Plaqueminier

Plaqueminier ou Kaki, l'arbre de la longévité !Plaqueminier : l’arbre du fruit de la longévité ?

Le Plaqueminier produit un fruit : le Kaki, aussi appelé Plaquemine en Corée, en Chine et au Japon, c’est le fruit préféré, où les habitants le consomment naturellement comme un fruit et plus rarement cuisiné. Le fruit du plaqueminier était autrefois appelé « figue caque ». L’arbuste se distingue par ses dimensions : 5 à 10 mètres de hauteur avec des belles feuilles larges, ovales, vernissées. Elles changent de couleurs selon les saisons, comme de nombreuses variétés, mais en qui concerne ce bel arbre fruitier, ses feuilles vertes au printemps et en été puis rougissantes à l’automne sont très spectaculaires.

On distingue le « sexe » des Plaqueminiers grâce à leurs fleurs . Elles sont groupées en bouquet chez l’arbre mâle, les fleurs sont de couleurs blanches, jaunes ou vertes. Par contre, l’arbre femelle, préfère que ses fleurs jouent les stars, isolées et bien plus grandes.
S’il est très cultivé au Japon, son pays d’origine, où il est pratiquement adoré, ce n’est pas pour rien ! C’est parce que le fruit du plaqueminier a des vertus cachées que nous vous invitons à découvrir. En avant-goût, savez-vous que le Japon est le pays qui compte plus d’hommes centenaires, est-ce le fruit du hasard…

Nom botanique :

Diospyros Kaki

Type de plante

• Cycle : Plante vivace
• Rusticité : Plante rustique
• Feuillage : Caduc
• Type de plante : Arbre fruitier
• Famille : Ébénacées
• Port : Plante arbustive
• Nocivité : La peau, le Kaki doit être épluché
• Floraison : Mi-mai à juillet

Particularités

• Le plaqueminier est très rustique, il résiste au froid jusque -15 à -18°C
• Pour certaines variétés, l’ovaire doit avoir été fécondé pour se développer en fruit, pour d’autres variétés il se transforme en fruit sans pollinisation, c’est la parthénocarpie. Les fruits produits dans ce cas sont « aspermes », c’est à dire sans graines.
• Le fruit est astringent tant qu’il n’est pas mûr et nécessite un « coup de froid » pour ne plus l’être.

Le mot du jardinier amateur :

Plusieurs variétés proposées par l’industrie et rendu non astringents ont été développés comme la variété « fuyu » mais les amateurs de kaki, s’ils sont faits pour les « marchés modernes » n’ont pas les saveur caractéristique du kaki : moins de goût, pas la même texture douce et fondante des variétés de kakis traditionnellement cultivés et qui se mangent d’ailleurs à la petite cuillère.

Avantage au jardin

• Plante à croissance rapide
• nombreuses variétés de Plaqueminier

Description du Plaqueminier :

Très riche en vitamines, le fuit du plaqueminier, le kaki,  peut peser au-delà de 500 grammes. Sa chair très douce renferme parfois des graines. Le fruit est recouvert d’une peau qui devient presque translucide quand il est mûr et se distingue ainsi par sa superbe couleur orangée. Même s’il atteint sa maturité, le fruit ne tombe pas de lui-même et reste accroché à l’arbre. Les fruits sont très fragiles une fois mûrs, de fait, il vaut mieux ne pas le laisser trop murir sur l’arbre et plutôt le cueillir précocement et le conserver emballé dans du papier à l’abri des insectes et de la lumière pour le laisser atteindre doucement sa maturité et développer ses saveurs sucrées.

Propriétés du fruit du plaqueminier :

Le kaki est apprécié pour son goût mais ça n’est pas sa seule qualité :

• Il est bon pour la santé, il riche en vitamines et en oligo-éléments : carotènes, lycopènes, xanthines, riche en vitamines : provitamine A, fer et de vitamine C.

• Il est faible en calories : 127 cal. pour 100 g. (Sources : USDA département de l’agriculture des USA)

• Pour terminer, le Plaqueminier est assez riche en fibre, ce qui très intéressant, car les aliments riches en fibres sont plus rassasiants que les autres… il est donc tout à fait indiqué d’en manger pour caler sa faim sans prendre de kilos. C’est généralement vrai pour les fruits !

Plaqueminiers, fruits et graines ?

Tout dépend de la culture d’origine du Plaqueminier, si ses fruits, les kakis, y ont été obtenus par fécondation, les noyaux donc les graines seront là, par contre, si l’arbre est d’une variété « auto-féconde », il n’y aura pas graines.

Plaqueminier : Pollinisation et récolte

Le mot du jardinier amateur :

Qu’est-ce que la pomologie :
La pomologie, c’est la science du fruit. C’est une branche de l’arboriculture spécialement consacrée aux fruits et arbres fruitiers. Le pomologue, c’ est le spécialiste qui traite de cette question, qui fait ses recherches et observations.

H. Harold Hume, pomologue connu pour ses travaux notamment sur la culture du Plaqueminier au Japon, a ainsi conduit des recherches sur la pollinisation du l’arbre à Kaki et prouvé qu’elle avait un impact déterminant sur la quantité de production de fruits.

H. Harold Hume a montré que les meilleures variétés ont besoin de la pollinisation. Sans pollinisation, les fleurs tombent et la récolte est inexistante voire nulle. Le professeur H. Harold Hume montre également qu’il y a des variétés qui produisent des fruits sans pollinisation. Ces fruits sont « parthénocarpiques » c’est à dire sans pépins. Généralement ces variétés sont très fertiles et très productives. Contrairement aux variétés mâle et femelle qui peuvent avoir des productions inégales d’une année sur l’autre, en fonction de la pollinisation et de leurs condition de culture.

H. Harold Hume s’est d’ailleurs intéressé aussi aux conditions géographiques de plantation du Plaqueminier. Et il a indiqué que dans les pays les plus chauds et sec, bassin méditerranéen, Californie, régions chaudes de chine, la pollinisation était peu importante et que les productions étaient généralement bonne. Au contraire, dans les zones au climat plus froid et humide, la pollinisation est souvent obligatoire.

Il a également montré que là où les fleurs mâles étaient localement nombreuses, la pollinisation et les récoltes étaient excellente. Aux USA « GAILEY » est une variété introduite, elle possède une capacité florifère importante, ce qui permet d’accroitre la pollinisation et les récoltes.

Les graines de Plaqueminier :

Les graines de Plaqueminier peuvent avoir des tailles différentes selon la variété dont elles sont issues, ici elles mesurent environ 2, 5 à 3 centimètres.

Graine de Plaqueminier

Comment activer les graines du Plaqueminier ou Kaki ?

Pour que les graines atteignent une bonne capacité germinative, il faut les qu’elles stratifient. C’est une stratification froide entre 3°C et 5°C pendant 4 mois ou 120 jours pour faire les semis au printemps ou à 18/20°C max. C’est une opération qui se fait dans la nature, mais, ici nous nous intéressons à vous qui avez pu récupérer des graines ou qui allez en acheter.

La stratification est là pour « abimer » l’enveloppe de la graines, cette enveloppe est justement là pour permettre à la graine de ne pas pourrir pendant l’hiver. Cette enveloppe soumise aux intempéries s’abime petit à petit. Au bout des 120 jours elle est prête à germer. Évidemment, il y a un certain nombre de « déchet » c’est à dire des graines qui ne résisteront pas ou qui seront dévorées.

Selon la région où vous habitez, plus ou moins chaude, vous pouvez faire stratifier les grianes dans le jardin ou non.

Stratifier les graines de Plaqueminier au jardin :

Tout d’abord, calculez-bien pour que les 4 mois amènent à la période où vous poourrez produire les semis.

• Préparez un mélange de tourbe et de sable de rivière.
• Rendez-le homogène en le mélangeant bien.
• Choisissez un pot de terre avec un trou de drainage
• Remplissez le à 1/3 et placez quelques graines.
• Ajoutez du mélange, placez quelques graines.
• Répétez l’opération pour finir par du mélange, sans excéder 4 couches.
• Ensuite enterrez le pot à raz du sol en bas d’un mur froid (au nord) peu exposé à la pluie (pas sous une gouttière par exemple.
• Vous pouvez également prévoir un plus grand pot et ne pas l’enterrer.
• Procédez de la même manière en plaçant les graines au centre du pot.

Le mot du jardinier amateur :

• Il faut qu’il y ait sur la période de stratification au moins 15 jours en dessous de « 0 ».

• En cas d’hiver sec vérifiez le taux d’humidité et arrosez légèrement le cas échéant. Le mélange sable/torbe peut être légèrement humide mais pas mouillé.

• Attention aux dégâts qui pourrait être faits aux graines, par le piétinement des enfants qui jouent au jardin par exemple. Ou encore par des petits rongeurs. Placez un petit grillage sur le dessus du pot. Au dessus le grillage, vous pouvez également placer un paillage, qui évitera le trop plein d’eau lors des périodes pluvieuses. 

Stratifier les graines de Plaqueminier dans le réfrigérateur :

C’est une méthode qui est souvent réservée aux graines assez petites (petits fruits) ou aux régions où il fait doux avec un hiver pas suffisamment rigoureux pour permettre la stratification des graines. 

• Remplissez un sachet congélation ou une boite congélation de sable.
• Ajoutez les graines de Plaqueminier et mélangez pour les répartir dans le sable.
• Humidifiez le sable et refermez bien le sachet (ou la boite).
• Placez le sachet dans le bas du réfrigérateur.
• Vérifiez de temps à autre que le sable soit toujours humide.
• Parfois une légère odeur d’alcool peut apparaitre, c’est que la fermentation a commencé, ce phénomène se produit quand le sable est trop humide et que les graines manquent d’oxygène. Dans ce cas, ouvrez le sachet, remuez le mélange avec les graines, laissez le sachet ouvert qq minutes.
• Puis fermer et replacez au réfirgérateur.

Les semis du Plaqueminier :

Quand semer le Plaqueminier :

• Printemps, de mars à avril.
• Les semis sont possible en automne également, dès le mois de septembre et octobre.

Comment semer le Plaqueminier ?

Comment faire pousser le Plaqueminier ? Même, est-t-il possible de semer le Plaqueminier ?
Voilà des questions que vous vous posez dès que l’envie vous prend…

Dans certaines conditions de chaleur, lumière, arrosage : oui, on peut semer le Plaqueminier, mais, il faut d’abord trouver les graines. Vous l’aurez peut-être remarqué, si vous mangez du Plaqueminier : il n’y en a pas souvent, il y a même rarement des graines de Plaqueminier dans les fruits. Si vous avez la chance d’en trouver, il y a une préparation à respecter, suivez les informations ci-dessous. Mais attention, les résultats ne sont pas garantis, suivez la méthode et si vous n’arrivez pas à le semer, Alors ne lâchez rien et plantez-en un !

Comment faire des semis de Plaqueminier ?

• Tout d’abord, il faut les graines ;), un sac plastique transparent avec un zip, une plaque de verre ou de plexiglas, de la tourbe et du sable.
• Préparez un mélange de 2/3 tourbe et 1/3 sable.
• Humidifiez-le. Le mélange doit être humide mais pas mouillé.
• Dans le sachet, faites un « matelas » avec le mélange tourbe/sable d’environ 5 cm d’épaisseur.
• Placez les graines à mi-épaisseur et fermez hermétiquement le sac zippé.
• Placez le sachet sur la plaque en verre devant une source naturelle de lumière.
• Les graines doivent être placées à la lumière et à une température d’environ de 25°C.
• Contrôlez régulièrement l’apparition de racines en regardant en dessous de la plaque de verre.
• Quand les racines apparaissent, c’est le moment de faire la mise en godets.

Le mot du jardinier amateur :
Il est possible de faire stratifier les graines dans du sable ou du terreau bien sec, pour réaliser les semis en automne… Mais attention au pourrissement des graines, s’il y avait de l’humidité. La réussite n’est pas garantie, voir les commentaires plus bas.

La mise en godets des graines de Plaqueminiers.

• Utilisez des godets de tourbe
• Remplissez-les d’un mélange de terreau 2/3 et tourbe 1/3.
• Creusez un trou avec 2 doigt et placez les graines avec une partie du mélange tourbe/sable. L’idée ici, c’est de ne pas abimer les racines en les laissant dans la terre dans laquelle elles se sont développées.
• Recouvrez de terreau.
• Arrosez. (terre humide)
• Conservez-les encore à l’intérieur pour éviter tout coup de froid.
• Replantez-les en pleine terre quand la plante aura une taille d’environ 10 à 15 cm.

Comment planter l’arbre à Plaqueminier ?

Quand planter le Plaqueminier ?

• Plantez l’arbre à Plaqueminier de janvier à Mars dans les régions où il ne gel pas.
• Généralement on peut planter le Plaqueminier toute l’année en dehors des périodes de sécheresse ou de grands froids.

Quelle exposition ?

• Soleil, et à l’abri du vent.
• Sur un zone située au nord de la Loire, l’arbre Plaqueminier se développe mieux protégé par un mur orienté au sud.

Quelle qualité de sol pour le Kaki – Arbre à Plaqueminier ?

• Un sol très drainant, car le Kaki n’apprécie pas l’eau stagnante.
• pH légèrement acide ou neutre… C’est le sol idéal pour la culture du Plaqueminier.

Distance entre sujets ?

5 à 7 Mètres dans tous les sens. Mais limiter sa taille peut permettre une récolte plus facile.

Avant de planter le plaqueminier

• Préparez le trou de plantation au moins quelques semaines à l’avance.
• Ameublissez mais ne retournez pas la terre et amendez au moyen d’une fumure de fond, bien décomposée.
• Dans le cas de l’achat d’un arbre en jardinerie, privilégiez la plantation d’un arbre à racines nues plutôt qu’un plant en container, dont les racines souvent contraintes sont moins bien développées et impliquera un départ de croissance au moins plus difficile, selon sa période de plantation…
• Les branches doivent être taillées pour ne laisser que celles qui démarrent à partir du tronc. Raccourcissez les d’1/3 pour favoriser la ramification.

Pour un sujet à racines nues (généralement acheté en jardinerie) :

• Rafraîchissez-le légèrement, c’est-à-dire coupez les racines de quelques centimètres, en particulier les parties abimées.
• Trempez-les quelques heures (2 heures au moins) dans du « pralin » pour faciliter la reprise : le « pralin» est un mélange de terre de votre jardin, d’eau et de fumier*, une sorte de boue nourrissante. Elle va s’immiscer autour des racines et faciliter la reprise de l’arbuste une fois planté.

*  Vous pouvez trouver du fumier en sac en jardinerie.

Pour un Plaqueminier en container/pot :

• Plongez le pot dans l’eau pendant au moins une demi-heure, ou bien arrosez-le très largement.
• Préparez les racines en supprimant celles qui sont abimées et griffez les bords de manière à ce qu’elles reprennent place plus facilement dans la nouvelle terre.

Planter le Plaqueminier…

• Creusez un trou suffisamment grand pour installer les racines sans les pliées.
• Enterrez les racines juste au-dessous de la surface de la terre. Installez un bon tuteur et éventuellement un drain d’arrosage.
• Rebouchez de manière à remettre la terre dans son ordre d’origine, la terre du fond en premier (au fond), jusqu’à la terre de surface qui retrouve sa place d’origine.
• Tassez bien.
• Travaillez le sol alentour avec une bêche-fourche, sans retourner la terre juste en l’aérant. Ce travail supplémentaire permettra aux racines du Plaqueminier une croissance facilité. Ce travail de la terre est d’autant plus important que le sol de votre jardin est de type argileux ou avec de la terre lourde, bref un sol avec une forte densité, qui ne convient pas réellement au Plaqueminier.
• Arrosez très fortement.

Entretien du Plaqueminier :

Arrosage après la plantation :

La première année de plantation, il est important d’arroser assez largement le Plaqueminier. Tous les 2 ou 3 jours à partir du printemps et l’été, dès que les pluies diminuent.

Comment et quand tailler le Plaqueminier ?

Taille de forme :

L’idée ici c’est de structurer le jeune Kaki ou arbre à Plaqueminier de manière à permettre une bonne fructification.

En automne, taille de la première année :

• Repérez 4 ou 5  belles branches à conserver (branches charpentières).
• Faites le choix des branches pour que l’arbre soit bien équilibré.
• Coupez les autres.

Les années suivantes… (tous les 2 ans)

Ces tailles seront à réaliser lors de la récolte ou cueillette ou juste après :
• De Décembre à février pour la plupart des variétés.
• En fin d’automne pour les Plaqueminiers précoces en fonction de la récolte également

Comment faire ?

• Coupez les branches charpentières à un petit mètre du tronc, en dessous d’un oeil.
• Supprimez les nouvelles branches qui sont apparues sur le tronc.
• Et supprimez les branches qui poussent vers l’intérieur de l’arbre à Plaqueminier.
• Comme pour le pommier, avant tout, ce que l’on recherche ici, c’est une bonne circulation de l’air dans l’arbre, et renforcer les branches porteuses.
• Il faut limiter la taille de l’arbre à 3m pour permettre une récolte facile.
• Généralement les arbres à Plaqueminiers sont très généreux en fruits.

Période de floraison du Plaqueminier :

Le Kaki fleurit à partir de la deuxième partie du mois de mai et jusque le mois de juillet.

Floraison du Plaqueminier ou Kaki ?

La floraison est différente selon le genre de l’arbre, mâle ou femelle.

• Les fleurs femelles

Elle sont plus grandes que les fleurs mâles et elle sont isolées. Elle peuvent porter 4 sépales et 4 pétales, ou 5 sépales et 4 pétales, sur le même arbre. Elle sont de couleur crème, blanche légèrement jaune.

• Les fleurs mâles

Elle sont regroupées sur des tiges épaisses. Les fleurs de Plaqueminier sont plus petites que les fleurs femelles. Les fleurs sont crèmes, jaunes ou encore vertes

La récolte des fruits ?

• La récolte intervient généralement après les première gelées mais il existe des variétés précoces qui peuvent être récoltées à partir du mois d’octobre et jusque janvier.
• Pour les autres variétés, tant que le fruit n’a pas subi de « gelée », il ne sont pas bons à consommés car ils sont astringents. Les fruits se consomment donc très mûrs, après les premières gelées, c’est là que les fruits prennent toutes leurs saveurs.

La Plaqueminier Persimon, un Plaqueminier précoce… Qui à la côte !

Le Plaqueminier Persimon est un fruit récolté à l’automne, issu de la même variété que le traditionnel Plaqueminier « Rojo Brillante » – Rouge Brillant-, une variété de la région de Valence en Espagne, la  “Ribera del Xuquer”. Ces Plaqueminiers ont des superbes qualités gustatives et également de santé (vitamine A, teneur en fibre…). Ils ont d’ailleurs obtenu une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC).

Le Plaqueminier Persimon peut être consommé ferme, « non-surmûri » comme les Plaqueminiers traditionnels. Les fruits de ce Plaqueminier n’ont pas besoin de la période de gel pour supprimer « l’astringence ». En fait, c’est un processus d’élimination auquel sont soumis les fruits, C’est ce procédé qui permet d’éliminer l’astringence à presque 100%. C’est un procédé proche de celui de la banane et d’autres fruits.

Le Plaqueminier Persimon évolue, comme les autres, au gré de sa maturité : plus clair quand il est juste mûr, et, de plus en plus rouge…

Multiplication de l’arbre à Plaqueminier

• La multiplication du Plaqueminier se fait essentiellement par semis comme vous l’avez lu plus haut ou par grèffe.

Peut-on bouturer le Plaqueminier ?

Le bouturage du Kaki, s’il n’est pas impossible, est très difficile. Il est d’ailleurs très limité en pourcentage de réussite.

Peut-on greffer le Plaqueminier ?

Les greffages de Plaqueminier sont pratiqués « en fente » ou « en écusson ». Dans l’idéal sur un support Kaki de Virginie, Diospyros Virginiana, issu de semis, dont on dit qu’il est le meilleur des porte-greffes.

Un mot de jardinier amateur : Les semis sont parfois réservés à la production de porte-greffes, car les semis de Plaqueminier  ne produisent pas toujours fidèlement la variété de l’arbre attendu. Mais pour nous jardinier amateur, l’expérience de réussir à cultiver à partir d’une graine, est presque plus forte que d’obtenir exactement la variété attendue.
Alors est-ce que nous prenons le risque ? C’est pas du risque, c’est du plaisir !

Plaqueminier, fruit vert et fleur fanée brune

Fiche rapide :

  • Quelle exposition ?Exposition :
    Soleil et chaleur
  • Quelle qualité de sol ?Sol :
    Riche, profond, humifère, et drainé
  • Quels besoins en arrosage ?

    Arrosage :
    Arrosage la première année
    puis en cas de sécheresse

  • Taille adulte de la planteTaille :
    Jusque 10 m.
  • Distance de plantationDistance :
    5 à 7 m
  • Profondeur de plantationProfondeur plant. :
    Racine à
    raz de terre
  • Quand semer la plante ?Semis :
    Printemps ou automne
  • Quand planter ?Plantation :
    janvier à mars
  • Quand récolter ?
    Récolte :
    Décembre à février
    Après les 1eres gelées

Fruits de kaki, Le Kaki, mûr, près à être dégustéPlaqueminier pas mur pendant l'été

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Attention, la limite de temps pour la validation du formulaire via le CAPTCHA est dépassée ! Merci de recharger le CAPTCHA.

Google+

Les cookies nous servent à mesurer l'audience du site, en continuant vous acceptez que nous les utilisions, merci. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies ? Ils sont nécessaires au "monitoring" de l'audience, c'est à regarder quelles sont les pages qui ont étées vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous sommes en mesure de comprendre ce que vous appréciez sur jaime-jardiner.com et quand à ce que vous n'aimez pas, ça nous permet de le savoir et de retravailler ces contenus. En gros, ils nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur j'aime-jardiner.com

Fermer la fenêtre !