Porte-greffes pour les fruitiers

Forme des porte greffe adulte - comment choisir son porte greffe ?

Fruitiers : les porte-greffes
ou comment choisir un porte-greffe pour une greffe ?

Les portes greffes sont un « instrument » incontournable dès lors qu’il est question de multiplier des arbres fruitiers. Vous le savez sans doute, les semis ne sont pas la méthode la plus sécurisante pour multiplier les arbres fruitiers dans le sens où les résultats des semis ne sont pas toujours garantis et même parfois irrémédiablement infructueux. En effet s’il pousse très souvent des jeunes cerisiers en dessous de la ramure d’un… cerisier, malheureusement ces jeunes arbres une fois en age de produire des fruits, ne donneront pas les résultats espérés des fruits petits, peu sucrés, et peu nombreux. Et c’est le cas de la plupart des arbres fruitiers comme pour les fruits à pépins comme le pommier ou le poirier.

C’est quoi un porte-greffe ?

Un porte greffe est un arbre qui va recevoir un greffon d’une autre essence. Les 2, le porte greffe et son greffon sont « soudé » l’un à l’autre. Le greffon se développe grace à son support le porte-greffe qui l’alimente. Et il produira les même fruits que l’arbre fruitier sur lequel il a été prélevé.

Pourquoi utiliser un porte-greffe ?

Comme on l’a déjà évoqué en introduction, les semis ne sont pas un méthode sûr de culture. En effet en dehors de l’aspect de difficulté de réussite, il y a aussi que la certitude d’obtenir la même variété que l’arbre souche, car la fécondation peut avoir un impact non négligeable sur le résultat notamment sur les fruitiers àpépins. Pour obtenir avec certitude la même variété il faut protéger les fleurs, faire la fécondation manuellement… Bref, en dehors d’un laboratoire, on peut toujours avoir des (mauvaises) surprises. Sans compter le temps d’attente pour obtenir un arbre qui va donner des fruits.

Le porte greffe permet en plus de produire à grande échelle et dans de bonne condition :

• Il permet un choix adapté entre la variété de fruitier et une variété de porte-greffe en fonction la nature du sol.
• Il permet une plus grande rapidité pour obtenir les fruitiers.
• Il permet également d’adapter la forme attendue de l’arbre : (Palissé, basse-tige, demi-tige, haute-tige (ou « plein vent »).
> Porte greffe petite croissance pour produire des arbres forme palissé ou « basse-tige »
> Porte greffe à forte croissance pour produire des arbres forme haute-tige.

Le porte-greffe accélérateur de culture :

Bien adapté à la nature du sol d’un verger, le porte greffe une fois qu’il a reçu son greffon aura les meilleure chances de s’y plaire également et d’y croître parfaitement, en restituant parfaitement toutes les ressources qu’il a puisé sans le sol à l’arbre.
Le choix du porte greffe est donc un « Mix » entre plusieurs facteurs :
• La nature du porte greffe, à forte ou faible croissance
• Le choix de la forme définitive de l’arbre
• Sa cohérence par rapport à la nature du sol.
• Les besoins du greffon en fonction de sa variété.
• Un autre aspect a son importance c’est le lieu, c’est à dire la surface du verger, grand ou exigu, et le nombre de sujets et de variétés que l’on souhaite y implanter, il sera possible d’adapter les formes pour remplir un petit verger avec de nombreuses variétés ou au contraire élever des hautes-tiges en liberté, comme en pâture.

Le mot du jardinier amateur :

Les porte-greffes les plus limités en vigueur par nature seront utilisés avec des greffons aux branches taillées à une petite taille. Ce qui n’empêchera pas un production respectable et de belle qualité.
Par ailleurs tout n’est pas question seulement de choix. En effet, les porte-greffes vigoureux ont besoin de lumière et d’espace pour atteindre une taille qui leur permet d’installer un fructification satisfaisante.

Quelles variétés de fruitiers sur quelles variétés de porte-greffe :

L’abricotier :

Les pépiniéristes ont coutume d’utiliser des variétés de pruniers pour réaliser des porte-greffes. C’est en particulier vrai de la variété prunus myrobolan qui permet une culture sur tous types de sols et en particulier sur sol sec. Le myrobolan permet également une croissance vigoureuse et rapide, idéale pour les formes en haute-tiges. voir la culture de l’abricotier.

L’amandier :

L’amandier est un arbre greffé sur un porte-greffe de pêcher franc quand il est cultivé dans des sols non-calcaires et sur prunier myrobolan pour terres calcaires qui les acceptent tout à fait.

Le cerisier :

Le cerisier est un arbre qui s’adapte à un grand nombre de sols, de climats et donc de régions, en dehors des sols détrempés. Il est de fait possible d’utiliser de nombreux porte-greffes.

Greffé sur le merisier – prunus cerasus avium, il acceptera les terres riches, humifères, fraîches, profondes et siliceuses. Les cerisiers prunus Sainte Lucie et prunus Mahaleb se plaîsent très bien dans les sols arides, rocheux ou calcaires et font des arbres de belle taille
Greffé sur cerisier franc – cerasus communis, le cerisier se cultive facilement dans les sols siliceux, sableux, et même dans les sols généralement réservés aux vignes. Voir la culture du cerisier

Le cognacier  :

Deux type de porte-greffes selon situation, ils sont greffées sur cognassier de Provence quand ils sont cultivés dans des sols calcaires ou sur cognassiers d’Angers quand il sont cultivés dans des terres acides et non calcaires. Voir la culture du cognassier

Le pêcher  :

Ils donnent de meilleur résultats de production et de longévité quand ils sont cultivés greffés en porte-greffe. Généralement comme l’abricotier, les pépiniéristes utilisent le prunus myrobolan qui donne de très bons résultats et peuvent être cultivés dans de nombreuses terres.

Le prunier :

Les pruniers peuvent être greffés sur différents porte-greffes pour répondre aux particularités de terrain :
• Le prunier franc ou le prunier myrobolan est parfait pour les cultures en demi-tiges et haute-tiges sur terrains secs et caillouteux.
• Le prunier Saint Julien est recommandé comme porte-greffe cultivés dans les sols frais et lourd, il permettra une forme buissons basse-tige et aussi en espaliers. Voir la culture du prunier

Le pommier :

Les porte-greffes pour les pommiers sont assez nombreux, mais en réalité, 3 variétés de pommier dans les vergers et les jardins d’amateurs qui s’essayent aux greffes trustent les places.
• Le pommier Franc ‘Bittenfelder’ Malus sylvestris, Malus pumila : issu de semis réservés aux arbres de plein-vent élevés en demi-tige ou haute-tige.
• Les pommiers doucins, Malus pumila, est utilisé pour les formes basses en buisson et basse-tige.
> Le « Doucin de Fontenay » correspond à la référence M2 des porte-greffes Malling…
> Le « Doucin jaune de Holstein », la référence M4…
> Le « Doucin Reinette » ou « Doucin vert » portant la référence M7…
• Les pommiers paradis Malus pumila, sont utilisés pour les formes en espaliers.

Le prunier

Les pruniers sont généralement gréffés sur des porte-greffes issus de variétés de… Pruniers.
Le prunier franc ou le prunier myrobolan idéal pour les arbres en demi-tiges et haute-tiges. Le prunier franc convient parfaitement aux sol sec et caillouteux.
Le prunier Saint Julien à élever dans les sols frais et lourd notamment pour les prunier de petite taille et/ou taillé en espaliers.

Quelle forme pour quel arbre fruitier ?

Certaines espèces, comme le cerisier, peuvent être cultivés dans toutes les formes, mais ce n’est pas vrai pour tous les fruitiers en arbre.

Forme Haute-tige (tronc de 1,6 à 2 m) :

Quelles espèces :

Cerisier, châtaignier, Kaki ou plaqueminier, néflier, noyer, pêcher, poirier, pommier et enfin prunier

Durée de formation :

5 années environ

Forme Demi-tige (tronc de 1,2 à 1,5 m) :

Quelles espèces :

Abricotier, agrumes, amandier, cerisier, cognassier, Kaki ou plaqueminier, néflier, pêcher, poirier, pommier, prunier

Durée de formation :

4 années environ

Forme Basse-tige (tronc de 0,4 à 0,8 m) :

Quelles espèces :

agrumes, cerisier, olivier, poirier, pommier, prunier

Durée de formation :

4 années environ

Les portes greffes sont un

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Attention, la limite de temps pour la validation du formulaire via le CAPTCHA est dépassée ! Merci de recharger le CAPTCHA.

Google+