Les différentes méthodes de semis

Les semis, différentes méthodes !Dans la culture du potager ou du jardin ornemental, il existe différentes méthodes ou techniques de semis. Nous allons les passser ici en revue avec quelques exemple à l’appui. Car selon que l’on sème une pelouse ou que l’on fasse des rangs de panais, on sèmera à la volée ou bien en rangs larges… Mais c’est quoi… Et comment ça marche ? Allez un coup d’oeil à ce qui suit et vous connaitrez tout sur les différentes méthodes de semis !

1ère méthode de semis, les semis à la volée :

Les semis à la volée sont des semis qu’on pratique, à la main, en distribuant les graines, le plus régulièrement possible, sur la zone à semer. C’est un geste qu’on maitrise avec l’habitude…

Faire les semis à la volée ?

Contrairement à ce qu’on peut penser, semer à la volée n’est pas si facile que cela. Si le geste n’est pas précis, la répartition des graines pourrait être mauvaise. Et vous pourriez vous retrouver avec des semis trop denses par endroit et pas assez à d’autres, avec par suite une mauvaise répartition de la pousse, quelque soit la nature des plantes que vous avez semées.

Pourquoi faire les semis à la volée ?

En général, on sème les graines florales à la volée, lorsqu’on que le but à atteindre est un tapis aléatoirement distribué. Une répartion de fleurs en ligne ne rendrait pas le même effet, compte tenu de sa régularité. On utilise également les semis à la volée pour la pelouse.

Réussir les semis à la volée :

• Une fois la distribution de graines terminées,
• Passez un coup de râteau pour les intégrer légèrement dans le sol
• Tassez avec un rouleau ou un planchette pour éviter que les graines ne s’envolent.
• Il n’est généralement pas nécessaire de recouvrir les graines de terre ou de terreau.
• Arrosez largement en position bruine pour ne pas chasser les graines
• Maintenez le sol frais jusqu’à la levée.

Astuce pour les semis à la volée :

• Pour obtenir des semis plus réguliers,
• Mélangez les graines avec du sable.
• De cette manière vous pourrez jeter les semis par poignée avec une distribution de graines aléatoire mais suffisamment régulière si le mélange graine sable est bien homogène.
• Deuxième avantage, vous verrez plus facilement les zones semées ainsi que la densité semée grâce au sable.
• Le sable, après le grattage s’intégrera au sol, accroissant sa capacité drainante.

2ème méthode de semis, les semis en rayons ou en lignes :

Aves les semis en rayons ou en ligne, on est dans l’exacte opposé au semis à la volée. Ici le but recherché c’est la régularité.
C’est un type de semis plus ou moins réservé à la culture potagère, en d’autres mots : à la culture des légumes.

Faire les semis en ligne ?

C’est un geste plus simple à réaliser. Vous aller ici vous aidez si besoin d’un planttoire et respecter une distance : C’est à dire, la distance nécessaire entre 2 plants pour qu’il ne se fasse pas concurrence et tous aient la chance de se déveopper dans les meilleures conditions.
Dans nos potagers, c’est un opération qu’on produit à la main là où les maraichers professionnels utilisent des machines et c’est bien normal compte tenu des surfaces cultivées.

Réussir les semis en lignes ou en rayons :

•  Déterminez la direction des lignes avec un cordeau.
• Selon la nature des plantes cultivées, la profondeur des sillons/rayons que nous allons produire pourra être différentes de 3 à 5 cm à une dizaine. La distance entre les lignes répondra à la même règle. En générale de 15 cm à 50 cm. Dans quelques cas il faut même espacer les rayons de plus d’1 mètre.
• Tracez les sillons ou rayons le long du cordeau, avec un buttoir ou une serfouette .
• Placez les graines au fond des sillons en respectant la distance de plantation.
• Puis recouvrez les graines et tassez la terrre avec le dos du rateau.
• Arrosez et maintenez le sol frais, humide mais pas mouillé (trop humide).
• C’est idiot mais n’hésitez pas à étiqueter les cultures, pour vous souvenir précisément de quelle variété est plantée à quel endroit 😉 !

Astuces pour les semis en ligne :

• En fonction des tailles de graines, de la nature du légume cultivé, mélangez du sable à la terre si elle est lourde pour améliorer son pouvoir drainant…
• Rebouchez les sillons avec du terreau mélangée à la terre pour renforcer son pouvoir nourissant.
• Plus les graines sont petites, moins elles doit être profondément insérées dans le sol.

Conseil culture :

• Selon votre région, et votre équipement au jardin il peut être nécessaire voir vital de hâter les cultures. Vous vous rendrez compte, au nord notamment, où malheureusement, les bonnes températures ainsi que le soleil font parfois défaut, et que des semis « pleine terre » pour les tomates par exemple sont voués à l’échec.
• Commencez sous abri, en mars, voire fin février, pour être sûr de voir vos tomates rougir… de vos efforts 😉 !

3ème méthode de semis, les semis en poquet :

Les semis en poquet sont réalisées pour quelques variétés de plantes grimpantes ou de légumes à rame… C’est à dire grimpant aussi ! Capucine, pois de senteur, ipomée, la glycine, la coriandre, le potiron, les gombos, les pois

Faire les semis en poquet ?

• Semer en poquet consiste à déposer plusieurs graines dans des trous généralement peu profonds.
• À l’aide d’une binette, creusez un trou de la largeur de la binette d’une profondeur de 5 cm.
• Placez un peu de terreau, placez les poquets de glycine par exemple au fond du trou.
• Recouvrez d’un mélange terre du jardin terreau à 50/50.
• Arrosez et maintenez frais jusqu’à la levée.

Astuces pour les semis en poquet :

• Lorsque vous faites le trou du poquet, en retirant la terre vers le nord, vous allez créer un léger talus opposé à l’ensoleillement.
• Les graines placées au fond du trou et recouvertes de terreau bénéficieront d’une ensoleillement maximisé, permettant une levée accélérée.

4ème méthode de semis, les semis en rang large :

On utilise les semis en rang large on dit parfois aussi semis dispersés, pour les légumes racines : betterave, carotte, navet, radis,  oignon, panais, rutabga, ocra, helianti

Faire les semis en rang large ?

Cultiver des « légumes racines » implique une terre, un sol meuble et nettoyé. En effet pour se développer, ces légumes ne devront pas rencontrer de difficultés sous peine de n’obtenir que des légumes tordus, voire abimé.
• C’est le même principe que les semis en rayons, plus…
• Bêchez la terre en profondeur.
• Amendez-la de compost bien mature.
• Tassez légèrement puis tracez les sillons à fond plat.
• Des sillons peu profond 3 à 5 cm et de la largeur de l’outil une petite dizaine de cm.
• Placez les graines.
• Recouvrir avec la terre et tassez de nouveau légèrement.
• Arrosez et maintenez humide jusque la levée.

 

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Google+

Les cookies nous servent à mesurer l'audience du site, en continuant vous acceptez que nous les utilisions, merci. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies ? Ils sont nécessaires au "monitoring" de l'audience, c'est à regarder quelles sont les pages qui ont étées vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous sommes en mesure de comprendre ce que vous appréciez sur jaime-jardiner.com et quand à ce que vous n'aimez pas, ça nous permet de le savoir et de retravailler ces contenus. En gros, ils nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur j'aime-jardiner.com

Fermer la fenêtre !