Poireau

Cultiver le poireau

Le poireau, un légume facile au jardin potager

Le poireau, en cuisine j’adore ça ! Et au jardin il n’est pas si difficile à cultiver. Le poireau est une plante potagère herbacée qui peut atteindre 1 mètre de hauteur, du moins, sa tige florale, ses longues feuilles en gouttière qui se rétrécirent en leur extrémité s’insèrent les unes dans les autres jusqu’à former une tige, le fût.
Il y a une variété qu’on connait particulièrement bien, le poireau vert tendre d’une cinquantaine de centimètres, dont on ne connait pas le nom, c’est « un poireau » déjà très bon, même s’il manque un peu de « sex-appeal », par contre,  il y a d’autres variétés, avec d’autres couleurs, bleu-vert, parfois glabre ou encore violet, d’autre tailles, d’autres spécificités de goût…

Alors, le poireau, il convient de le cultiver soi-même car en dehors des « bons primeurs »… vous n’avez quasi aucune chance de trouver une variété originale… Dommage… Vous ne connaissez sans doute pas le poireau dit « Gros jaune du poitou », ou bien le « Bleu de Solaise », ou le « Monstrueux de d’Elbeuf »…. Allez on passe au jardin ? La culture du poireau, c’est par ici !

Nom botanique :

• Allium porrum Linné

Type de plante

• Cycle : Plante vivace cultivée comme annuelle ou bisannuelle
• Famille : Liliacées – liliaceae
• Enracinement : racines
• Origine : Europe (méridionale) et moyen orient

Atouts santé :

Nutrition/santé : le poireau est une plante antiseptique, diurétique. digestive, laxative, tonique, expectorante…
Vitamine : A,B,C et PP. Le poireau est riche calcium, chlore, cuivre, manganèse, potassium, sodium…

Particularités :

• Rotation des cultures : Le poireau est une plante « gourmande » en ressource,sa culture  fatigue le sols. Il faut absolument respecter une pause de 3 ou 4 ans pour cultiver à nouveau le poireau au même endroit.

Quel sol pour cultiver et repiquer les poireaux ?

Type de sol : meuble, profond, humifère et frais.
Exposition : soleil
• Climat : doux et humide,  zones tempérées
Arrosage : sol frais

Quand semer le poireau ?

On peut étaler les semis sur différentes périodes de manière à bénéficier du poireau toute l’année.
• Culture précoce, dès le début février, sur couche chaude.
• Culture hâtive, dès mars, sous pépinière.
• Culture tardive, semis vers avril-mai, en pépinière ou sur place.
• Pour l’année suivante, plantez directement les bulbes en place de août à septembre.

Comment semer les poireaux ?

Préparez le sol :

• Travaillez la terre sur une hauteur de bêche. La terre doit être fine et légère.
• Amendez le sol de terreau de plantation et de compost bien mature pour un mélange 30/30/30% avec la terre du jardin.

Les semis précoces sous abri chaud :

• Semez clair en surface, « sur terre chaude » et recouvrez les graines d’une fine couche de terreau (5 mm).
• Tassez avec le dos d’un râteau.
• Maintenez le sol frais pendant la pousse jusqu’à la levée.
• Une fois les pousses levées, il faut aérer au meilleur moment de la journée.
• Repiquez en courant avril en respectant les distances (voir ci dessous)
Récoltez de mai jusque le mois de juillet.

Les semis hâtifs sous pépinière :

• Semez clair en caissettes au mois de mars
• Recouvrez les graines de 5 mm de terreau ou bien de terre très fine.
• Lors de la levée, supprimez les pousses faiblardes.
• Lorsque les les pousses sont plus au moins de la grosseur d’un crayon…
C’est le moment de repiquer les poireaux, généralement courant mai.

Les semis tardifs en place, au jardin :

• Idem ci-dessus…. mais semis au mois d’avril et mai
• Repiquez en juillet-août
• Récoltez de l’hiver au printemps.

Comment repiquer le poireau ?

• Respectez une distance entre les lignes de 30 cm, de 15 cm entre les poireaux et à profondeur d’environ 10 cm.
• Pour réaliser une belle parcelle, délimitez la zone de culture avec 4 tasseaux par exemple
• Placez une corde pour la délimiter, puis diviser-la pour définir les rangs plus ou moins tous les 30 cm.
• Placez un tasseau en début et fin de ligne, et tirez une ficelle entre les 2. Renouvelez l’opération à chaque ligne.
• Préparer un baton d’une quinzaine de centimètre pour obtenir un bonne régularité entre les poireaux.

Jardiner le poireau avec la lune

• Semez et repiquez lune décroissante.

Quel entretien pour la culture du poireau :

Le butage :

Pendant la culture du poireau, il est necessaire de butter les lignes et les plants de poireau. Butter c’est l’action de remonter la terre sur le pied de poireau. L’intérêt de ce « geste de jardinier » étant d’ancrer le poireau dans le sol, de plus en plus profondément. Il devient alors plus robuste. On le fait également pour faire blanchir le plant de poireau, la partie la plus tendre à déguster après cuisson. On vous explique ici précisément comment butter les poireaux ?

• Le buttage est à pratiquer régulièrement tout au long de la croissance du légume.

Sarclage et binage.
• Arrosages si nécessaire.

Le saviez vous, si le sol est recouvert d’herbe ou d’autre végétaux en guise de paillage, les sarclages et binages seront à faire moins souvent !

Quand récolter les poireaux :

• Récolte du poireau se fait environ 5 mois après les semis, c’est à dire environ en juillet – août pour les semis de février-mars.
• Si vous avez étalé les semis, vous serez bons pour une récolte quasi non stop jusqu’au prochain hiver…

Comment conserver le poireau ?

• Les poireaux supportent bien le froid, de -7° à -20°C et voire plus selon les variétés. On peut donc facilement les laisser en terre et les récolter au fur et à mesure des besoins.

Le conseil du jardinier pour la récolte d’hiver :
• Vous pouvez pailler les poireaux, avec de la paille ou bien un lit de feuille morte. néanmoins, ça demande de découvrir avant les pluies… Et de recouvrir après les pluies pendant les périodes de grands froids… Ce qui vous assurera de l’exercice au jardin  si vous habitez dans la moitié Nord en dehors des bords de manche, qui peuvent parfois bénéficier d’un climat d’une douceur surprenante, ou bien à l’Est.

Pour vous faciliter la vie pendant la période de froid :
• Creusez une tranchée de la largeur d’une bêche et d’une profondeur de 30 cm.
• Attachez les poireaux arrachés en bottes.
• Couchez les bottes au fond de la tranchées, et placez les les unes sur les autres.
• Et répéter l’opération tant qu’il le faudra en fonction des poireaux récoltés
• Comblez les interstices avec de la terre en prenant soin de ne recouvrir que la moitié de la tige (la partie blanche et un peu de vert).
• Couvrir les partie non recouverte de terre d’un lie de paille ou de feuilles mortes.
• Protégez la zone de la pluie avec une bache plastique, que vous prendrez soin de retirer par temps sec pour laisser le tout respirer un peu !.

Quelques variétés de poireaux :

• Poireau « de mézières »
• Poireau « Malabre »
• Poireau « d’hiver de St Victor »
• Poireau géant « Goliath »
• Le poireau « vernor », variété d’hiver
• Le poireau perpétuel
• Le « poireau de Liège »
• …

Culture amie 😉 au jardin potager :

le conseil du jardinier :
• Cultivez les poireaux avec les carottes, par exemple en intercalant une ligne de carotte et une ligne de poireau…
Explication :
En fait c’est autant pour le poireau que pour la carotte, en effet, l’odeur puissante du poireau va repousser la mouche de la carotte et la carotte va repousser la teigne du poireau.

C’est pas bien fait la nature ? Ben si, hein hein hein hein ?

Cultures ennemies :

Ne cultivez pas le poireau à proximité directe de ces légumesblette, chou, haricots, et les pois

Maladies et parasites  :

• La teigne du poireau : est un petit papillon qui pond sur les verts des poireaux, quand la larve apparait, elle creuse des galeries tout en déscendant au coeur de la plante qui dépérit jusqu’à pourrir. On reconnait les plants attaqués aux traces blanches laissées sur les feuilles. les périodes « d’attaques » se situent en avril-mai et juillet-Août.
• Comment éviter l’attaque ? Comme on l’a vu plus haut, plantez les poireaux avec les carottes
• Anticipez :  Pulvérisez une décoction/macération de :
> Absinthe (voir la fiche cultiver l’Absinthe)
> Rhubarbe (voir la fiche cultiver la rhubarbe)
> Ail (voir la fiche cultiver la l’ail) > attention, l’ail peut modifier les saveurs du poireau…
• En cas d’atteinte, le plus rapidement possible, pulvérisez un insecticide végétal, coupez le ou les poireaux infectés et faites lesc bruler.

• Le charbon : des tâches de poussières ou duvet grises puis noires atteignent les feuilles, généralement des jeunes poireaux. Le charbon du poireau est une maladie assez rare qui n’atteins généralement pas les jardin bio ni les jardins où la rotation des cultures est bien respectée. C’est d’ailleur le seul remède à la maladie.

• Le mildiou : des tâches allongées apparaissent sur le feuilles, un duvet violet poussiéreux.
> La rotation des cultures est le meilleur moyen d’éviter l’infestation.
> En prévention : utilisez de la bouillie bordelaise en pulvérisation.
> Une fertilisation à base de Lithothamne en cas d’orages, de chaleur et d’humidité.

• La rouille : des tâche jaunes puis brunes apparaissent sur le feuilles. Les feuilles prennent une teinte rouille et sèchent.
> En prévention : utilisez de la bouillie bordelaise en pulvérisation.

• La mouche et le thrips : sont 2 insectes qui peuvent infester les plantations de poireaux.
> Pratiquer une bonne rotation conseil récurent.
> Les jardins bios ne souffrent pas (ou rarement) des ces infestations, sans doute grâce à un meilleur équilibre naturel de la terre qui conserve toutes ses défenses, et à des techniques qui permettent d’éviter le développement des parasites.
> En cas d’infestations, utilisez un insecticide bio végétal.

Le poireau, côté recette :

• Le poireau, il se cuisine à toutes les sauces, simple et efficacement :
> Recette de poireau sauce vinaigrette
> Recette de poirreau sauce blanche
• Soupe de poireau
• Le poireau participe avec envie à toutes les potées parties 😉 Pot au feu, potée au chou, Potée saucisse poireau…

Et, on le retrouve dans des recettes plus originales, comme cette recette de cdubeau.com, Rouleaux de brick au saumon et poireau… C’est beau et c’est délicieux !

Fiche rapide :

  • Quelle exposition ?Exposition :
    Soleil
  • Quelle qualité de sol ?

    Sol :
    Meuble, profond, humifère

  • Quels besoins en arrosage ?Arrosage :
    Régulier en été
  • Taille adulte de la planteTaille (HxL) :
    De 0,15 x 1,00 m
  • Profondeur de plantationProfondeur Semis/plants :
    Semis : 1cm
    Repiq. : 10-15cm
  • Quand semer la plante ?Semis :
    Février à Sept.
  • Quand planter ?Repiquage :
    Printemps-automne
  • Quand récolter ?Récolte :
    4 à 5 mois après semis

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Google+

Les cookies nous servent à mesurer l'audience du site, en continuant vous acceptez que nous les utilisions, merci. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies ? Ils sont nécessaires au "monitoring" de l'audience, c'est à regarder quelles sont les pages qui ont étées vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous sommes en mesure de comprendre ce que vous appréciez sur jaime-jardiner.com et quand à ce que vous n'aimez pas, ça nous permet de le savoir et de retravailler ces contenus. En gros, ils nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur j'aime-jardiner.com

Fermer la fenêtre !