Kiwi ou actinidia

Comment cultiver et entretenir l'arbre à kiwi ou actinidia

Le Kiwi, des saveurs et des vitamines plein le jardin

Le kiwi ou actinidia, comme il peut être souvent désigné dans les jardineries, est devenu en l’espace de quelques dizaines d’années un véritable fruit commun. Avant cela il était presque complètement inconnu en Europe. Originaire de Chine, cette liane qui produit des fruits délicieux, faciles à déguster, et riches en vitamines C et E en particulier, c’est logiquement imposée dans les jardins et ses fruits sur nos tables. Il en existe de nombreuses variétés cultivable dans quasiment toutes nos régions, la plante est assez rustique (-15°C) mais on notera de meilleur résultat dans les régions douces et ensoleillées, dans les sols riches, profonds et non-calcaires. Généralement pour le cultiver, c’est un arbuste-liane dioïque , c’est à dire que les pieds mâles pollinisent, porteront des fleurs mais pas de fruits, les pieds femelles qui portent les fleurs qui une fois pollinisée développeront des fruits. Pour les Kiwis dioïques, il faut donc un pied mâle et un pied femelle pour que la pollinisation se produise. À noter que ces dernières années des variétés auto-fertiles sont apparues, ces variétés n’ont donc pas besoin d’être pollinisée, une seule liane au jardin suffit pour produire les kiwis.

L’arbre à kiwi ou actinidia est un arbuste sarmenteux facile au jardin, il demandera néanmoins quelques interventions du jardinier, avec quelques apports de fertilisant, l’arrsage en cas de sécheresse. Idem, pour éviter les parasites, il faudra nettoyer au pied de la liane pour maintenir un sol sain.

Si le Kiwi est originaire de Chine, c’est à la Nouvelle Zélande qu’il doit son succès international. Après son importation au début du XXème Siècle – 1910 – le kiwi fût l’objet d’un travail de sélection autour des variétés les plus productives. Son nom le Kiwi vient de là, car les Néo-zélandais trouvait au fruit une ressemblance avec l’animal : le Kiwi. En parlant de nom, il porte quelques sobriquets amusants comme souris végétale, comme groseille de Chine…

Nom botanique :

• Actinidia Deliciosa

Type de plante

Famille : Actinidiacées – actinidiceae
• Cycle : Liane vivace
• Rusticité : Rustique (-15° à -20°C ) Voir carte de rusticité FranceCanada (Quebec)
Feuillage : Caduc
Exposition : Ensoleillée (pas trop de chaleur)
• Plantation : Automne et printemps
• Floraison : Printemps
• Récolte : Automne, à partir d’octobre et jusque avant les premières gelées – novembre
Sol : Sol riches, profonds et peu calcaire PH inf à 8.
• Port : Plante grimpante sur treillis
• Plante mellifère : Oui
Entretien : Taille et paillage automne
Hauteur : Longueur des lianes jusque 10 m.
• Enracinement : racines
• Origine : Asie – Chine
• Rotation des cultures : Arbuste vivace reste en place.

Propriétés due l’arbre à Kiwi actinidia :

Le Kiwi est une longue liane d’environ 10m. Il existe de nombreuses variétés qui donnent des fruits plus ou moins gros et sucrés. Comme on l’a vu plus haut l’actinidia est un arbuste dioïque, il faudra ajouter à votre jardin 2 arbustes à proximité l’un de l’autre, pour que les insectes et le vent produisent la pollinisation.
La fructification est largement dépendant de tailles successives et suivies. Une taille d’hver et deux autres en été. Ces tailles on pour but de renforcer les rameaux qui recevront les fleurs/fruits. Et puis pour les tailles d’été, elles sont là pour que l’énergie de la plante ne soit pas perdue dans les rameaux et le feuillage qui sera limité sur les branches porteuses de fruits.

Santé :

Les kiwis sont comme souvent les fruits très bons pour la santé. Ils sont riches en vitamines notamment C et E, ils sont également riches en fibre

• Santé & nutrition : Les mêres sont anti-Oxydantes, elles contiennent des fibres et révèlent des propriétés laxatives.
• Vitamines : Les mûres contiennent de la vitamine A et en vitamine C.
• Sels minéraux : Potassium, Calcium, Phosphore
• Toxique : Non
• Valeur nutritive : 47 kcal

Quel sol pour le kiwi ?

• Le kiwi apprécie les terres profondes et riches car l’actinidia y prélèvera tous les nutriment nécessaire dont il a besoin pour produire branches, feuillage, fleurs et fruits.
• Attention aux sols trop constituées de calcaire, le kiwi ne le supporte pas.

Quand planter le kiwi ?

• Le kiwi peut être planté du printemps à l’automne, en dehors des périodes de gel.

Comment planter le kiwi ou actinidia ?

N’oubliez pas mais nous pouvons supposer que votre pépniériste préféré vous aura alerté, mais faut planter les arbres à kiwi en couple (sauf dans le cas des variété auto-fertile)

• Creusez un trou bien 2 fois plus grand que la motte du kiwi en conteneur.
• Placez au fond un compost bien mature.
• Placez la motte de l’arbuste et comblez avec un mélange terre du jardin et compost à parts égales.
• Tassez bien avec le pied en formant une légère cuvette  ce qui facilitera l’arrosage.

Si vous plantez plusieurs arbustes, un kiwi mâle et un femelle par exemple :

• Faites une tranchée en considérant 3 m entre chaque pied de kiwi.
• Faites-là suffisamment profonde pour recevoir de la fumure (compost) et que les plants soient plantées suffisamment profondément.
• Placez correctement les jeunes sujets.

Le mot du jardinier amateur :

Si les kiwis ne sont pas difficiles au jardin, il sera nécessaire tout de même de faire preuve de patience, car une fois vos arbustes plantés, on considérera une durée de 4 à 5 ans avant de voir une premiere récolte de fruits.

Entretien du kiwi ou actinidier :

• Arrosage : pratiquez-le régulièrement l’été, notamment en cas de sécheresse, arrosez abondamment le kiwi, le soir. Vous pouvez également arroser le feuillage notamment pendant l’été, une fois que le soleil n’atteint plus la liane.
• Nettoyage du sol : le kiwi a besoin d’énergie et il vaut mieux conserver un sol propre, défait de tout adventices. Binez de manière à permettre une meilleure pénétration de l’eau dans le sol.
• Paillage : Un paillage peut-être mis en place pendant l’été pour maintenir le sol humide plus longtemps.
• Fertilisation : Au printemps, au mois de mars, mélangez du compost bien mature en le plaçant à la surface grattée du pied du kiwi. Profitez de l’opération si nécessaire pour retirer les mauvaises herbes.

Quand tailler l’arbre le kiwi ?

Taille de formation :

En juin puis en décembre et mi-février

Taille de fructification :

Taille d’hiver : taillez le kiwi de décembre à mi-février
Tailles d’été :  une en juillet l’autre en Août

Comment tailler le Kiwi ou actinidia ?

Taille de restauration :

Chaque année, coupez d’un quart les branches qui ont porté les fruits.
Tous les 3 ou 4 ans, certaines branches marquent des signes de fatigue, elles portent moins de fruits et son moins vigoureuses en général. Coupez-les à raz du tronc. Attention lors de la En automne et de conserver la forme générale de la liane.

Taille de formation :

Pour les kiwi en palette (à branches horizontales)

C’est la taille qui permet de donner la forme à l’arbuste.
• La première année, on forme le tronc en ne supprimant toutes les branches latérales.
• La deuxième année, on conduit les premières branches horizontales, elle formeront le premier niveau et on conserve une pousse qu’on conduit en « tronc.
• Les années suivantes, on répète cette même opération en montant d’un étage et ainsi de suite pour obtenir une belle forme de kiwi en palette.

Kiwis sur supports (tonnelle, pergola, grillage)

C’est une taille qui procède de la même méthode que la taille précédente.
• La première année, on conduit le tronc sur la hauteur du support, le plus haut possible.
• La deuxième année, on utilise les rameaux horizontaux, ils sont les futures branches « charpentières ».
• C’est à partir de ces branches que nous conduiront les branches secondaires.

Kiwi comment réaliser la taille de fructification ?

La taille de fructification d’hiver :

• Entre décembre et février, pour les branches fruitières, conservez 2 yeux au delà du dernier groupe qui portait des fruits* et coupez le reste du rameau.

Les tailles de fructification d’été :

2 coupes successives, en début juillet puis en début août. Ces tailles ont pour objectif de ne pas conserver de branchage et feuillage inutiles afin de conserver l’énergie de la plante à la production des fruits.

Coupe de fructification de juillet :

• Sur les branches porteuses de kiwis, coupez en conservant 4 feuilles après les derniers fruits.
• Retirez tous les gourmands qui ne portent pas de fruits.
• Ensuite, qui fait souvent mal au coeur mais qu’il est important de faire pour s’assurer d’obtenir de beaux fruits ; supprimez les fruits en trop, il ne doit rester que 4 fruits par groupe.

Coupe de fructification d’août :

• Sur les branches taillées en juillet, une branche de repousse aura redémarré. Laissez 2 feuilles de la repousse et coupez le reste.

L’astuce « taille » du jardinier amateur :

*Pour repérer là ou étaient les fruits pour la taille d’hiver, vous pouvez laisser les pédoncules mais plus certainement, placez un scotch de couleur au moment de la récolte. Quelques semaines plus atrd, cette fois au moment de la taille, votre repère sera bien visible et vous permettra à coup sur de tailler au bon endroit.  Lors de la taille, n’oubliez pas de supprimer le scotch pour qu’il ne finisse pas dans la nature.

Kiwi : Comment réaliser la taille de fructification pour obtenir une belle récolte ?

Multiplication le kiwi ou actinidia :

Toutes les méthodes de multiplication peuvent être utilisées pour multiplier l’arbre à kiwis. Mais en général, les semis sont laissés de côté car le risque de ne pas retrouver la variété souche est important en dehors de méthodes utilisées par les professionnels, par ailleurs, la connaissance du genre « mâle ou femelle » ne pourra être connu que lors de l’apparition des premiers fruits, soit 4 ou 5 années après les semis… C’est long 😉 !

Bouturage, marcottage, greffage sont les méthodes les plus employées pour le kiwi et elles donnent toutes de bons résultats, avec un petit « moins » pour les boutures.

Quand bouturer le kiwi :

• Bouterez le kiwi pendant l’été

Comment bouturer l’arbre à kiwi ?

• Sélectionnez un rameau semi-aouté (branche de l’année en bois vert)
• Faites des segments d’une petite quinzaine de centimètres,
• Supprimez les feuilles de la bases et conservez-en en haut qui jouera le rôle de tire-sève.
(vous pouvez coupez le limbe de cette feuille à moitié pour conserver l’énergie à la création de racines et de nouvelles feuilles)
• Trempez la base de la bouture de kiwi dans de l’hormone de bouturage.
• Dans un grand pot (ou dans des pots moyens indépendants), rempli d’un mélange sable et terreau, en repérant le genre de la bouture sur le pot.
• Plantez les boutures et maintenez le substrat humide jusqu’à la reprise.
• Ensuite repiquez en plein sol en dehors des périodes de gel.

Quand marcotter le kiwi ?

Dès le printemps jusque le début de l’automne.

Comment marcotter le Kiwi ?

En théorie, c’est la méthode la plus simple, elle donne de très bon résultat, elle est rapide, et c’est celle qui permet un arbre fructifère le plus rapidement. Vous savez comme pour les boutures que vous allez obtenir un arbre kiwi femelle ou un kiwi mâle. Le kiwi est une liane, ses branches sont donc très longues ce qui simplifie le marcottage et par ailleurs, c’est une méthode qui permet d’obtenir un jeune arbre qui donnera des fruits rapidement.

• Sélectionnez un banche du kiwi.
• Rapprochez-la du sol,
• Creusez un trou de 10 à 15 cm de profondeur,
• Ajoutez du compost bien mature,
• Placez un segment de la branche de kiwi sélectionnée,
• Recouvrez d’un mélange terre du jardin et terreau
• Tassez (sans trop) et arrosez bien.
• L’extrémité de la branche est fixée à un tuteur.
• Au bout de quelques semaines, quand l’enracinement est suffisant que la marcotte donne de bon signe de vivacité,
• Séparez la du pied d’origine et repiquez le nouveau sujet.

Quand Greffer un arbre à kiwi ?

• Greffez en début de printemps : Mars – Avril
• Ou en fin d’été – fin août et septembre.

Comment greffer le Kiwi ?

Tout d’abord, et c’est l’une des premières difficultés, il faut un porte-greffe. Dans le cas du Kiwi, il faut utiliser sur un porte-greffe franc de pied – là, sauf si vous êtes déjà un jardinier émérite… Vous allez vous demander ce qu’est un « franc de pied ». Ce franc de pied est un jeune arbre de 1 à 2 années, issu des semis d’un kiwi, c’est à dire non greffé lui-même. C’est donc un jeune arbre à kiwi dont on ne va pas se soucier du genre puisque ça va être le rôle de la future greffe.

Mais parfois dans les jardins, il peut arriver qu’il y ait un déséquilibre entre le nombre de sujets mâles et femelles du fait de semis spontanés successifs. Ces arbustes feront de parfait porte-greffes et notamment pour faire une greffe d’un actinidia mâle pour le greffer avec un rameau femelle et réciproquement.

• Dans le cas du kiwi, on privilégie la greffe en incrustation ou la greffe en fente. Dans les régions froides, il pourrait être pertinent de placer le pied receveur en bac afin de le mettre à l’abri des coups de gel tardifs.

Greffe en Fente du kiwi, les étapes :

Kiwi greffe en fente, une greffe facile qui donne de bons résultats

• Taillez votre pied franc porte-greffe au point d’incrustation déterminé.
• Taillez le rameau (mâle ou femelle) pour récupérer le greffon.
• Taillez le segment du greffon en pointe à 2 faces sur sa partie large.
• Au niveau de la coupe du pied receveur, avec un couteau à greffe coupez dans le sens de la hauteur. La coupe doit avoir la même mesure que la pointe du greffon.
• Glissez le greffon dans la fente.
• Ajoutez du cicatrisant.
• Puis recouvrez la greffe de manière étanche, en partant bien au dessous de celle-ci et en remontant bien au dessus avec, du raphia – certains jardiniers se servent de « chatterton », plutôt que de raphia.
• S’il reste des yeux sur le pied franc, supprimez les tous, il ne doit rester qu’un ou deux yeux que sur le greffon.

Quand récolter ?

Automne, à partir d’octobre et jusque avant les premières gelées – novembre

Conservation des kiwi après la récolte ?

• Les fruits se conservent 1 à 2 semaines à température ambiante…
• Mais il est possible de prolonger de beaucoup la conservation en stockant les kiwi à plat dans des cagettes basses

Maladies et parasites :

• Les cochenilles :

Les cochenilles sont des insectes « parasites » qui sucent la sève des plantes. Il existe plus de 4500 espèces et sous-espèces de cochenilles, mais celle que nous rencontrons le plus souvent dans nos jardins est la cochenille farineuse, la bestiole est rouge et  elle laisse une sorte de duvet blanc, un champignon qui se développe sur son miellat. Quand l’infestation est importante, l’arbuste ou la récolte peuvent être condamné.
Pour lutter et préserver le kiwi, il faut faire des inspections régulières des kiwis et plantes voisines, soulever les feuilles et regarder le long des tiges à la recherche des dits insectes ou de trace de farine.

Pour lutter, il existe une recette naturelle à base de savon noir :

1 Càc de savoir noir – 1 Càc d’huile de colza – 1 Càc d’alcool 90°C sans additif – 1 litre d’eau

Mélangez le tout dans un pulvérisateur et traitez pendant 4 jours en procédant comme suit :
• Pulvérisez la plante en soulevant les feuilles une première fois
• Renouvelez l’opération 30 mn à  1 heure plus tard.

Pour lutter contre les cochenilles, vous pouvez également utiliser le purin d’ortie.

• Attention aux doses, à utiliser dilué à 1/10
• Procédez par pulvérisations successives chaque soir,
• Jusqu’à complète disparition…

Botrytis et Pourridié, des maladies cryptogamiques (champignons) :

• Botrytis ou pourriture grise

Description : Cette maladie cryptogamique est appelée communément pourriture grise. Généralement elle attaque les boutons floraux ou les fruits. Un duvet blanchâtre peut apparaitre, mais pas systématiquement. Les fruits sèchent, flétrissent et tombent. C’est un champignon qui s’attaque aux plantes du jardin, du potager et aux fruitiers également. En général c’est à l’automne ou au printemps car les conditions pour que ce champignons se développe sont une température de 20°C et une forte humidité environ 95%. Le Botrytis s’atraque souvent au feuillage humide des plantes affaiblies.

Traitement Bio : Les traitements à base de souffre sont efficaces. La décoction de prèle également.
Comment traiter : Pulvérisez, puis renouvelez l’opération tous les 15 jours pendant 1 mois, au moins 3 traitements.
Anticipez : Arrosage matinal si besoin, plants pas trop serrés et pour le kiwi en particulier, aérez le feuillage si l’arbuste s’est fortement développé.

• Pourridié ou armillaire :

Description : Le pourridié est une maladie présente dans le sol, qui se développe au contact du bois mort. Dans un premier temps, des filaments blancs microscopiques (mycélium) apparaissent en se développant dans le sol, ensuite l’infection continue en produisant des filaments qui atteignent et recouvrent les racines des arbres à proximité, qui finissent par pourrir d’où « pourridié ».

Traitement Bio : Il n’existe pas de traitement contre cette maladie.
Comment traiter : Pour essayer de traiter, il faut supprimer les parties atteintes bois ET racines.

Anticipez : Le pourridié touche en particulier les sujets affaiblis. Pour éviter que n’apparaisse la maladie ajouter chaque année un engrais spécial arbres fruitiers. Lors des tailles, nettoyez bien vos outils, néttoyez bien les coupes pour que la cicatrisation soit plus rapide. Nettoyez bien le sol au pied de l’arbre.

• Oïdium (Rare chez le kiwi) :

Description : Cette maladie apparaît surtout en été et en automne. Elle touche les fruitiers mais d’autres essences au jardin également. Un duvet blanc apparait en bout de rameau et sur les feuilles et les fruits. La maladie est souvent soutenue par une période d’humidité et de chaleur.
Traitement Bio : Les traitements à base de souffre sont efficaces ou un traitement à base de racines de Rumex.
Comment traiter : Pulvérisez toutes la plantes, au dessus et au dessous des feuilles.

Variétés de kiwi :

Il existe de nombreuses variétés, à petits fruits assez agréable à la dégustation, certaines ne nécessitent plus d’être épluchées, mais les variétés les plus populaires produisent de beaux et gros fruits juteux et sucrés…

Kiwi Abbot :

C’est une variété à gros fruits à cultiver dans les régions situées  au sud de la Loire. C’est une variété très précoce.
La récolte commence en mi-octobre et s’étale jusque début novembre.
Gros fruits (70g)
moins nombreux par grappes de 2 ou 3.

Kiwi Bruno :

C’est une variété à fruits moyens, l’une des variétés les plus agréables à déguster.
La récolte commence fin octobre et s’étale jusque début mi-novembre.
Gros fruits (50g)
moins nombreux par grappes de 4 ou 5 fruits.

Kiwi Hayward :

C’est la variété la plus cultivée, à gros fruits, l’une des variétés les plus agréables à déguster, par ailleurs c’est aussi celle dont les fruits se conservent le mieux dans la durée.
La récolte en novembre.
Gros fruits (120-130g)
nombreux par grappes de 4 ou 5 fruits.

Kiwi Monty :

C’est une variété à fruits moyens, l’une des variétés les plus productives et de très bonne qualité de fruits.
La récolte commence fin octobre jusque début mi-novembre.
Gros fruits (70g)
très nombreux par grappes de 5 ou 6 fruits.

Photo par Jibi44. Picked on Wikipedia under Creative Commons. Photo modifiée par et pour jaime-jardiner.com.
Illustrations jaime-jardiner.com.

Fiche rapide :

  • Quelle exposition ?Exposition :
    Soleil
  • Quelle qualité de sol ?
    Sol :
    Tous sols non calcaires plutôt drainé .
  • Quels besoins en arrosage ?Arrosage :
    En cas de sécheresse pendant la fructification.
  • Taille adulte de la planteTaille (HxL) :
    Liane jusque 10 m
  • Profondeur de plantationProfondeur plantation :
    à Partir de 20 cm.
  • Quand semer la plante ?Marcottage :
    Automne
  • Quand planter ?Plantation :
    Automne et printemps
  • Quand récolter ?Récolte :
    Automne.
Summary
Comment cultiver et entretenir le Kiwi ou actinidia
Article Name
Comment cultiver et entretenir le Kiwi ou actinidia
Description
Le kiwi est un fruit dont on a découvert les vertus il y a environ 30 ans. Aujourd'hui il est l'un des fruits les plus cultivés en France et dans le monde. Même s'il existe quelques variétés auto-fertiles, en général, il faut cultiver des pieds mâles et femelles. Découvrez toutes les informations pour le planter, l'entretenir et le récolter. Mieux découvrez comment le multiplier avec jaime-jardiner.com !
Author
Publisher Name
jaime-jardiner.com
Publisher Logo

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Attention, la limite de temps pour la validation du formulaire via le CAPTCHA est dépassée ! Merci de recharger le CAPTCHA.

Google+