Tétragone cornue

Tétragone cornue, un légume perpétuel par ses grines, aux saveurs originales et agréable, que les jardiniers amateurs adorent !

Tétragone, tétragone cornue ou épinard de Nouvelle Zélande

Le tétragone n’est pas le légume le plus connu, on peut même dire en ce qui concerne sa production qu’il fait parti des légumes si-pas confidentiels, tout de même assez rarement cultivé, même si elle est présente dans les potagers d’Europe depuis plus de 200 ans car les jardiniers amateurs qui se sont essayés à sa culture et l’on cuisinée… L’ont adoptée ! Ce tétragone décidément original avec ses feuilles très charnues est très facile à cultiver. Plante au port tapissant, il se développe rapidement et le jardinier amateur pourra au gré des besoins le récolter de l’été jusqu’à l’automne, sans que la culture ne soit contrariée par les maladies ou ravageurs, seuls les escargots et limaces peuvent lui être nocifs, mais compte tenu de sa capacité de développement, si les traces de leur passage pourraient être visibles, en aucun cas leur « attaque » ne pourraient aboutir au ravage des cultures… Rien de tout cela ! Le tétragone fait parti des légumes du potager perpétuel, en réalité ce n’est pas une plante vivace à proprement parler mais grâce à ses graines « caractéristiques » anguleuses, elles se ressèment relativement facilement.

Nom botanique :

• Tetragonia tetragonoïdes

Type de plante :

 Famille : Aizoaceae
• Cycle : Plante annuelle
• Rusticité : Non rustique
• Feuillage : Caduc
• Exposition : Soleil
• Sol :  Humifère
• Port : Port rampant à érigé
• Enracinement : Racines
• Origine : Nouvelle Zélande
• Toxicité : Non
• Plante mellifère : Non

Particularités et atout santé :

• Santé & nutrition : Stimulante, nourissante et antiscobutique
• Huile essentielle : –
• Vitamines : Tétragone cornue est riche en vitamine C. Elle contient les essentielles vitamines B1, B2 et PP.
• Minéraux : La tétragone contient des sels minéraux.
• Rotation des cultures : C’est une plante non-épuisante pour le sol. Elle peut revenir en place tous les 3 années.  Peu sensible aux maladies et ayant tendance à se ressemer elle-même, il n’est pas rare de retrrouver des plants de tétragone l’année suivante sans que le jardinier ait eu à agir.
• Toxique : Non

Avantage au jardin :

• Facile à cultiver.
• Très résistante aux épisodes de sécheresse.
• Se ressème assez facilement

Description :

Tétragone cornue est une plante au port rampant qui développent parfois des tiges verticales.

Quel sol pour le planter la tétragone cornue :

• Tout type de sol, plutôt humifère

Quand semer les graines ?

• En pleine terre : après les grands froids
• Sur couche chaude / Sou abri : dès le mois de mars

Comment semer la tétragone cornue ?

Semis en pleine terre :

• Travaillez le sol sur une petite hauteur de bêche avec une grelinette.
• Quelques semaines avant, intégrer un compost bien mature à la terre.
• Semez en poquet de 3 ou 4 graines, à 80 cm en tous sens, et à une petite profondeur 1 cm.
• Recouvrez.
• Plombez avec le dos d’un râteau, sans trop.
• Arrosez.
• Maintenez la terre légèrement humide jusqu’à la levée.
• Quand les plantules apparaissent et qu’elles portent 4 ou 5 feuilles, éclaircissez : vous pouvez conserver 2 pieds par poquet planté.

Semis sous abri :

• Replissez des godets de terreau
• Tassez légèrement la terre.
• Placez 3 ou 4 graines en poquet peu profond (1cm)
• Quand les plantules apparaissent et qu’elles porte 3 à 5 feuilles,
• Ne conservez que 2 plants par godet.

Le mot du jardinier amateur à propos des semis :

Les graines de tétragone cornue possèdent une enveloppe épaisse, ce qui rends les graines séchées difficiles à semer.
• Faites les tremper 1 grosse journée dans de l’eau tiède que vous renouvèlerez régulièrement et éventuellement de les passer à la poudre de lithothamne.

Quand repiquer les plants de tétragone cornue semés sous abri ?

• Repiquez dès que les gelées ont disparues
• Mais jamais trop tôt afin d’éviter une gélée ravageuse.

Quelle exposition ?

• Ensoleillée et plutôt climat chaud.

Récolte et conservation de la tétragone cornue ?

• Récoltez au besoin, dès que les feuilles ont atteint une taille suffisante, généralement 3 mois après semis la première année.
• La récolte se pratique ensuite selon la période des semis de juillet, jusque les premiers froids d’automne.
• Coupez d’abord les grandes feuilles puis la saison avançant, on peut couper les pointes de tiges pour renforcer le développement de ces feuilles.

Entretien des plants :

• Binage et sarclage pour améliorer l’infiltration de l’eau de pluie.
• Vous pouvez arroser en cas de sécheresse, elle se développera d’autant mieux, même si ce n’est pas obligatoire, la tétragone cornue étant très résistante à la sécheresse.

Fertilisation :

• Au printemps ou en automne en intégrant du compost bien mature au sol.

Variétés :

• Une seule variété :  la téragone cornue 😉 !

Tétragone et bonne compagnie au jardin potager

• La plante n’a pas d’ennemies à propremet parler mais l’ombre peut l’empêcher de se développer.
• ÉviteZ lui donc le voisinage de cultures hautes.

Rotation des cultures ?

• Peu gourmande en éléments nutritifs du sol, la tétragone peut revenir en place tous les 3 années.

Maladies de la tétragone ?

• Pas de Maladie…
• La tétragone une fois « partie » résistera bien aux assauts des mollusques…
• Attention lors des semis ou de la mise en place des jeunes plants, là les mollusques pourraient se transflormer en ravageurs….

Fiche rapide :

  • Quelle exposition ?Exposition :
    Soleil et chaleur
  • Quelle qualité de sol ?Sol :
    humifère
  • Quels besoins en arrosage ?Arrosage :
    En cas de sécheresse
  • Taille adulte de la planteTaille :
    Jusque 0,8×0,80 m.
  • Distance de plantationDistance :
    80 cm tout sens
  • Profondeur de plantationProfondeur semis. :
    Poquet 1 cm
  • Quand semer la plante ?Semis :
    Mars et avril sous abri
    Mai en place
  • Quand planter ?Plantation :
    (reiquage)
    m
    ai-juin
  • Quand récolter ?
    Récolte :
    2-3 mois après semis,
    de l’été jusqu’aux gelées 

Et côté Cuisine ?

• Les jeunes feuilles sont préparées en salades, soit seules avec une vinaigrette ou en complément d’une laitue
• Les grandes feuilles, plus anciennes et plus épaisses, peuvent être cuisinées comme les épinards et diffuseront leurs saveurs originales et exquises.

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Google+

Les cookies nous servent à mesurer l'audience du site, en continuant vous acceptez que nous les utilisions, merci. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies ? Ils sont nécessaires au "monitoring" de l'audience, c'est à regarder quelles sont les pages qui ont étées vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous sommes en mesure de comprendre ce que vous appréciez sur jaime-jardiner.com et quand à ce que vous n'aimez pas, ça nous permet de le savoir et de retravailler ces contenus. En gros, ils nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur j'aime-jardiner.com

Fermer la fenêtre !