Taille des rosiers

Taille du rosier

Taille des rosiers…. Mieux vaut tard que tôt….

Quand, parfois, des beaux jours apparaissent au jardin et que les taches sont moins nombreuses, on est tenté par un petit peu de jardinage. Supprimer les branches mortes ainsi que les feuilles jaunies ou complètement cuites au sol, nettoyer, tailler…
Mais dans le cas du rosier, il convient de ne pas agir trop tôt dans la saison. En effet une taille en janvier ou février pourrait provoquer la production de bourgeons qui, au premier coup de gel, seraient « brulés ». Le rosier, dans ces conditions, ne produirait pas de fleurs… Et ce serait dommage, je suis sûr que vous êtes d’accord avec moi ! Alors comment faire…

Quand tailler le rosier :

Il faut distinguer les rosiers remontants des non-remontants :

Rosiers remontants :

• Taillez en mars ou avant la pleine végétation du rosier voire en avril pour les climats les plus rudes.
Les rosiers remontants fleurissent toute la saison, l’été jusqu’au début d’automne, sur le jeune bois qui va pousser après la taille

Rosiers non-remontants :

Taillez après la floraison vers fin- juillet ou août
Les rosiers non remontant fleurissent sur l’ancien bois. De fait, le tailler au printemps retirerait une bonne partie des branches sur lesquelles poussent les roses.

Comment tailler le rosier ?

Nettoyez et désinfectez vos outils. C’est un détail mais, le rosier est sensible aux maladies et la taille est un des moments où la contamination peut se produire !
Avant de procéder à la taille des rosiers, il faut tout d’abord supprimer toutes les branches abimées, fragiles…

Taille des rosiers arbuste ou buisson :

• Aérer les rosiers buissons : l’idée ici est de donner une belle forme et de laisser respirer la plante. Conservez les branches les plus fortes, orientées vers l’extérieur. La règle, laissez de 1 à 3 yeux par tige. Le rosier a une superbe capacité de croissance, n’hésitez pas sur la coupe.

Taille des rosiers grimpant :

1ère étape :
• Nettoyez les branches trop faibles et coupez les branches les plus anciennes au dessus d’une branche jeune, de l’année précédente. Généralement on la reconnait facilement à son écorce plus récentes que celles des vieilles branches.
• Taillez toutes les branchettes perpendiculaires à 2 yeux.

2ème étape :
• Palissez les branches charpentières le plus horizontalement possible. la repousse va se faire le plus régulièrement possible.

Conseils du jardinier amateur :
• Soyez vigilant au sens de coupe qui doit éviter au bourgeon de recevoir l’eau de pluie.
• Lors de cette taille, ne coupez pas trop loin de l’oeil. 1 cm semble la bonne distance. Coupée trop loin, la taille produirait un bout de « bois mort », à l’extrémité de la branche coupée, qui pourrait « prendre » avec lui l’oeil donc le bourgeon, et faire rater la reprise de la ramification.

Comment bien tailler un rosier ? Au dessus d'un oeil...

Photo : A. Barra – wikipedia.org sous licence creative commons – l’image a été retravaillée pour jaime-jardiner.com

Illustration : Jaime-jardiner.com – sous CC – creative commons licence.

Gourmand et nouvelle pousse ?

Comment ne pas les confondre ?

La reprise d’un rosier est parfois formidable…. Et les nouvelles pousses, jeunes branches non-ligneuses, peuvent apparaitre en nombre. Comment être certains que ces jeunes pousses ne sont pas des gourmands. Les gourmands sont des pousses parasites, ils ont presque les même caractéristique que le pied d’origine, le pied « mère ». POur différencier le gourmand de la jeune pousse, il faut compter les lobes des feuilles du rosiers. Sur le pied de rosier traditionnel, les feuilles portent 5 lobes, sur un gourmand de rosier les feuilles possèdent 7 lobes.

Pour les distinguer, on peut aussi regarder à partir de quel endroit il les gourmands sont apparût. Si c’est au dessus du point de greffe, c’est généralement une nouvelle pousse. Par contre, si la nouvelle branche s’est développée à partir du dessous du point de greffe, alors il s’agit à coup sûr d’un gourmand.

Gourmands de rosier, faut-il les supprimer ?

Les gourmands d’un rosier provoqueront à coup sûr sa mort ! Les gourmands sont des branches « parasites », ils se développent au détriment du pied original du rosier. En Angleterre, on les appelle « sucker » , « suceurs » en français, car  ils prennent toute la sève de l’arbuste et le détruiront petit à petit !

Donc oui, il faut absolument supprimer les gourmand du rosier.

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Google+

Les cookies nous servent à mesurer l'audience du site, en continuant vous acceptez que nous les utilisions, merci. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies ? Ils sont nécessaires au "monitoring" de l'audience, c'est à regarder quelles sont les pages qui ont étées vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous sommes en mesure de comprendre ce que vous appréciez sur jaime-jardiner.com et quand à ce que vous n'aimez pas, ça nous permet de le savoir et de retravailler ces contenus. En gros, ils nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur j'aime-jardiner.com

Fermer la fenêtre !