour l’aérer, car si l’hélianti apprécie les sols frais, il apprécie également un sol léger.

La plantation :

• À la bêche ou à la houe, plantez les rhizomes à 12-15 cm de profondeur.
• Laissez 50 cm entre les plants et séparez les lignes de 70 cm.
• Quand les plants sont suffisamment montés (20 à 30cm)…
• Buttez-les pour leur permettre de résister aux vents.

Jardiner l’hélianti avec la lune

• Plantez lune décroissante.

Certains disent ne trouver aucune différence entre leur culture lorsqu’ils suivent les cycles lunaires, d’autres même parlent de croyance. Et vous ? Comment cultivez-vous ? N’hésitez pas à nous dire quel jardinier vous êtes en nous laissant un commentaire 😉 !

Quel entretien pour la culture de l’hellianti :

Sarclage et binage.
• Arrosages pendant les périodes de sécheresse.
• Quand les tiges sont sèchent, coupez les.

L’info du jardinier :
L’hélianthi peut atteindre 2 mètres de hauteur. 

Récoltez l’hélianti :

L’hélianti est récolté environ 7 mois après plantation :

• Vous les récolterez au fur et à mesure des besoins, à partir de mi novembre et jusque mars suivant.
• Vous pouvez les conserver en terre en protégeant les plants d’un paillage pour faciliter leur arrachage.

Comment conserver la récolte d’hélianti… sur la durée ?

L’hélianti ne se conserve pas très longtemps à l’air libre. Il a tendance à ramollir au bout de quelques jours. Alors pour les conservez le plus longtemps possible :
• Arrachez les rhizomes et laissez-les sécher quelques heures au sec.
• Conservez les en silo de sable….
• Faites des couches successives de sable et d’hélianti.
• De cette méthode, vous pourrez les conserver bien plus longtemps et les consommer sur la durée.

Rotation des cultures :

• Attendre 3 ou 4 ans pour cultiver l’hélianti au même endroit.
• L’hélianti est une plante considérée comme « épuisante » pour le sol.
• La respect de la rotation est importante pour éviter les maladies et les nuisibles.

Quelques variétés d’Hélianti :

• Il n’existe que la variété type.

Culture amie 😉 au jardin potager :

• Cultivez les panais avec les poireaux, les oignons, et les radis

Maladies et parasites  :

• L’oïdium : Des taches blanchâtres ou grisâtres se développeent sur les feuilles, puis de la poudre apparaît. généralement si ça arrive c’est en fin de culture. Coupez rapidement les tiges et traitez à la bouillie bordelaise le reste de la culture.
Des maladies…. Et des animaux, des rongeures :
• Les lapins, campagnols, rats des moissons et autres les mulots qui dévorent les rhizomes.
Il existe de nombreux « piège » pour ces petits animaux, qui commence avec un grillage surtout valable pour les jardins où les lapins vivent à proximité. Des pièges qui se posent dans les galeries des mulots (pierres de carbure)… Et pourquoi pas un bon chat…

Côté cuisine  ?

L’hélianti se cuisine comme les pommes de terre, à l’eau, au jus, à la vapeur, frit… La cuisson est moins longue que celle de la pomme de terre.

Fiche rapide :

  • Quelle exposition ?Exposition :
    Soleil
  • Quelle qualité de sol ?Sol :
    léger, frais, humifère et profond
  • Quels besoins en arrosage ?

    Arrosage :
    Maintenir le sol frais

  • Taille adulte de la planteTaille :
    30 x 200 cm.
  • Distance de plantationDistance :
    50 cm
  • Profondeur de plantationProfondeur semis :
    15 cm
  • Quand semer la plante ?Semis :
    Février à mai
  • Quand planter ?Plantation :
    Mars à mai
  • Quand récolter ?
    Récolte :
    6 mois après les semis

Hélianti légume ancien, légume racine

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Google+

Les cookies nous servent à mesurer l'audience du site, en continuant vous acceptez que nous les utilisions, merci. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies ? Ils sont nécessaires au "monitoring" de l'audience, c'est à regarder quelles sont les pages qui ont étées vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous sommes en mesure de comprendre ce que vous appréciez sur jaime-jardiner.com et quand à ce que vous n'aimez pas, ça nous permet de le savoir et de retravailler ces contenus. En gros, ils nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur j'aime-jardiner.com

Fermer la fenêtre !