Pensée

Pensée violette pensée jaune

Pensée : de la couleur et de la finesse

La couleur, c’est vraiment ce qui caractérise les pensées. Idéales pour les parterres où elles s’étalent doucement. Ils existe de nombreuses couleurs qui créent un contraste entre le feuillage crénelé, vert foncé, des feuilles et mettent fortement les fleurs en valeur. Savez-vous que les pensées (Viola) sont de la même famille que les violettes ?

Nom botanique :

Viola x Wittrockiana

Type de plante

• Cycle : Plante Bisannuelle
• Feuillage : Persistant
• Rusticité : plante rustique (-28 °C)
• Famille : Violaceae
• Port : touffe
• Exposition : Soleil à mi-ombre
• Semis : été de juin à août
• Plantation : Printemps ou automne
• Floraison : Mars à juin ou octobre à mai
• Enracinement : Racines
• Zone de culture : Partout, zones de rusticité 5 à 10 (voir cartes de rusticité france)
• Origine : Asie du Sud-Est, Amérique du Nord et Amérique Centrale.
• Plante Mellifère : Non

Particularités

• Supporte les basses températures : jusqu’à – 28°C.
• Pante Bisannuelle
• Les pensées sont comestibles. Si vous avez une petite envie d’en goûter, d’en déguster… Suivez le lien ci-dessous, sur j’aime-jardiner.com on aime le jardin, on aime les plantes, les fleurs, les légumes… On aime se faire plaisir en cuisine et nul besoin d’être un chef pour se faire plaisir : tarte aux asperges

Le mot du jardinier amateur :
• Il existe un grand nombre d’espèces,  environ 550, qui se répartissent entre les plantes vivaces, les bisannuelles et les annuelles. 

Floraison

• Floraison de printemps : de mars à juin.
• Floraison en automne et d’hiver : d’octobre à mai.

Avantages au jardin

Les pensées donnent de nombreuses et belles fleurs notamment pendant l’hiver et ne demandent pas d’entretien particulier. Elles se développent facilement.

Description des pensées

Les pensées portent de grandes fleurs simples ou doubles selon la variété, de petite taille, de 15 et 20 cm. La gamme de couleur est très étendue et elle semble même illimitée. Les pensées peuvent être de couleur unie, ou bien multicolore.

L’info du jardinier

• Plante facile à cultiver
• Toutes qualités de sol

Quand semer les pensées ?

• Semez la pensée de juin à août sous abri.

Comment les semer ?

1ère étape : semis de groupe

• Remplissez une caissette de terreau pour semis.
Le terreau pour semis est un mélange très fin qui permet aux racines fragiles des jeunes plantes de bien se développer. (Vous pouvez utiliser un terreau maison, en tamisant du compost par exemple)

• Tassez la surface pour obtenir une surface plane.

• Semez les graines. Attention, les graines de pensées sont très fines, il faut être attentif à ne pas trop les serrer en elles.
Vous pouvez mélanger les graines avec du sable et bien mélanger, de cette manière les graines seront bien « distribuées » à la surface.

• Recouvrez d’une pluie de terreau homogène sur les graines, ne créez pas d’épaisseur (Max 1 à 2 mm max.)

• Arronsez, la terre doit être humide, pas gorgée d’eau. Dans l’idéal, utilisez un pulvérisateur.

2ème étape (environ 1 mois après) : mise en godet

• Remplissez les godets de terreau « spécial semis »

• Repiquez-y les plantules de Pensée.

• Arrosez régulièrement.

3ème étape (1 mois plus tard) : en pleine terre

• Plantez les pensées en pleine terre, au mois de septembre ou octobre.

Quand planter les Pensées ?

Il est possible de planter les pensées à 2 périodes :
• Aux mois d’automne, avant les gelées.
• En fin d’hiver – début de printemps.

Comment les planter ?

Les pensées sont faciles au jardin. Elles se développent bien dans tous types de sols. Mais elles apprécient plus particulièrement les sols frais et bien drainés.

• Creusez un trou d’une vingtaine de centimètres de profondeur.

• Ajoutez du terreau de plantation ou compost du jardin.

• Déposez les godets et rebouchez.

• Tassez et arrosez, sans trop.

Comment entretenir les Pensées

• Supprimez les feues fanées au long cours.

• Arrosez bien lors des périodes sèches.

Variétés

• Viola × wittrockiana est la variété commune de pensées cultivées.

• Sous-espèce : Pensée sauvage et Viola tricolore

S’accorde avec

• Plantez-les en massif, en platebande ou en bordure, avec des crocus, des pensées, de la bruyère, des Narcisses (Jonquilles)

Avec ou sans jardin…

• Au jardin, en massif, en plate-banbe ou en bordure.

• Et sans jardin ? En pot, une composition en association avec d’autres variétés.

Recap Pivoine
On récapitule : Les Pensées !

• Suporte le froid jusque -28°

• Type de sol : Tout type avec préférence frais bien drainé.

• Plantez-les à l’automne ou en mars – avril.

• Entretenez-les en retirant les fleurs fanées.

• Utilisez-les en massif, en bordure ou en platebande.

• La culture en pot est également facile.

Fiche rapide :

  • Quelle exposition ?Exposition :
    Soleil et mi-ombre
  • Quelle qualité de sol ?

    Sol :
    Sol frais

  • Quels besoins en arrosage ?Arrosage :
    Sol toujours frais.
  • Taille adulte de la planteTaille (HxL) :
    Jusque 30 x 30 cm
  • Profondeur de plantationProfondeur :
    Sans enterrer le collet
  • Quand semer la plante ?Semis :
    Automne 
  • Quand planter ?Plantation :
    De mars à juin.
    et l’automne
  • Quand récolter ?Floraison :
    Avril et mai

9 Comments

  • Une barbe fleurie dit :

    Ça serait pas mal de savoir si ces fleurs sont comestibles…

  • Mon cher voisin barbu et fleuri… Merci pour ce commentaire ! Merci d’être toujours à l’affût et merci de me permettre de progresser.
    J’ai ajouté l’information manquante, ajouté une recette avec des pensées (une tarte aux asperges complètement dingue) et voilà cette page modifiée et plus complète qu’elle n’a jamais été.

    Longue vie au voisin barbu et fleuri !

    @Plus

  • Et j’appelle tous les voisins – sur le web, nous sommes tous voisins – à laisser leur commentaire également !

    @Tous @Plus !

  • Akashi dit :

    Bonsoir ! C’est encore moi haha !

    J’ai deux petites questions à propos des pensées. En fait, lorsque les  »bourses » sont ouvertes, les pensées vont se resemer d’elles-même ?

    Et aussi j’ai l’impressions que mes pensées sont malades. Elles ont des taches blanches qui apparaissent dessus. J’aimerais les aider mais j’ai vu beaucoup d’astuces avec des produits… J’ai des animaux dans mon jardin ça m’enchante pas trop :/. Si vous connaissez une astuce naturelle ?

    Merci encore a vous pour prendre la peine de nous lire et nous répondre 🙂

    • Bonjour Akashi,

      Oui les pensées vont se ressemer seules. Parfois même, dans les conditions qui leurs conviennent elles peuvent être envahissantes, si l’on peut dire….

      Pour l’autre question, les taches blanches… C’est sans doute un champignon, l' »oidium ». Les pensées sont sensibles aux maladies. En particulier celles achetées en plants, un peu trop poussées en pépinières, et qui ont pu connaitre de très (trop) bonnes conditions de chaleur et d’humidité sous serre pendant leur « élevage »… et souffrir des conditions que nous connaissons aujourd’hui où le printemps devrait déjà être là.
      Les mois d’avril et mai sont des mois où la température montant couplées à l’humidité créent des conditions optimal pour le développement des champignons comme l’oidium (maladie cryptogamique). Il existe des produits biologiques à base de souffre, proposés en poudre et à diluer dans l’eau, sans dépasser les doses. Ces produits ne sont pas nocifs pour les humains ni pour les animaux. Faites surtout attention aux doses.
      La mauvaise nouvelle c’est si toutes les pensées sont atteintes, il faudra sans doute les arracher…
      À suivre.

      • Akashi dit :

        Bonjour Daniel,

        Oh ! Super j’espère qu’elle ce plairons alors.

        J’ai Utilise le produit que vous m’avez conseillé et franchement il marche extrêmement bien ! Depuis l’utilisation je ne voit plus de pensée avec ce champignons !
        Vraiment merci a vous, pour vos réponses et tous vos conseils !

  • Psychomot du jardin dit :

    Bonjour,

    J’ai une question concernant la récolte des graines de pensées. Je travaille dans une maison de retraite et nous y avons plantés de nombreuses plantes, dont des pensées. Cependant, étant donné les budgets, nous avons besoin dans la mesure du possible de nous servir des matériaux présents sur place, et notamment de récolter toutes les graines possibles.

    Je trouve sur le net de nombreuses solutions. Qu’elle est la votre ? Avez-vous des conseils ?

    Merci d’avance.

    • Bonjour,

      Tout d’abord merci de l’intérêt que vous nous témoignez….

      À propos des graines de pensées (et de nombre d’autres variétés de plantes fleuries) la question de la récupération des graines est en effet une bonne réponse qux économies. Cela dit, généralement achetées en jardinerie, la plupart des variétés vendues sont des « cultivars F1 » en gros… Des plantes de laboratoires. Elles permettent de réussir facilement les cultures, d’en maitriser la couleur, la taille, la forme…. L’inconvénient, dans le cas de cultivars, c’est que les graines pourraient être stériles d’une part (c’est relativement rare), et d’autre part, si elles n’étaient pas stériles, il se pourrait aussi que la couleur et la forme ne soient pas fidèles à la plante de départ, sur laquelle vous avez récupéré les graines. Mais ce n’est peut-être pas si grave.

      Sinon pour récupérer les graines de pensées. Après la floraison une « gousse » apparait, c’est elle qui contient les graines. Une chose importante à savoir, c’est qu’il faut laisser les graines arriver à maturité, ce n’est pas une « obligation » mais cela renforce leur fertilité.

      À propos des pensées, par exemple, il faut que la « gousse » qui contient les graines sèche sur le pied. C’est à ce moment la que vous lés récupérez vous les laissez sécher quelques jours avant de les ensacher.

      Si vous ne pouvez pas attendre, cela vaut pour la majorité des plantes, coupez les tiges fleuries, regroupez les par type de fleurs. ligatirez-les ensemble près de la coupe et suspendez-les fleur en bas au dessus d’un carton. Quand elles seront sèches, les graines commenceront à tomber récupérées par le carton. Vous pourrez finir de les récupérer en les tapant légèrement. Ensachez et notez la date.

      Une indication qui a son importance : Choisissez les plus belles fleurs pour récupérer les graines. Elles ne doivent pas avoir été malades ni traitées. Parfois, certaines variétés ne sont pas conforme à ce qu’on en attend, une fleur plus sombre que les autres. Il eput être intéressant de les récupérer et de le spécifier sur le sachet, par exemple : (Cosmos, rouge bordeaux).

      Ce n’est pas le cas des pensées, mais certaines graines doivent stratifier. dans le cas contraire, elles ne donneront jamais de plante. Pour stratifier une graine doit subir les outrages du temps. C’est à dire le froid et la pluie qui vont permettre soit à l’enveloppe des graines de s’affaiblir pour laisser la graine se développer. Il est parfois nécessaire de passer les graines au congélateur ou au réfrigérateur avant plantation pour le faire de manière artificiel. Selon la variété encore, mettre les graines mélangées dans du sable dans un pot laissé dehors à l’bri d’un mur… La stratification s’opérera de manière naturelle… Vous n’avez plus ensuite qu’à récupérer les dites graines et les semer 😉 !

      Cette fois je me permets un conseil « budget ».

      Il existe de nombreuses variétés de plantes fleuries qui se ressèment toutes seules… Elles sont souvent très fertiles donc très faciles à semer. C’est le cas des roses trémières. les delphiniums, les myosotis, les alysses odorantes.
      Elle ont l’avantage de revenir au jardin année après année… mais, en plus, vous pourrez récupérer des graines pour en redistribuer ailleurs au jardin.
      Bien-sûr le choix de plantes vivaces permet de garder un jardin fleuri année après année également.

      Dernière choses, pensez aux boutures. C’est encore le moment, mais il ne faut plus tarder…

      J’espère que cette réponse vous satisfera.

      Merci encore
      Daniel

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Google+

Les cookies nous servent à mesurer l'audience du site, en continuant vous acceptez que nous les utilisions, merci. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies ? Ils sont nécessaires au "monitoring" de l'audience, c'est à regarder quelles sont les pages qui ont étées vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous sommes en mesure de comprendre ce que vous appréciez sur jaime-jardiner.com et quand à ce que vous n'aimez pas, ça nous permet de le savoir et de retravailler ces contenus. En gros, ils nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur j'aime-jardiner.com

Fermer la fenêtre !