Primevère

Semer une primevère

Primevères… pensées de printemps !

Comme les pensées – on pourrait croire que ce sont des variétés soeurs – la primevère est l’une des premières fleurs à apparaitre au jardin. Elle fleurit dès le mois de février, avant l’apparition du printemps. Elle fait partie de ces « indispensables » au jardin. En réalité, la primevère a tout pour séduire, sa floraison tôt dans la saison, le nombre de variétés et de couleurs, l’entretien simple… La primevère, en plus, ne nécessite que peu d’attention… Alors, c’est sûr, l’apparition de ses fleurs sera le signe d’un hiver qui se termine et laisse place aux beaux jours du printemps.

Nom botanique :

• Primula x acaulis

Type de plante :

• Cycle : Vivace – herbacée – parfois cultivée comme bisannuelle
Feuillage : Persistant / semi-persistant
• Type de plante : Rustique (jusqu’à-15 °C)
Famille : Primulacées
• Port : Petite touffe basse
• Exposition : Soleil à mi-ombre
Type de racine : rhizomes
Type de sol : frais, humifère
• Plantation : Automne et printemps
• Zone de Culture : Climat doux (zone 10 à 8a) carte de rusticité

Particularité de la primevère :

• Résistance au froid : -10 à -15°C • Les Primevères sont comestibles. • Sol : frais et fertile

Floraison :

• Floraison de l’hiver à l’automne : février à septembre

Type de sol et exposition :

• Type de sol : riche en humus, frais et fertile
• Exposition : soleil à mi-ombre

Avantages au jardin :

Les primevères peuvent se planter aussi bien au printemps, qu’en automne ou en hiver. Selon les périodes de plantation, les primevères peuvent fleurir toute l’année. Elle sont très décoratives grâce au grand nombre de variétés et de couleurs. Elles peuvent être utilisées en bordure, en parterre, en massif, en jardinière ; elles ne nécessitent que peu d’entretien. La primevère se plait également bien en intérieur.

Description des primevères :

Les Primevères sont des plantes de petite taille qui atteignent une hauteur de 20 cm maximum et autant en largeur. Elles se développent avec l’âge, vous permettant ainsi de diviser les mottes (ou touffes) pour en replanter ailleurs dans le jardin, ou d’en donner, ou encore d’en échanger contre une autre variété de plante.
Il existe une très grande variété de couleurs dont le rouge, le bleu… Comment les énumérer toutes sans avoir l’impression de citer les couleurs de l’arc-en-ciel ? Toutes ces couleurs permettent des associations superbes au jardin, avec d’autres variétés comme les hellébores, les myosotis, les fritillaires, les narcisses, les pâquerettes…, vous avez le choix mais… jamais l’embarras.
Les Primevères se développent en formant des touffes. Elles produisent des petits « bouquets » de quelques fleurs, ce qui leurs donne un aspect sauvage, naturel, rustique, dans son sens esthétique et non botanique. La primevère possède un autre avantage qui a son intérêt : elle se naturalise joliment, avec délicatesse, ce qui donne moins de travail aux jardiniers amateurs que nous sommes. 😉

Apparté :

Le projet jaime-jardiner.com n’est qu’au début de son développement, mais nous espérons vous proposer dans les mois qui viennent un service gratuit d’échange de graines, de plantes, de production légumière.
Ce service sera géolocalisé et vous permettra d’échanger, dans tous les sens du terme, avec des personnes qui ont la même passion, le même intérêt : le jardin potager ou bien le jardin d’ornement, et parfois les 2. N’hésitez pas à nous indiquer si cette application peut vous intéresser, en nous laissant un commentaire.

Infos et conseils du Jardiner :

La Primevère est une plante simple à cultiver dans un sol de préférence frais et fertile. Suivant la semaine de la plantation, il est nécessaire que vous l’arrosiez fréquemment s’il ne pleut pas suffisamment. Hormis le fait de l’arroser, il suffit simplement d’en ôter les fleurs et les feuilles fanées si besoin, mais comme dit plus haut, avec la primevère, ce n’est pas nécessaire.

Quand semer les primevères ?

La primevère est une plante qui se sème au printemps. Il faut savoir qu’elle ne fleurira qu’au printemps suivant. Si vous êtes pressé de la voir fleurir au jardin, privilégiez d’acheter quelques plants en pépinière : c’est plus simple, mais plus cher 😉

• Les semis des primevères se font à partir d’avril et mai.

Comment faire les semis des primevères ?

• Semez les graines de primevères en caissette au mois d’avril.
• Utilisez un terreau spécial semis.
• Remplissez la caissette, déposez les graines de primevères.
• Recouvrez de terreau, faites une couche fine de quelques millimètres.
• Tassez légèrement.
• Pulvérisez d’eau. La terre doit être humide, il faudra entretenir cette humidité.

Séparez les pousses :

• Environ 4 à 5 semaines plus tard, récupérez les pousses les mieux développées pour les placer en godets.

Mise en godets :

• En mi-mai, dans des godets de tourbe – vous pouvez également utiliser des godets tout simples en plastique – remplissez les godets de terreau de repiquage.
• Soyez délicat lors de cette étape, car il ne faut pas abîmer les plants qui commencent à se développer.
• Au mois de septembre ou d’octobre, vous pourrez alors procéder à la mise en place, en pleine terre, dans le jardin.
• Il est nécessaire d’arroser lors de chaque étapes et de surveiller, afin que le terreau reste humide.

L’info du jardinier : Le terreau de repiquage

L’intérêt d’utiliser ce terreau réside dans le fait qu’il est très fin, ce qui permet aux petites racines des pousses de primevères, encore fragiles, de se développer dans des conditions plus favorables.

Comment planter les primevères ?

Plantez les Primevères en godets :

• Pour chacun des plants à repiquer, creusez un trou en prévoyant entre eux un espace de 20 cm
• Amendez la terre avec du terreau de plantation et/ou du compost.
• Déposez les godets en place et remplissez l’espace avec un mélange de terreau et de la terre du jardin d’origine.
• Arrosez régulièrement la terre plutôt que la plante pendant les premiers jours, sans gorger la terre d’eau.

Quand planter les primevères ?

Que vous ayez réalisé les semis vous-même, ou acheté les plants en jardinerie, plantez les godets d’octobre à mars : c’est la meilleure période de plantation pour les primevères.

Quelques variétés :

Dans la famille des primulacées, il existe diverses variétés de fleurs tout aussi resplendissantes les unes que les autres.

Découvrez :

• La Primevère à feuilles dentelées, appelée Primula denticulata mais aussi surnommée la « Primevère de l’Himalaya ».
• La Primevère candélabre appelée Primula section candélabre.
• La Primevère des marais surnommée la « Primevère de Vial » et Primula vialii.
• La Primevère obconique appelée Primula obconica.

Elles s’accordent avec :

Jouez les couleurs !

Les primevères jaunes ou oranges seront parfaitement associées aux myosotis ou encore aux muscaris pour un fabuleux contraste entre les couleurs. En ce qui concerne les coloris roses ou rouges, ils se marieront parfaitement aux Narcisses blancs ou aux Perce-neiges ou au Pâquerettes.

Entretien de la primevère :

L’entretien des primevères est simple, il ne nécessite que peu d’attention après sa plantation :
• Le principal geste à accomplir réside dans un arrosage régulier, surtout lorsqu’il ne pleut pas beaucoup. Si la terre est suffisamment humide, il n’est même pas nécessaire de le faire.
• Généralement il est conseillé, pour que les plantes conservent toute leur beauté, d’en ôter les fleurs et les feuilles fanées. Mais en qui concerne les primevère, elle naturalise de manière naturelle. On peut donc les laisser vivre… tout à leur cycle.

Peut-on multiplier les primevères :

• Les primevères sont des plantes qui créent des rhizomes, pour les multiplier on peut procéder par division.
• La mutliplication se fait aussi par semis,
il est  relativement facile de se procurer des graines. (voir plus haut)

Quand diviser les primevères ?

• Après la floraison.
• À l’automne.

Comment multiplier les primevères :

Certaines primevère se développent fortement, ces variétés là sont faciles à diviser, c’est le cas de la plupart des variétés.

• Avec une bêche-fourche, retirez la touffe de primevère de la terre en tournant tout autour, puis en passant en dessous et en la soulevant.
• Une fois l’opération réalisée, il suffit de « couper » – de « diviser » la touffe en 2.
• Replantez chacune des touffes à l’endroit voulu dans le jardin.
• C’est fait.
• Dans les mois à venir, les divisions vont développer leur réseau de rhyzome et faire toujours plus de fleurs.

Fiche rapide :

  • Quelle exposition ?Exposition :
    Mi-ombragée
  • Quelle qualité de sol ?Sol :
    Sol frais et humifère
  • Quels besoins en arrosage ?

    Arrosage :
    sol frais

  • Taille adulte de la planteTaille (h x l) :
    20 x 25 cm.
  • Distance de plantationDistance :
    25 cm
  • Profondeur de plantationProfondeur semis :
    5 mm
  • Quand semer la plante ?Semis :
     Avril et mai
  • Quand planter ?Plantation :
    Automne, octobre ou printemps
  • Quand récolter ?
    Récolte/floraison :
    Février à juillet
Primevère des jardins

Les primevères du jardin sont de très belles plantes, parmi les premvères à fleurir l’hiver, dès le mois de février. Il en existe beaucoup de variétés et une belle palette de couleurs. Ce qui ne retire rien à son charme ;-°, n’est-ce pas ?

 

Graine de primevere issue d'une primevère du jardin !

Dans un commentaire « Akashi »  demandait, où se trouvaient les  graines de primevères…

Voilà, j’ai retiré un ovule de primevère, que j’ai pris en photo, de manière à se rendre compte de l’endroit où l’on peut récupérer les graines de primevère.
Il suffit en réalité de retirer les fleurs fanées avec délicatesse. L’ovule de la fleur y est encore « attaché ». C’est à l’intérieur que se trouve les graines.

19 Comments

  • Paul Delille dit :

    Bonjour daniel de jaime-jardiner.
    Merci pour votre site, les fiches sont très complètes.
    Ce matin j’ai profité d’un beau rayon de soleil pour aller au jardin, c’est vrai qu’il y a quelques semaines que je n’y été pas allé, la météo ne s’y prêtait guère. Et bien ce matin, j’ai eu la bonne surprise de voir que quelques fleurs de primevères étaient sorties. on voit encore la terre mais le printemps arrive je le sens bien. D’ailleurs les limaces et les escargots sont déjà à l’oeuvre, mes primevères sont déjà attaquées. Je m’en vais mettre vite quelques granules. Merci encore pour votre site j’aime jardiner.

    • Bonjour Paul,

      Merci pour votre commentaire. C’est toujours intéressant d’avoir des retours sur son travail, surtout quand ils sont sympathiques.
      Oui moi aussi j’ai des primevères qui apparaissent au jardin, curieusement, celles qui sont sorties sont toutes jaunes… Attendons la suite ;-).
      A propos des limaces et des escargots, attention aux produits que vous utilisez. Utilisez dans la mesure du possible des astuces naturelles ou des produits bios, un peu plus chers mais tellement mieux pour votre jardin !
      La cendre fait effet mais il faut en remettre dès qu’il a plu, les pièges à bières sont assez efficaces également. Je n’ai pas testé mais il serait possible de lutter contre les limaces en entourant la plante avec du fil de cuivre…. Si quelqu’un à tester, n’hésiter pas à prendre contact avec moi pour me donner des informations et des photos…
      Au revoir Paul et merci encore !

  • Beata dit :

    Bonjour, merci pour l’article, très utile pour moi, bien ecrit, complexe. Mes primevères vous remercient aussi :-).
    Je ne suis pas peu fier que des lecteurs de jaime-jardiner.com viennent de partout dans le monde… Je jardin ça fait voyager aussi. Merci Beata !

  • fafah dit :

    Merci beaucoup pour ce site très sympa,je suis Fafah de Madagascar,j’étais en Suisse mars dernier,fascinée par les primevères au bord des routes,j’ai essayé de trouver des graines dans qlqs magasins,en vain,alors j’ai apporté une touffe,et maintenant j’ai des primevères dans mon jardin.

    • Bonjour Fafah. Merci pour votre message qui me fait très plaisir. N’hésitez pas à me faire parvenir des photos de vos primevères que j’ajouterai à la fiche. Qui sait pourquoi pas commencer un tur du monde des primevères et des fleurs en général 😉 !
      Merci encore, et j’en profite pour saluer tous les visiteurs Malgaches ! À bientôt Fafah !

      PS : Petit conseil à tous les visiteurs de jaime-jardiner.com, si vous cherchez des graines que vous avez des difficultés à vous procurer, ou pour faire des échanges et économiser, faites vos demandes ou propositions via les commentaires ou bien sur le Facebook de jaime-jardiner (www.Facebook.com/jaime.jardiner).
      Dès que possible, je mettrai en place un système d’annonce ! Mais chaque chose en son temps.

  • jel de lyon dit :

    Ou trouver des primeveres vialli ?

  • Akashi dit :

    Bonjour !
    J’ai des primevères dans mon jardin. Mais je ne vois pas où se trouvent leurs graines… Pourriez vous m’aider ? :/

    Bonne journée 🙂

    • Bonjour « Akashi » et merci de votre confiance 😉 !

      Bonne question, où se trouvent les graines de primevères ?

      Pour obtenir les graines de primevères, il faut laisser fleurir la plante, la laisser faner, ensuite, il faut laisser « l’ovaire » murir, pour enfin obtenir les récupérer, voilà les étapes :

      • Quand la fleur fâne, les pétales flétrissent puis tombent. l’ovaire, quand à lui, reste en bout de tige et continue d’être alimenter par la plante (l’ovaire c’est la partie de la fleur qui contient l’ovule : la ou les graines).

      • Après la floraison, l’ovaire va continuer à grossir et tout en restant vert, puis dans un deuxième temps, il va brunir, c’est une étape importante, car c’est le moment où les graines sont prêtes.

      • L’enveloppe de l’ovaire de la primevère commence alors à sécher. Ensuite, une fois complètement sèche, l’enveloppe va rompre pour lâcher les graines et permettre à la plante de se ressemer.

      • Il faut évidemment récupérer les graines avant que cette enveloppe ne rompe. Vous pouvez alors récupérer l’enveloppe quand elle est devenue brune. C’est le signe qu’elle n’est plus alimenter par la plante, vous pouvez alors la couper et la laisser sécher dans un endroit sec, à l’air libre, quelques jours.

      • Quand le tout a bien sécher, en frottant, vous pourrez récupérer les graines.

      Petit avertissement : Il arrive, selon la variété cultivée, que les graines récupérées ne reproduisent pas des primevères identiques (couleur, taille….) mais c’est ce qui fait aussi la beauté d’un jardin : quand la nature y met du sien….

      J’espère avoir répondu à votre question, mais n’hésitez pas si vous souhaitez des précisions 😉 !

      Daniel

      PS : N’hésitez pas à vous abonner, et/ou, si vous êtes sur Facebook n’hésitez pas à « liker » la page, Merci !

    • Bonjour Akashi, j’ai ajouté une photo dans la page primevère de jaime-jardiner.com. Vous pourrez bien vous rendre compte de comment récupérer les graines de primevère. Bonne fin de journée.

      Daniel

      • Akashi dit :

        Bonjour Daniel !

        Tous d’abord, merci pour votre réponse ! Elle m’a bien guidé et j’ai pu comprendre ou se trouvait « l’ovaire » des primevères. La photo m’a aussi bien guidé, je le pensais plus gros ^^. Plus qu’a attendre ^^. Juste une dernière question, l’ovaire met environ un mois à brunir ? Ou ça depend de la floraison du pied ? Par exemple pour les pensées j’avais lu que ça mettait un mois à brunir mais pas chez moi ^^.

        Je vais aller m’abonner ! Votre site est très bien fourni et vous êtes disponible pour répondre aux questions :).
        Bonne journée a vous ! Et encore Merci 🙂

        • Bonjour Akashi,

          Merci pour votre retour.
          Pour votre dernière question, c’est évidemment une durée constatée, mais ce peut être plus rapide. Et tout dépend également du moment à partir duquel on regarde.
          Par exemple, sur la photo que j’ai ajoutée, l’ovaire a séché très rapidement à l’air libre. Mais du fait qu’il n’ait pas « muri » sur la plante, il est possible que la graine n’ait pas été suffisamment alimentée et qu’en définitif, elle ne produise pas de primevère. Car si l’enveloppe a séché rapidement, la graine quand à elle est restée bien verte, mais sèche.

          Pour vous assurer de ne pas perdre l’ovaire, vous pouvez mettre un petit sachet autour de la fleur récemment fanée. Vous pourrez laisser sécher le temps qu’il faut en étant sûr de récupérer l’ovaire ainsi que la graine.

          A bientôt,

          Daniel

  • Pomme dit :

    l’application d’échange de graines m’intéresserait !

    • Bonjour Capucine,

      Oui, moi aussi, je suis intéressé 😉 ! Je travaille sur le projet… Mais il verra sans doute le jour plutôt en 2017…

      J’espère que vous continuerai à venir voir nos contenus. Et n’hésitez pas à parler de jaime-jardiner.com avec vos amies et amis jardiniers, et à partager sur Facebook si vous êtes utilisatrice !

      Merci encore, et je vous souhaite un weekend très ensoleillé !

      Daniel

  • Thomas dit :

    Bonjour,

    J’ai créé un massif d’ombre au début du printemps avec des cyclamens, des primevères, des cœurs de Marie, des hostas et une petite fougere. J’ai installé les plantes par taille croissante. Les plantes semblent bien se plaire. Mais les primevères sont devenues très grandes, les feuilles sont presque à la verticale et mesurent un bon 30 cm, plus haut que mes jeunes cœurs de Marie.

    Qu’a-t-il pu se passer ?

    Merci.

    Thomas

    • Bonjour Thomas.
      Merci de l intérêt que vous témoignez à j’aime-jardiner.com.

      Pour répondre â votre question. Sans connaître votre localité et les conditions météos, c est souvent le manque de soleil couplé à beaucoup d eau. Les primevères font de la « salade » avec de très grandes feuilles très robustes. Les fleurs se perdent à l intérieur et sont invisibles sans y plonger les mains pour les trouver. C est une mauvaise année pour le jardin dans beaucoup de régions dont la mienne. Et mes primevères sont comme les vôtres ! Merci encore pour votre confiance et à bientôt. Daniel.

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Google+

Les cookies nous servent à mesurer l'audience du site, en continuant vous acceptez que nous les utilisions, merci. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies ? Ils sont nécessaires au "monitoring" de l'audience, c'est à regarder quelles sont les pages qui ont étées vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous sommes en mesure de comprendre ce que vous appréciez sur jaime-jardiner.com et quand à ce que vous n'aimez pas, ça nous permet de le savoir et de retravailler ces contenus. En gros, ils nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur j'aime-jardiner.com

Fermer la fenêtre !