Février aux jardins, Tailler, pailler, nettoyer, semer avec jaime-jardiner.com

Février aux jardins

Fevrier aux jardins potager, ornemental, semez, plantez, taillez, entretenez les plantes !

Février aux jardins, le calendrier des travaux

Au mois de février aux jardins, comme au mois de janvier, le jardinier n’est pas à fond, pas à temps plein. C’est la suite des tout-premiers semis et plantations. Sous abri, le jardinier va pouvoir préparer un certain nombre de semis de légumes pour le potager. AU verger également, les travaux qui ont pu commencer en janvier permettant parfois de procéder aux premières plantation de jeunes arbres fruitiers aux racines nues se poursuivent… Comme les travaux d’entretiens d’hiver, nettoyage, taille, protection, traitements…

Et n’oubliez pas, pour être prêt à temps, commandez vos graines potagères pour les semis précoces et pour les autres, et  retournons aux jardins.

Février au potager :

Derniers légumes à récolter, premiers semis…

Dans les régions où il fait doux et qui sont épargnées par le trop plein de pluies, préparez les premiers semis soit en place soit sous abri !

Semez :

• La ciboulette , la sauge : en place ou sous châssis, le melon et poire-melon : en godets individuels, sous abri chaud, dans les régions douces. Ailleurs, attendez mars.
• Faites les semis de carottes, de pois et de poireaux sous châssis chaudles laitues de printemps, le poivron,  les courgettes, les aubergines, les fraises sous abri…
Plantez l’ail, les oignons et les échalotes dans les régions où l’hiver est doux.
Récoltes ? Elles seront rares voire inexistantes…

Février au verger :

Nourrir  et soigner la terre :

Si vous ne l’avez pas fait encore, il est bien sûr encore temps pour donner le petit coup de boost nécessaire, pour une bonne saison au verger 😉 ! et des arbres ou arbustes en pleine santé, un petit coup d’oeil aux conseils du mois de janvier Le verger au mois de janvier

Plantez :

• Au verger vous pouvez planter un arbre fruitier aux rainces nues, à condition qu’il ne gèle pas et qu’il ne doive pas geler dans les jours qui suivent.

Taillez :

Taillez les framboisiers, groseilliers, cassissiers et des pêchers.

Soignez :

• Fin des traitements d’hiver à l’huile blanche uniquement sur les arbres qui ne donnent aucun signe de reprise. Vous pouvez également pulvériser en soin préventif de la bouillie bordelaise sur les pêchers afin de prévenir la maladie dite « cloque ». Traitez tous les autres fruitiers « à noyau » contre la moniliose, également avec la bouillie bordelaise ou bien de l’eau de chaux.

Bouturez la vigne, les figuiers, les cassissiers et les groseilliers.

Février au jardin ornemental et plantes fleuries :

Taillez arbres et arbustes à floraison d’été…

• Taillez la glycine,  l »hibiscus, le tamaris, ou encore le buddleia. Taillez les grands arbres, en suppriment les branches mortes, malades. Faites un point sur la taille des branches, leur « dimension ». En effet de trop grandes – longues – branches pourraient souffrir, s’abimer, voire abimer l’arbre par grand vent ou sous le poids de la neige, en s’arrachant. La météo en cette période de changement climatique pourrait bien apporter quelques vents forcenés ou flocons ça et là.

Semez sous abri chaud…

• Les oeillet de poète, les bégonias, les oeillets annuels et les comme la laîche, glaucidium, agérate du mexique, ou encore gilliena trifoliata

Rosiers :

En février, Taillez les vieux « rosiers buissons » à trois yeux. Travaillez légèrement sur les rosiers non-remontants en supprimant les branches mortes ou manquant de vigueur, pas plus pou ne pas impacter leur floraison. Sur les vieux rosiers, il est parfois nécessaire de produire une forte taille pour régénerer l’arbuste. Ajoutez un engrais à base de magnésie au pied des rosiers en l’intégrant bien au sol. Plantez les rosiers livrés en racines nues ou en mottes s’il ne gèle pas.

Pour tous les rosiers, incorporez en surface un engrais « spécial rosiers », ils ont la particularité d’être riches en magnésie.

En février, plantez…

Vous avez pu recevoir, en fin d’année ou début d’année des primevères, ou jacinthes en joli pot d’intérieur, en « cadeau d’invité »… Février est un bon mois pour les placer au jardin… Complétez un massif ou une zone du jardin que l’hiver a attristée. Tiens et pourquoi ne pas ajouter des giroflées… Bien sûr, attention à l’exposition qui doit être adaptée aux plantes, allez voir les fiches.

Plantez les bisannuelles de saison vendues en godet : pensées, violas, primevères, pâquerettes, myosotis… Si le froid – dont le gel surtout – n’est pas présent, plantez les grimpantes caduques livrées en pot ou motte.

Et du côté de la pelouse ?

• Février n’est pas à l’abri d’un coup de froid, en cas de gel il faut évitez le plus possible de marcher sur le gazon dans ces périodes.
• Souvent l’automne puis l’hiver auront permis le développement des mousses dans la pelouse. Mais quelles sont les causes possible d’un tel développement ? L’Ombre et le manque d’ensoleillement sont l’une des principales causes, mais on le sait moins, les tontes « trop courtes » altèrent la pelouse, et un gazon affaibli, génère des repousses moins rapides, des conditions qui permettent à la mousse de s’installer. Un sol mal aéré, devenu trop dense à cause des piétinements successifs rend également plus difficile la reprise de la pelouse au printemps et avec les conditions météo particulières, pluvieuses, la mousse peut tirer son épingle du jeu et se développer ardemment. Et puis parfois, c’est la constitution du sol, trop pauvre en potasse, magnésium ou calcium, ou bien encore à trop grande acidité qui en son la cause et dans ces condtions il est parfois plus complexe d’obtenir la pelouse de ses rêves.

Attendez un peu pour l’entretien de la pelouse…

Février aux jardins, c’est encore un peu tôt pour passer au dé-moussage. Laissez l’hiver se terminer doucement, attendez que les premiers beaux jours reviennent pour entretenir la pelouse. Ce sera plus ou moins rapide, selon la région où vous habitez. Attention, pratiqué trop tôt, retirer la mousse aurait, si-pas l’effet inverse, une efficacité modérée ; aux retours de jours ternes et humide répondrait le retour de la mousse, dans une certaine mesure… Et ce serait dommage 😉 !

 

Summary
Février aux jardins, le réveil du jardinier
Article Name
Février aux jardins, le réveil du jardinier
Description
Février aux jardins, si ce n'est pas encore le mois d'exaltation du jardinier amateur... Il y a déjà plus à faire qu'en janvier et se profilent même les premiers semis, plantation...
Author
Publisher Name
jaime-jardiner.com
Publisher Logo

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Attention, la limite de temps pour la validation du formulaire via le CAPTCHA est dépassée ! Merci de recharger le CAPTCHA.

Google+

jaime-jardiner.com ainsi que nos partenaires, nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies. jaime-jardiner.com Pour mesure l’audience et vous proposer les fonctionnalités de vos Réseaux Sociaux préférés. Nos partenaires les utilisent pour personnaliser les publicités (Google Adsens ©). Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies sur jaime-jardiner.com ? SUIVI DE L'AUDIENCE DE JAIME-JARDINER.COM Les cookies Analytics (analyse d'audience) sont impersonnels et nécessaires au "monitoring" de l'audience. Ils servent à regarder par exemple, quelles sont les pages qui ont été les plus vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous pouvons comprendre ce que les internautes apprécient sur jaime-jardiner.com et ce qu'ils aiment moins. Cela nous permet d'améliorer ou d'ajouter des contenus, ceux que les utilisateurs attendent. ce sont des chiffres qui nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur jaime-jardiner.com. Nous avons fait la démarche de limiter les cookies à 14 mois dans Google analytics conformément à la loi. Pour respecter la nouvelle réglementation RGPD qui est entrée en vigueur le 25 mai 2018, nous vous proposons la possibilité de recevoir ou de supprimer vos données liées aux cookies ICI : https://www.jaime-jardiner.com/mentions-legales/ PUBLICITÉS : jaime-jardiner.com fait appel à Google Adsense© pour la monétisation du site. Google Adsense© dépose des cookies (ou à ceux des partenaires) qui peuvent lui permettre d'afficher des publicités (annonces) proches de vos centres d'intérêts. RÉSEAUX SOCIAUX : Pour vous permettre de partager avec vos amis ou "liker" les contenus de jaime-jardiner.com nous intégrons les codes de nos partenaires Facebook©, Twitter©, Google+© et Pinterest© qui mettent à jour les cookies lors de votre visite. ABONNÉS NEWSLETTER : Tous les abonnés à la newsletter jaime-jardiner.com se sont abonnés sur le site en remplissant un formulaire simple et logiquement chacun a donné son accord. Si vous ne souhaitiez plus recevoir nos messages, en bas des message vous avez une possibilité de désinscription en 1 clic.

Fermer