Kaki

Partagez Likez pour nous aider ! Merci ;-) !

plaqueminier ou arbre à Kaki !Kaki : le fruit de la longévité ?

Le kaki, encore appelé Plaquemine en Corée (plaqueminier pour l’arbre), en Chine et au Japon, est le fruit préféré dans ces pays, où les habitants le consomme naturellement comme un fruit et plus rarement cuisiné. Le Kaki était autrefois appelé figue caque. Ce fruit est issu du plaqueminier, l’arbuste se distingue par ses dimensions : 5 à 10 mètres de haut avec des feuilles larges et ovales qui changent de couleurs selon les saisons, elles sont de couleurs vertes rougissantes à l’automne.

On distingue le genre des plaqueminiers grâce à leurs fleurs groupées en bouquet chez l’arbre à Kaki mâle ; des fleurs aux couleurs blanches, jaunes ou vertes. Par contre, l’arbre femelle, préfère que ses fleurs jouent les stars, les fleurs sont isolées et bien plus grandes.
S’il est très cultivé au Japon, son pays d’origine, où il est pratiquement adoré, ce n’est pas pour rien ! C’est parce que le kaki a des vertus cachées que nous vous invitons à découvrir. En avant-goût, savez-vous que le Japon est le pays qui compte plus d’hommes centenaires ? Alors, est-ce le fruit du hasard ? Le jeu de mont est bon, Non ? Bon !

Nom botanique :

Diospyros kaki – Arbre à Kaki – Plaqueminier

Type de plante

• Cycle : Plante vivace
• Rusticité : Plante rustique
• Plante : Arbuste fruitier (Plaqueminier)
• Feuillage : Caduc
• Type de plante : Arbre fruitier
• Famille : Ébénacées
• Port : Plante arbustive
• Nocivité : Oui : la peau du Kaki est toxique pour la santé. Il ne faut absolument pas la manger.
• Floraison : Mi-mai à juillet

Particularités

• L’ « Arbre à Kaki » est rustique, il résiste au froid jusque -15 à -18°C
• Chez certaines variétés, l’ovaire doit avoir été fécondé pour se développer en fruit
• Pour d’autres variétés il se transforme en fruit sans pollinisation, c’est la parthénocarpie. Les fruits produits dans ce cas sont « aspermes », c’est à dire sans graines.

Avantage au jardin

• Plante à croissance rapide
• Plus de 2800 variétés de kaki

Description du Kaki :

Très riche en vitamines, un kaki peut peser au-delà de 500 grammes. Sa chair très douce renferme parfois des graines. Le fruit est recouvert d’une peau qui devient presque translucide quand il est mûr et se distingue ainsi par sa superbe couleur orangée. Même s’il atteint sa maturité, le fruit ne tombe pas de lui-même et reste accroché à l’arbre. Les fruits sont très fragiles une fois mûrs, de fait, il vaut mieux ne pas le laisser trop murir sur l’arbre et plutôt le cueillir précocement, en le conservant emballé dans du papier à l’abri des insectes et de la lumière pour le laisser atteindre doucement sa maturité.

Propriétés du kaki :

Le Kaki est apprécié pour son goût mais ça n’est pas sa seule qualité :
• Le kaki est bon pour la santé, il riche en vitamines et en oligo-éléments : carotènes, lycopènes, xanthines, riche en vitamines : provitamine A, fer et de vitamine C.

• Il est faible en calories : 127 cal. pour 100 g. (Sources : USDA département de l’agriculture des USA)

• Pour terminer, le kaki est assez riche en fibre, ce qui très intéressant, car les aliments riches en fibres sont plus rassasiants que les autres… il est donc tout à fait indiqué d’en manger pour caler sa faim sans prendre de kilos. C’est généralement vrai pour les fruits !

Est-ce là le secret de la longévité ? Peut-être… À la manière de J. Chirac, je dirai : « Mangez des Kakis » !

Pourquoi les fruits ne possèdent pas toujours de graine ?

Tout dépend de la culture d’origine du Kaki, si les fruits y ont été obtenus par fécondation, les noyaux seront là, par contre, si l’arbre s’est « auto-fécondé », il n’y aura pas de graines/noyau.

KAKI : Pollinisation et récolte

Le mot du jardinier amateur :
Savez vous ce qu’est la pomologie :
La pomologie, c’est la science du fruit. C’est une branche de l’arboriculture spécialement consacrée aux fruits et arbres fruitiers. Le pomologue, c’ est le spécialiste qui traite de cette question, qui fait ses recherches et observations.

H. Harold Hume, pomologue connu pour ses travaux notamment sur la culture du Kaki au Japon, a ainsi conduit des recherches sur la pollinisation du plaqueminier (arbre à kaki) et prouvé qu’elle avait un impact déterminant sur la quantité de production de fruits.

H. Harold Hume a montré que les meilleures variétés ont besoin de la pollinisation. Sans pollinisation, les fleurs tombent et la récolte est inexistante voire nulle. Le professeur H. Harold Hume montre également qu’il y a des variétés qui produisent des fruits sans pollinisation. Ces fruits sont « parthénocarpiques » c’est à dire sans pépins. Généralement ces variétés sont très fertiles et très productives. Contrairement aux variétés mâle et femelle qui peuvent avoir des productions inégales d’une année sur l’autre, en fonction de la pollinisation et de leurs condition de culture.

H. Harold Hume s’est d’ailleur intéressé aussi aux conditions géographiques de plantation du Kaki. Et il a indiqué que dans les pays les plus chauds et sec, bassin méditerranéen, Californie, régions chaudes de chine, la pollinisation était peu importante et que les productions étaient généralement bonne. Au contraire, dans les zones au climat plus froid et humide, la pollinisation est souvent obligatoire.

Il a également montré que là où les fleurs mâles étaient localement nombreuses, la pollinisation et les récoltes étaient excellente. Aux USA « GAILEY » est une variété introduite, elle possède une capacité florifère importante, ce qui permet d’accroitre la pollinisation et les récoltes.

Les graines de Kaki :

Les graines de Kaki peuvent avoir des tailles différentes selon la variété dont elles sont issues, ici elles mesurent environ 2, 5 à 3 centimètres.

Graine de Kaki

Les semis du kaki :

Quand semer le kaki :

• Printemps, de mars à avril.
• Les semis sont possible en automne également, dès le mois de septembre et octobre.

Comment semer le kaki ?

Comment faire pousser le kaki ? Même, est-t-il possible de semer le Kaki ?
Voilà des questions que vous vous posez dès que l’envie vous prend…

Dans certaines conditions de chaleur, lumière, arrosage : oui, on peut semer le kaki, mais, il faut d’abord trouver les graines. Vous l’aurez peut-être remarqué, si vous mangez du kaki : il n’y en a pas souvent, il y a même rarement des graines de Kaki dans les fruits. Si vous avez la chance d’en trouver, il y a une préparation à respecter, suivez les informations ci-dessous. Mais attention, les résultats ne sont pas garantis, suivez la méthode et si vous n’arrivez pas à le semer, Alors ne lâchez rien et plantez-en un !

Comment faire des semis de Kaki ?

• Tout d’abord, il faut les graines ;), un sac plastique transparent avec un zip, une plaque de verre ou de plexiglas, de la tourbe et du sable.
• Préparez un mélange de 2/3 tourbe et 1/3 sable.
• Humidifiez-le. Le mélange doit être humide mais pas mouillé.
• Dans le sachet, faites un « matelas » avec le mélange tourbe/sable d’environ 5 cm d’épaisseur.
• Placez les graines à mi-épaisseur et fermez hermétiquement le sac zippé.
• Placez le sachet sur la plaque en verre devant une source naturelle de lumière.
• Les graines doivent être placées à la lumière et à une température d’environ de 25°C.
• Contrôlez régulièrement l’apparition de racines en regardant en dessous de la plaque de verre.
• Quand les racines apparaissent, c’est le moment de faire la mise en godets.

Le mot du jardinier amateur :
Il est possible de faire stratifier les graines dans du sable ou du terreau bien sec, pour réaliser les semis en automne… Mais attention au pourrissement des graines, s’il y avait de l’humidité. La réussite n’est pas garantie, voir les commentaires plus bas.

La mise en godets des graines de kakis.

• Utilisez des godets de tourbe
• Remplissez-les d’un mélange de terreau 2/3 et tourbe 1/3.
• Creusez un trou avec 2 doigt et placez les graines avec une partie du mélange tourbe/sable. L’idée ici, c’est de ne pas abimer les racines en les laissant dans la terre dans laquelle elles se sont développées.
• Recouvrez de terreau.
• Arrosez. (terre humide)
• Conservez-les encore à l’intérieur pour éviter tout coup de froid.
• Replantez-les en pleine terre quand la plante aura une taille d’environ 10 à 15 cm.

Comment planter l’arbre à Kaki ?

Quand planter le kaki ?

• Plantez l’arbre à Kaki de janvier à Mars dans les régions où il ne gel pas.
• Généralement on peut planter le kaki toute l’année en dehors des périodes de sécheresse ou de grands froids.

Quelle exposition ?

• Soleil, et à l’abri du vent.
• Sur un zone située au nord de la Loire, l’arbre Kaki se développe mieux protégé par un mur orienté au sud.

Quelle qualité de sol pour le plaqueminier – Arbre à kaki ?

• Un sol très drainant, car le plaqueminier n’apprécie pas l’eau stagnante.
• pH légèrement acide ou neutre… C’est le sol idéal pour la culture du kaki.

Distance entre sujets ?

5 à 7 Mètres dans tous les sens. Mais limiter sa taille peut permettre une récolte plus facile.

Avant de planter l’arbre à Kaki

• Préparez le trou de plantation au moins quelques semaines à l’avance.
• Ameublissez mais ne retournez pas la terre et amendez au moyen d’une fumure de fond, bien décomposée.
• Dans le cas de l’achat d’un arbre en jardinerie, privilégiez la plantation d’un arbre à racines nues plutôt qu’un plant en container, dont les racines souvent contraintes sont moins bien développées et impliquera un départ de croissance au moins plus difficile, selon sa période de plantation…
• Les branches doivent être taillées pour ne laisser que celles qui démarrent à partir du tronc. Raccourcissez les d’1/3 pour favoriser la ramification.

Pour un sujet à racines nues (généralement acheté en jardinerie) :

• Rafraîchissez-le légèrement, c’est-à-dire coupez les racines de quelques centimètres, en particulier les parties abimées.
• Trempez-les quelques heures (2 heures au moins) dans du « pralin » pour faciliter la reprise : le « pralin» est un mélange de terre de votre jardin, d’eau et de fumier*, une sorte de boue nourrissante. Elle va s’immiscer autour des racines et faciliter la reprise de l’arbuste une fois planté.

*  Vous pouvez trouver du fumier en sac en jardinerie.

Pour un arbre à Kaki en container/pot :

• Plongez le pot dans l’eau pendant au moins une demi-heure, ou bien arrosez-le très largement.
• Préparez les racines en supprimant celles qui sont abimées et griffez les bords de manière à ce qu’elles reprennent place plus facilement dans la nouvelle terre.

Planter le kaki…

• Creusez un trou suffisamment grand pour installer les racines sans les pliées.
• Enterrez les racines juste au-dessous de la surface de la terre. Installez un bon tuteur et éventuellement un drain d’arrosage.
• Rebouchez de manière à remettre la terre dans son ordre d’origine, la terre du fond en premier (au fond), jusqu’à la terre de surface qui retrouve sa place d’origine.
• Tassez bien.
• Travaillez le sol alentour avec une bêche-fourche, sans retourner la terre juste en l’aérant. Ce travail supplémentaire permettra aux racines du Kaki une croissance facilité. Ce travail de la terre est d’autant plus important que le sol de votre jardin est de type argileux ou avec de la terre lourde, bref un sol avec une forte densité, qui ne convient pas réellement au Kaki.
• Arrosez très fortement.

Entretien de l’arbre à Kaki :

Arrosage après la plantation :

La première année de plantation, il est important d’arroser assez largement l’arbre à kaki. Tous les 2 ou 3 jours à partir du printemps et l’été, dès que les pluies diminuent.

Comment et quand tailler le Kaki ?

Taille de forme :

L’idée ici c’est de structurer le jeune plaqueminier ou arbre à kaki de manière à permettre une bonne fructification.

En automne, taille de la première année :

• Repérez 4 ou 5  belles branches à conserver (branches charpentières).
• Faites le choix des branches pour que l’arbre soit bien équilibré.
• Coupez les autres.

Les années suivantes… (tous les 2 ans)

Ces tailles seront à réaliser lors de la récolte ou cueillette ou juste après :
• De Décembre à février pour la plupart des variétés.
• En fin d’automne pour les Kakis précoces en fonction de la récolte également

Comment faire ?

• Coupez les branches charpentières à un petit mètre du tronc, en dessous d’un oeil.
• Supprimez les nouvelles branches qui sont apparues sur le tronc.
• Et supprimez les branches qui poussent vers l’intérieur de l’arbre à Kaki.
• Comme pour le pommier, avant tout, ce que l’on recherche ici, c’est une bonne circulation de l’air dans l’arbre, et renforcer les branches porteuses.
• Il faut limiter la taille de l’arbre à 3m pour permettre une récolte facile.
• Généralement les arbres à kakis sont très généreux en fruits.

Période de floraison du kaki :

Le plaqueminier fleurit à partir de la deuxième partie du mois de mai et jusque le mois de juillet.

Floraison du kaki ou plaqueminier ?

La floraison est différente selon le genre de l’arbre, mâle ou femelle.

• Les fleurs femelles

Elle sont plus grandes que les fleurs mâles et elle sont isolées. Elle peuvent porter 4 sépales et 4 pétales, ou 5 sépales et 4 pétales, sur le même arbre. Elle sont de couleur crème, blanche légèrement jaune.

• Les fleurs mâles

Elle sont regroupées sur des tiges épaisses. Les fleurs de Kaki sont plus petites que les fleurs femelles. Les fleurs sont crèmes, jaunes ou encore vertes

La récolte des fruits ?

• La récolte intervient généralement après les première gelées mais il existe des variétés précoces qui peuvent être récoltées à partir du mois d’octobre et jusque janvier.
• Pour les autres variétés, tant que le fruit n’a pas subi de « gelée », il ne sont pas bons à consommés car ils sont astringents. Les fruits se consomment donc très mûrs, après les premières gelées, c’est là que les fruits prennent toutes leurs saveurs.

La Kaki Persimon, un kaki précoce… Qui à la côte !

Le Kaki Persimon est un fruit récolté à l’automne, issu de la même variété que le traditionnel kaki « Rojo Brillante » – Rouge Brillant-, une variété de la région de Valence en Espagne, la  “Ribera del Xuquer”. Ces Kakis ont des superbes qualités gustatives et également de santé (vitamine A, teneur en fibre…). Ils ont d’ailleurs obtenu une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC).

Le kaki Persimon peut être consommé ferme, « non-surmûri » comme les Kakis traditionnels. Les fruits de ce kaki n’ont pas besoin de la période de gel pour supprimer « l’astringence ». En fait, c’est un processus d’élimination auquel sont soumis les fruits, C’est ce procédé qui permet d’éliminer l’astringence à presque 100%. C’est un procédé proche de celui de la banane et d’autres fruits.

Le Kaki Persimon évolue, comme les autres, au gré de sa maturité : plus clair quand il est juste mûr, et, de plus en plus rouge…

Multiplication de l’arbre à Kaki

• La multiplication du Kaki se fait essentiellement par semis comme vous l’avez lu plus haut ou par grèffe.

Peut-on bouturer le kaki ?

Le bouturage du plaqueminier, s’il n’est pas impossible, est très difficile. Il est d’ailleurs très limité en pourcentage de réussite.

Peut-on greffer le kaki ?

Les greffages de kaki sont pratiqués « en fente » ou « en écusson ». Dans l’idéal sur un support plaqueminier de Virginie, Diospyros Virginiana, issu de semis, dont on dit qu’il est le meilleur des porte-greffes.

Un mot de jardinier amateur : Les semis sont parfois réservés à la production de porte-greffes, car les semis de kaki  ne produisent pas toujours fidèlement la variété de l’arbre attendu. Mais pour nous jardinier amateur, l’expérience de réussir à cultiver à partir d’une graine, est presque plus forte que d’obtenir exactement la variété attendue.
Alors est-ce que nous prenons le risque ? C’est pas du risque, c’est du plaisir !

Kaki fruit vert et fleur fanée bruneFruits de kaki, Le Kaki, mûr, près à être dégusté

Fiche rapide :

  • Quelle exposition ?Exposition :
    Soleil et chleur
  • Quelle qualité de sol ?Sol :
    Riche, profond, humifère, et drainé
  • Quels besoins en arrosage ?

    Arrosage :
    Arrosage la première année
    puis en cas de sécheresse

  • Taille adulte de la planteTaille :
    Jusque 10 m.
  • Distance de plantationDistance :
    5 à 7 m
  • Profondeur de plantationProfondeur plant. :
    Racine à
    raz de terre
  • Quand semer la plante ?Semis :
    Printemps ou automne
  • Quand planter ?Plantation :
    janvier à mars
  • Quand récolter ?
    Récolte :
    Décembre à février
    Après les 1eres gelées

Arbre à Kaki - Plaqueminier

Summary
Kaki, comment le cultiver ?
Article Name
Kaki, comment le cultiver ?
Description
Toutes les informations pour cultiver un arbre à Kaki de la graine à l'arbre, comment semer le kaki, comment et où le planter, quelle exposition, quel sol, quand récolter....
Author
Publisher Name
jaime-jardiner.com
Publisher Logo

60 Comments

  • Gilles De Manton dit :

    Bonjour,

    J’aimerais savoir pourquoi on ne trouve pas systématiquement de graines dans les fruits du Kaki ou plaquemine ? J’aimerais en planter à partir d’une de mes graines, mais pour l’instant je n’en ai pas trouvé…

    • Bonjour Gilles et merci de l’intérêt que vous portez à jaime-jardiner.com. J’en profite pour saluer Yacine qui m’a posé la même question il y a 2 jours…

      J’ai modifié la fiche en conséquence de vos messages, je l’ai complétée pour ajouter l’information.

      En fait, tout dépend de la façon dont est « fécondé » l’arbre : si les fruits y ont été obtenus par fécondation grâce au travail des abeilles, des insectes…
      les noyaux seront là. Par contre, si l’arbre s' »auto-féconde », dans ce cas, il n’y aura pas de graine dans le fruit, dans le Kaki. Il est impossible de le savoir à l’avance, sans ouvrir le fruit.

      Merci encore à vous 2, et n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter.

      Daniel

  • Wendy dit :

    Merci pour ces informations!
    J’ai eu la chance de pouvoir ramener des graines de kaki du Japon, et je vais me lancer dans le semis!
    Je vais suivre à la lettre vos conseils en espérant que cela fonctionne, cela serait génial d’avoir un plaqueminier chez moi 🙂

  • francoise dit :

    Bonjour,

    je viens de déguster un kaki (le 3ème de la journée, c’est un fruit délicieux que j’adore) et j’ai eu le bonheur de trouver 2 graines dans le meme fruit…
    je vais essayer de suivre vos conseils pour abouter à un résultat
    merci

    • Bonjour Françoise,

      Je suis avec vous ! Vous avez eu de la chance, c’est assez rare de tomber sur des graines 😉 !
      N’hésitez pas à nous envoyer des images de votre culture de Kaki ! Ce sera avec plaisir que nous les publierons, avec votre accord bien sûr !

      À très bientôt sur jaime-jardiner.com !

    • Bonjour Françoise,
      Il y a quelques mois vous nous disiez ceci : « Bonjour, je viens de déguster un kaki {…} j’ai eu le bonheur de trouver 2 graines dans le meme fruit…
      je vais essayer de suivre vos conseils pour abouter à un résultat, merci.

      Avez-vous réussi à cultiver le Kaki ?
      Avez-vous fait des photos ?
      Merci et à bientôt sur jaime-jardiner.com ?

      Daniel

  • kakiman dit :

    le fruit peut se cueillir bien avant le gelées quand il est jaune,muri enfermé 8 jours environ avec des pommes il perd son âpreté,il est ainsi meilleur que quand on le laisse murir spontanément et on peut ainsi étaler la consommation sur une grande période

  • MERLET Janick dit :

    Bonjour. Je viens vers vous et votre connaissance du kaki et j’espère que vous aurez une réponse à ma question. J’habite dans le Var et j’ai un plaqueminier depuis environ 3 ans. Il mesure environ 2 mètres.
    Quand les fleurs éclosent au bout de deux semaines elles noircissent et tombent. Donc je n’ai jamais eu de kaki sur mon arbre et j’en suis désolée car j’adore ce fruit si savoureux. Auriez-vous svp une solution ? Merci par avance.
    Cordialement

    • Bonjour Janick,

      Merci pour votre commentaire 😉 !

      Il est difficile de répondre à votre question sans avoir des informations complémentaires…
      Je me permets donc de vous en poser quelques unes, à propos des conditions de plantation et aussi de donner quelques pistes…. Désolé de ne pouvoir faire mieux.

      • Dans quel sol l’arbre à Kaki est-il planté ? Généralement le Kaki apprécie un sol légèrement acide ou neutre et l’eau ne doit jamais stagner.
      • Au cas où, mais je doute que le problème soit là, question arrosage, pendant la première année, il est conseillé d’arroser fortement, environ tous les 2 jours, c’est d’autant plus vrai quand vous résidez dans le sud. Les années suivantes, sauf en cas de grave sécheresse, il n’y a pas à procéder à un arrosage.
      • Le kaki doit exposé soleil, je le précise et c’est un peu idiot, mais le manque de soleil, même dans le sud a parfois des effets importants.
      • Avez-vous un potager, est-il « à distance » respectable de l’arbre à Kaki ? La charge en azote (même naturelle)qui améliore les légumes altère au contraire le développement des arbres fruitiers.

      • Il existe également un parasite, la mouche du fruit (ceratitis capitata) qui pond sous les feuilles, mais généralement les fleurs restent et les larves finissent par s’attaquer aux fruits.
      • La maladie du collet (galle du collet). Le Kaki peut y être sensible. Généralement, l’arbre manque de vigueur et la croissance en pâti – ce qui pourrait expliquer que les fleurs tombent – vérifiez à la limite racines/tige – (tronc du kaki), si vous voyez une « boursouflure », on l’appelle la galle du collet, ce serait ça. Malheureusement, il n’y a généralement rien à faire dans ce cas précis.
      La Courtilière ou Courtillière ou Taupe-grillon ou Ecrevisse de Terre – est un insecte qui peut s’installer dans le sol, s’attaquer et abimer les racines de l’arbre à kaki et provoquer cette galle du collet.
      Dans de très rare cas un coup au niveau du collet qui abimera sur la durée les racines, peut avoir les mêmes effets?

      N’hésitez pas à me donner quelques informations. Je vous remercie d’avoir visité jaime-jardiner.com.
      A très bientôt, Daniel.

      • merlet janick dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse.
        Le plaqueminier se trouve en plein soleil. Il est placé entre deux figuiers qui mesurent à peu près 2,50 mètres chacun et qui sont situés à quatre mètres environ du plaqueminier. Il n’y a pas de potager à côté et la clôture se trouve à peu près à trois ou quatre mètres. Peut-être puis-je lui faire une taille sévère et voir ce qu’il se passe.. Le sol chez nous est argileux-schisteux. Merci beaucoup pour tous vos conseils je vais « ausculter » mon plaqueminier dès demain et voir pour la galle du collet

        • Caroline. dit :

          Bonjour,
          Une question me vient à l’idée lorsque je lis votre problème de fleurs qui tombent : Votre arbre est-il auto-fertile? Ou bien est-ce un mâle ou un femelle?

          Quand à moi, je voulais juste préciser que j’ai planté une graine de Kaki, il y a un ou deux ans. La graine a levé assez facilement, mais j’ai malheureusement laissé la petite pousse se dessécher. Je n’ai pas encore retrouvé de graine pour recommencer.
          J’avais opéré très simplement en recouvrant la graine d’un peu de terreau, au dessus du radiateur (Nord de La france, maison fraiche) sur l’appui de fenêtre.

          J’ai également planté un plaqueminier acheté en pot il y a deux ans. Ses racines sont sous une couverture de paille pour l’hiver et j’espère que les gelées après ce début d’hiver très doux n’abimeront pas les bourgeons comme sur le Kiwis par exemple.
          Je me demandais, si un apport de fumier au pied pouvait lui être bénéfique. La terre a l’air assez bonne, riche bien qu’argileuse, donne de beaux légumes et les fruitiers en productions de beaux fruits.
          Le jeune tronc du plaqueminier semble se craqueler par endroit ce qui m’effraie un peu. J’ai peur que l’eau ou des insectes s’infiltrent et menace mon jeune arbre que j’ai eu bien du mal à trouver.
          Merci pour vos idées,
          Caroline.

          • Bonjour Caroline,

            Merci pour votre commentaire.
            J’espère que vous appréciez jaime-jardiner.com.
            Nous sommes dans le nord aussi, à Lille

            Il est vrai que je n’ai pas posé cette question de « genre » à Janick. Généralement dans les zones au climat sec et chaud, l’influence de la pollinisation est moins grande pour la récolte… Mais c’est sans doute une piste à évaluer.

            A propos de la fertilisation et de votre arbre à kaki. Vous pouvez au printemps et jusqu’à la fin du mois d’août procéder à des amendements de compost simplement incorporés par griffage.
            On peut également arroser l’arbre avec du purin de consoude (dilué à 10%). On produit ce type de soin selon les carence de l’arbre en azote. Mais l’ajout de compost régulier eput déjà très largement enrayer un bonne partie de ces carences…
            Lors du griffage, bien faire attention de ne pas abimer les racines de l’arbre.

            A bientôt, Daniel.

  • Stéphane dit :

    Bonjour,

    Merci pour ces conseils. J’ai appliqué la méthode que vous décrivez et j’ai réussi a avoir plusieurs pieds. Certain ont perdus les feuilles puis sécher complètement mais je garde bon éspoir pour les 5 derniers.

    Bonne continuation, merci encore 🙂

    • Bonjour Stéphane,

      Tenez-nous au courant et n’hésitez pas à envoyer des photos je les publierai avec plaisir, avec votre acord bien sûr !

      Merci de votre intérêt pour jaime-jardiner.com !

      Daniel

      • Stéphane dit :

        Bonsoir Daniel,

        Ça n’a pas l’air de s’arranger, vous ne sauriez pas de quoi cela peut provenir ?
        Je veux bien vous envoyer des photos, mais je sais pas comment. Une adresse mail ?

        Bien cordialement 🙂

  • Bonjour Stéphane,

    (je partage notre échange par mail)

    Merci pour les photos. Difficile de faire un bilan. Mais les feuilles semblent brunir sur les bords, c’est généralement le signe de trop d’eau. L’excès d’eau ramolli également les feuilles. Est-ce le cas ? Ce pourrait être une piste.

    J’aurais tendance également à éloigner les semis d’une forte source de chaleur. En général, cela provoque une accélération de la pousse de la tige, les feuilles sont alors moins nourries et sèchent (c’est une observation générale, pas nécessairement observée pour le Kaki.

    Le soleil produit parfois les mêmes effets dans certaines cultures. Pour les semis du Kaki, la lumière du soleil n’est pas obligatoire.

    Pour vous aider, je vous proposerai donc de prendre quelques pieds et de les déplacer à une température normale, La chaleur de votre maison 19 / 20°C sera parfaite. Terre humide, arrosez légèrement quand la surface est sèche. Et placez les plants de Kaki là où il y a une source de lumière mais pas directement exposés pleine lumière.

    Je croise les doigts !

    Daniel

  • Vincent dit :

    Bonjour
    J’ai simplement laissé mes graines à stratifier dans un pot avec du terreau et semé au printemps quand elles commençaient à germer. Seulement 4 ont réussi car une bonne partie des graines ont pourries pour cause de trop d’humidité.
    J’ai de nombreuses graines depuis que j’ai planté un fuyu en plus d’un kostata que j’avais déjà. Avant il n’y avait aucunes graines maintenant les deux arbres en portent, c’est pas toujours un avantage…..
    Selon mon expérience, la maturité (comme pour les nèfles) n’est pas liée aux gelées, au contraire, les gelées prononcées (-5 )empêchent définitivement toute maturation. C’est juste une coïncidence temporelle.
    On muri les kakis facilement en les enfermant avec des pommes pendant 8 jours environ, ce qui permet un grand étalement de la période de consommation,
    Je recommande aussi le séchage : fruit pelé dur et jaune, suspendu quelques semaines au dessus d’une source de chaleur… C’est délicieux !
    Vincent

    • Bonjour Vincent,

      Merci de l’intérêt que vous témoignez à jaime-jardiner.com. Et merci pour votre commentaire. On vous sent plein d’expérience et très attentif à vos cultures et aux bonnes méthodes ! Bravo ! Merci de faire profiter les utilisateurs qui aiment jardiner !
      Merci pour votre témoignage, vos « astuces » et votre idée « dégustation » du Kaki jaune, pelé et séché ! Super !!

      À TRÈS BIENTÔT !

      Daniel

  • Leite dit :

    Bonjour Daniel
    Pourriez vous me dire s’ il vous plaît pourquoi mon arbre reste petit et fin et produisant toujours des feuilles depuis 2 ans et rien d autre .Est ce normal?! ( arbre acheté)
    Aussi dois je couper des branches?!
    Puisje vous envoyer une photo?
    Merci beaucoup
    Julia

    • Bonjour Julia,
      Merci de votre intérêt pour jaime-jardiner.com
      Je vois que ça fait quelques jours que vous avez posté ce message… Pardonnez moi ce manque de réactivité.
      Difficile de répondre « comme ça » sans dire de bêtises. Le kaki est planté depuis 2 ans mais dans quelle région, quel temps, quel sol…
      Quel est le genre du kaki : mâle, femelle, auto-fertil…. L’exposition est également très importante, il faut du soleil et de la chaleur. La taille est importante notamment la deuxième année… Si vous le voulez bien Julia, donnez-moi plus de détails et j’essaierai de vous donner une meilleure réponse, celle-ci doit vous paraitre décevante, j’en ai bien conscience 😉 ! N’hésitez pas à m’envoyer une photo, bien sûr daniel{arobase}jaime-jardiner.com 😉 !

  • Marina dit :

    Bonjour , l’année dernière à Noël j’ai trouvé une graine dans mon kaki.. Et je me suis lancée.. mon petit kaki fait facilement 15cm et à environs 10 feuilles vertes magnifiques, depuis 3 jours il les perd à vu d’oeil. . Que dois-je je Faire? Puis je vous envoyer des Photo?
    Il est toujours en pot puisque je n’ai pas encore imaginer comment faire mon jardin … ( nouvelle construction ) .
    Aidez moi je serai trop triste de perdre mon kaki

    MARINA

    • Bonjour Marina,
      Merci de l’intérêt que vous témoignez à jaime-jardiner.com !
      Comme vous l’avez peut-être lu dans les commentaires de cette fiche, la culture des Kakis est parfois « délicate ». Vous pouvez bien-sûr m’envoyer des photos daniel{arobase à remplacer}jaime-jardiner.com. Dites moi également dans quelle région vous habitez et si il a plu beaucoup. Dites-moi également la nature de la terre dans laquelle vous avez planté la graine, si le plant est exposé au soleil…. À très vite et j’espère que je serai en mesure de vous donner quelques infos utiles.
      Daniel

  • Mourad dit :

    Bonjour,

    Je voudrais me lancer dans la plantation de kaki mais il m’est impossible de trouver des graines de Kaki Persimon, j’aurais voulu savoir si quelqu’un pouvait me renseigner et me guider afin de trouver ces graines.

    Je vous en remercie d’avance !

    • BOnjour Mourad,

      Merci de votre confiance et de l’intérêt que vous témoignez à jaime-jardiner.com

      Je n’ai malheureusement pas de réponse précise…. Mais peut-^tre une piste. Le Kaki persimon bénéficie d’une AOP (Appelation d’Origine Portégée) et il semble qu’il soit très cultivé (exclusivement ?) dans la région de Valence… Peut-être pourriez-vous vous rapprocher de quelques producteurs ? Eux, à coup sûr possèdent les graines qui vous intéresse.

      Sinon, j’ai fait la requête en Anglais. Et il semble qu’il y ait plus de résultats, et que vous pourrez en trouver, directement du Japon, le japon c’est le pays du KaKi, c’est le pays du plaqueminier !!!

      Voilà le lien vers les graines, sur ebay : http://goo.gl/nHIqO4

      J’espère vous avoir aidé !

      Mourad, À bientôt sur jaime-jardiner.com

      Daniel

  • Moussa dit :

    Bonjour messieurs Depuis 5ans que j’ai plante un Kaki dans mon jardin a Ainturk (Algerie) ,il donne des feuille vertes chaque année juqu’au mois de aout puis elles deviennent jaunatre et tombe en autonme mais aucun fruit merci

  • Mazzola charlers dit :

    Bonjour,

    J’habite en provence, j’ai planté un kaki voilà 3 ans. Cette année il y a une grande sècheresse. J’ai arrosé en même temps que les autres arbres fruitiers et malgré cela j’ai les feuille qui se sont fermées comme pliées en deux dans le sens de la longueur. et quelques feuilles sèches.
    Sauriez vous de quoi souffre cet arbre.
    Merci pour la Réponse.
    Salutations
    M.C

    • Bonjour,

      Sans voir précisément l’arbre, dans quel sol il est planté… il est difficile de répondre avec autorité (genre, c’est sûr, c’est ça !). Mais si vous avez arrosé, ce n’est sans doute pas une question de sécheresse, même si l’arbre est encore jeune.
      Par défaut, j’aurais tendance à penser à un insecte qui aurait piqué l’arbre.
      Je pense aussi à la « Mouche du fruit » du Kaki (Ceratitis Capitata). Vous pourrez peut-être regarder si les feuilles sont piquées, généralement on peut constater sur les feuilles une piqure avec une auréole jaune/marron. Les larves de cette mouche s’alimentent du fruit.

      Est-ce que cette description pourrait correspondre à votre arbre à Kaki ?

      Merci pour votre confiance en espérant que cette réponse puisse vous être utile.

      Tenez-moi au courant.

      À bientôt.

      Daniel de jaime-jardiner.com

  • GAICH dit :

    Tout d’abord, merci pour toutes les informations que vous présentez…

    Toutefois, pourriez vous vérifier si les textes de propriétés et description ne comportent pas une erreur sur les calories puisque seulement de 60 à 70 calories aux 100 grammes sont attribuées
    à ce fruit.
    Cordialement,
    Jean Gaich

    • Bonjour,

      Merci pour votre commentaire et merci de l’intérêt que vous portez à jaime-jardiner.com

      Il est courant de lire que le Kaki se situe à 66 Cal/100g sur les sites d’information français. Mais en réalité je n’ai pas trouvé de source « officielle ».
      J’ai donc utilisé la mesure du département de l’agriculture des USA. Si vous avez une source officielle d’information, je me ferai un plaisir de faire la correction. Il est vrai que l’écart entre les 2 chiffres est important.
      Encore Merci pour votre commentaire.

      Daniel

  • Garreau dit :

    Bonjour,
    Début 2016, j’ai planté un Kaki Fuyu qui a merveilleusement fleuri en juin,
    puis toutes les fleurs sont tombées et pas de formations de fruits.
    Après quelques recherches sur internet, je me suis aperçue qu’il y avait eu seulement des fleurs femelles, pas de fleurs mâles.
    Est-ce dû à la première année de plantation? Peut-être que l’arbre n’est pas encore assez vigoureux ou un autre problème que je n’arrive pas à cerner.
    Merci par avance pour votre réponse.
    Cordialement.
    Maryse

    • Bonjour Maryse.
      Merci de l intérêt que vous portez à jaime-jardiner.com.

      Selon la variété du Kaki, il est possible qu il nécessite d être fécondé, pollinisé. S il ne l est pas, les fleurs fanent puis tombent. Connaissez vous la nature de votre Kaki ?

      C est peut être tout simplement cela. Dites moi.

      Merci encore.

      Daniel.

      • Garreau dit :

        Bonjour Daniel,
        c’est un Kaki « Fuyu » .
        Cordialement.
        Maryse

        • Re-Bonjour Maryse.

          Théoriquement le Kaki Fuyu n’a pas besoin de pollinisation, il est auto-fertile.
          Difficile de trouver la cause sans voir l’arbre… je me lance dans quelques questions… Pour donner des fruits, l’arbre a besoin de chaleur, mais cette question est relative car en région parisienne, en Normandie aussi par exemple, on découvre des arbre à Kaki qui donne de très beaux fruits. Où êst planté le KAKI ?
          L’arbre doit être à l’abri du vent, Est-ce le cas ?
          La première année, on conseil un taille pour la fructification en automne peu avoir une belle incidence.
          La floraison a eu lieu en juin, quand l’avez-vous planté ?
          Théoriquement le Fuyu est un Kaki précoce, avec floraison au printemps (avril – mai) et une fructification optimale en novembre. Ses fruits ne sont pas astringents et n’ont donc pas besoin du « coup de gel ».
          Votre Kaki est très jeune, il faut parfois un peu de temps à un arbre fruitier pour « s’installer », les très jeunes ont tendance à ne pas se reproduire, donc à ne pas produire de fruits, c’est peut-être le cas de votre arbre ?
          Pour améliorer la fructification il faut apporter un engrais naturel (phosphore et potassium) comme de la corne par exemple, en automne… C’est le moment 😉 !

          • Garreau dit :

            Bonjour Daniel,
            Merci pour vos précieux conseils.
            Je vais de ce pas, acheter de la corne afin d’augmenter les chances de fructification pour l’année prochaine.
            Le Kaki est planté dans la Sarthe et exposé plein sud, à l’abri des vents d’Ouest, Nord et Est.
            Quand je l’ai acheté l’hiver dernier, il était dans un pot de 30 litres et mesurait déjà 1m80 avec de belles branches.
            Comment dois-je le tailler?
            Cordialement.
            Maryse

          • Bonjour Maryse… Veuillez pardonner mon manque de réactivité.

            Compte-tenu de la dimension de l’arbre lors de son achat, je suppose que sa taille de fructification a déjà été réalisée en jardinerie.
            En général, l’arbre possède 4 ou 5 branches maîtresses « charpentières » qui le structurent. Ces 5 branches doivent être « puissantes » pour porter les branches secondaires qui porteront les Kakis.

            La taille les années suivantes se fait après la récolte ou pendant celle-ci. On profite de l’échelle sortie, et Hop…

            • Coupez les branches charpentières à environ 1 mètre du tronc, en dessous d’un oeil.
            • Supprimez les éventuelles nouvelles branches qui sont apparues sur le tronc.
            • Supprimez également les branches qui poussent vers l’intérieur de l’arbre.
            L’air doit bien circuler dans l’arbre et les branches porteuses, charpentières, doivent être privilégiées. Il faut également limiter la taille de l’arbre à 3m de hauteur afin de permettre une récolte facile.

            N’hésitez pas à nous faire profiter de photos lorsque les fleurs et les fruits apparaitront l’année prochaine 😉 !

            Merci encore de votre confiance et de votre intérêt pour jaime-jardiner.com.
            Daniel

  • mohamed assila dit :

    bonjour
    merci de toutes les informations que contient votre site; tres interessant; je suis agriculteur au centre du Maroc, en ete, et je desire me lancer dans la culture du Kaki en palissage, et j`ai besoin de conseils pour resussir

  • Noureddine (de Sfax Tunisie) dit :

    Je trouve ce site très intéressant et très convivial. Je remercie ceux qui le tiennent et ceux qui y participent pour leurs conseils.
    Je possède un petit jardin de 500 m2, avec plusieurs arbres dont 2 Kakis de 3 ans, dont un qui a été taillé et qui a porté 5 fruits et un autre non taillé qui a augmenté de taille mais n’a pas porté de fruit. Les feuilles sont devenues rouges et tombent actuellement, quelqu’un m’a dit que je crains la bactérie du feu. Qu’en pensez vous et merci.

    • Bonjour Nourredine,

      Merci pour vos commentaires encourageants. 😉 !

      Comme d’habitude, je prends des précautions sur la justesse de ma réponse, car sans constater « de visu » les dégâts, il est toujours difficile de se prononcer avec exactitude. Je vais donc plutôt essayer d’alimenter la réflexion.

      La description de la « bactérie du feu »  c’est que les feuilles, boutons floraux et rameaux attaqués ont l’air brûlés et/mais restent sur l’arbre.

      2 choses me viennent à l’esprit.
      • La première, c’est qu’il me semble que le Kaki ou plaqueminier ne fait pas partie des essences qui souffrent de cette « bactérie du feu » ou « feu bactérien ». En l’occurrence, ce sont les arbres de la famille rosacées qui sont attaqués dont les arbres fruitiers – notamment le poirier et le pommier – qui sont le plus gravement attaqués. C’est généralement une infection qui se produit en atmosphère chaude (très chaude) et humide.
      Lors d’une infection par le « feu bactérien », « visuellement » les feuilles meurent purement et simplement. Les feuilles commencent par porter des taches circulaires régulières ou non, brunes ou marron mais parfois rouille, situées le long de la nervure centrale, qui s’étendent rapidement vers le pédoncule. Les feuilles, les fruits, puis les branches peuvent mourir en 1 semaine, très rapidement donc, une sorte de maladie fulgurante. Tous les rameaux ne sont pas nécessairement attaqués en même temps, celles qui le sont, généralement les plus jeunes rameaux, se recourbent.
      Des chancres apparaissent rapidement, avec un épanchement de liquide gluant ou visqueux (exsudat) blanc puis marron.
      L’attaque peut être visible dès l’apparition des fleurs qui sèchent également.

      • La deuxième réflexion : le feu bactérien peut être confondu avec « Janus compressus » une mouche qui pique les arbres, les rend malades et dont les symptômes correspondent partiellement à la description ci-dessus.

      Le feu bactérien ou bactérie du feu est une maladie grave et très contagieuse dont le signalement aux autorités est important afin que les traitements anticipés puissent être produits notamment chez les possesseurs de verger.

      J’espère avoir répondu à votre question. Je n’ai pas trouvé trace, de maladie du kaki qui produit des feuilles rouges… Mais certaines maladies cryptogamiques (champignons) peuvent produire ce genre d’effet. Si vous aviez une photo…

      Je vous souhaite une bonne journée,

      Daniel

  • Mathilde Magnan dit :

    Bonjour,

    J’ai trouvé des graines de kaki dans des fruits achetés au marché, je m’en vais donc tester de les faire pousser ! Mais j’ai quelques questions :
    – Il s’agit à priori d’un kaki mâle ou femelle et non auto-fertile puisqu’il a des noyaux. Y’a t’il une chance, si jamais j’arrive à faire germer le graines, et que ça fasse un plant digne de ce nom, et qu’il veuille bien repartir dans mon jardin (ça fait beaucoup de paramètres…), qu’il fasse des fruits un jour ?

    – ensuite, pour le semis j’ai vu qu’il fallait le faire au printemps, et à priori on garde le plant en pot pour le planter à l’hiver prochain ?

    Merci !!
    Mathilde

    • Bonjour Mathilde,

      Merci pour ce commentaire sur jaime-jardiner.com 😉 !

      Tout est possible ! Vous avez dû lire dans cette fiche kaki et ses commentaires, les divers écueils liés aux semis, mais oui vous pouvez le faire ;-).

      En tout cas, votre plant de kaki ou plaqueminier, une fois qu’il aura poussé et sera planter en pleine terre, qu’il aura été taillé – tailles de fructification – L’arbre pourra donner des fruits, à condition d’être pollinisé, si c’est un mal par un arbre femelle et réciproquement. Ce qui veut dire qu’il faudrait qu’il y ait dans votre jardin ou dans les jardins voisins un Kaki du bon sexe.

      Dans quelle région êtes vous ? Si il y a des Kakis dans le Nord, dans les régions chaudes, dans le sud, notamment en culture maraichère peut être importante dans certaines régions. Les insectes pollinisateurs peuvent parcourir de grandes distance, mais plus il y a d’arbres plus la pollinisation est facilitée.

      À propos des semis, il peuvent être faits au printemps ou en automne, et la plantation peut se faire toute l’année, généralement en dehors des périodes de gels importants pour éviter de « griller » le jeune arbre qui ne pourra pas développer ses racines, à cause d’une terre trop dure par exemple.

      Mathilde, merci encore en espérant que ma réponse vous aide…. Et je vous dis à bientôt.

      • Mathilde Magnan dit :

        Bonjour !

        J’habite dans les Cévennes, où il a pas mal de plaqueminiers dans les jardins (on les repères en fin d’automne quand on ne voit plus qu’eux !), je crois bien que mes voisins en ont un, mais pour savoir si c’est un mâle, une femelle ou un auto-fertile c’est une autre paire de manches !

        Si j’ai bien compris, les fleurs sont différentes entre mâle et femelle, donc si jamais j’arrive à avoir des fleurs un jour avec mes graines ;), et que je n’ai pas de fruits, j’irai chercher un kaki de l’autre sexe pour que ça marche ^^ !

        merci en tout cas pour vos conseils, je vous dirais si j’ai réussi à tirer quoi que ce soit de ces graines 🙂 !

  • DANIEL dit :

    Bonjour
    Je souhaiterais replanter un plaqueminier acheté en pot dans un grand bac
    (ceci dans le but de pouvoir lui choisir une bonne exposition)
    L’operation est-elle envisageable ?
    Si oui quelle dimension de bac et pour quelle durée de vie ?
    Merci pour votre réponse
    Bien cordialement

    • Bonjour Daniel & Élisabeth,

      Tout d’abord merci de l’intérêt que vous portez à jaime-jardiner.com.

      Le plaqueminier est un arbre fruitier qui peut attiendre quelques mètres de hauteur. je n’ai pas fait personnelement l’expérience du Kaki ou plaquemnier en pot.
      Je pense que la principale difficulté sera sa croissance. Le plaqueminier aime étendre ses racines dans le sol, pas nécessairement profondément mais en les étirant à partir de la motte. Dans un pot, même grand, les racines seront rapidement contraintes, ce qui pourrait nuire à la croissance ainsi qu’à la frucitification.

      Est-ce que c’est pour une période, qui durerait le temps de trouver le bon emplacement ?

      Dans tous les cas, choississez un grand pot percé, exposez-le au soleil et à l’abri du vent. Placez un belle couche de drainant comme des graviers, puis un mélange terrreau de plantation terre de jardin. Arrosez-le bien notamment la première année, (si vous le conservez en pot) il ne doit pas manquer d’eau. C’est le conseil que je donne lors d’une plantation en pleine terre… Dans un pot, peut-être ne faut-il pas trop forcer l’arrosage, mais veiller à ce qu’il ne manque pas d’eau.

      Ensuite faites attention aux tailles à produire pour améliorer la production de fruit et le port de l’arbre à Kaki.

      Merci encore à vous et longue vie à votre plaqueminier 😉

      Daniel

  • khireddine dit :

    Bonjour,

    Merci pour les aides que vous nous apportez.
    J’ai un plaqueminier qui a 07 années (en Kabylie, Béjaia), depuis l’age de 03 ans il ne donne que 03 à 05 fruits malgré sa taille, bientôt 03 mètres. Cette année je vois pas encore de fleur, je suis inquiet.

    • Bonjour Khireddine,

      Merci pour votre commentaire en provenance de Kabylie… J’ai moi-même un peu de sang Kabyle, ma maman vient d’un village proche de Tizi Ouzou, région qu’elle a quilltée il y a bien longtemps maintenant. Vous devez connaitre je suppose. SI je me fie à googleMap, Béjiai est à une centaine de kilomètres…

      À propos de votre question, comme je l’ai souvent écrit sur cette fiche Kaki, il m’est difficile de me prononcer sans constater visuellement, et dans le cas de votre Kaki, vous précisez qu’il n’a pas fait de fleurs, mais porte t-il des signes de maladies ? Est-ce que ses feuilles sont normales ou piquetées…
      Y a t-il des eu des bourgeons qui sont tombés ou tout simplement pas encore sortis ?
      Depuis quand les feuilles sont-elles apparues ? La météo en Kabylie a-t-elle était confrome aux années précédentes ? Avez-vous pratiqué les tailles pour la frutctification ou bien l’arbre s’est-il développé seul, sans contrainte ?
      Près de chez vous y a t-il des Kakis. Ont-ils tous démmarés ? Portent-ils tous des fleurs ?

      Comme vous le voyez Khireddine, mes réponses sont en forme de questions. Je sais que vous auriez apprécié que je sois plus précis mais ça m’est difficile.

      Je vous souhaite une bonne journée, et j’espère que votre Kaki va se décider à démarrer. et je vous remercie de votre commentaire sur jaime-jardiner.com

      Daniel

      • khireddine dit :

        Bonsoir cher Daniel,
        Pas de signe de maladie, les feuilles sont bien vertes, les rameaux poussent bien, mais pas de fleur (aucune jusqu’à présent). L’année passée, il m’a donné cinq beaux fruits succulents, l’année d’avant rien et il y a trois années j’en ai cueilli cinq fruits. Chaque année, je disais : ça y est il démarre, mais malheureusement je me trompe à chaque fois. Il faut noter qu’à un certain moment j’avais pensé à un arbre dioïque, alors j’en ai acheté un deuxième arbre que j’ai planté à 30 mètres (il y a trois ans); alors maintenant deux soucis; les deux n’ont pas fleuri. Mon voisin (à 200 m) possède un plaqueminier donnant des fruits.
        Les feuilles sont apparues il y a environ 04 semaines ou plus. La taille de fructification; je l’ai faite en janvier (pas très sévère). Concernant la météo, rien de spécial, peut être juste un peu moins d’eau que l’année passée. Tout autour de cet arbre, j’ai un abricotier, un poirier, un oranger; un figuier et quelques pieds de vigne qui ont tous donné des fruits. Vous vous rendez compte c’est une énigme. J’habite pas sur les hauteurs, je suis plutôt au bas d’une petite montagne.
        Béjaia est une belle ville cotière à une centaine de Kms de TiZI Ouzou et environ 200 Kms d’Alger.
        Je vous remercie pour toute cette culture que vous nous donniez. Et merci pour le temps que vous nous consacriez.
        Salutations

        • Bonjour Khireddine,
          Merci de cette belle réponse et les commentaires encourageants.
          Vous êtes finalement assez nombreux à connaitre ce problème : le Kaki qui ne donne pas de fleurs, brusquement d’une année sur l’autre.
          La taille juste après la récolte en décembre et février c’est de cette manière qu’on la pratique. Est-ce qu’elle peut être à l’origine du problème ? Je ne crois pas, il y aurait moins de fleurs ma pas, aucune fleur. Pour améliorer la fructification, on peut apporter un engrais en automne, comme de la corne… Mais là encore, je pense qu’il y en aurait peut-être peu, mais…. Si les autres arbres fruitiers donnent, c’est également que le sol est assez riche.
          La première année de plantation, il est très importantn de maintenir un arrosage régulier, c’est ce qui permet à l’arbre de bien développer son système racinanire et de s’implanter au jardin. C’est peut-être une piste, mais certainement pas une certitude…
          Comme vous le dites, c’est une énigme… Désolé de ne pouvoir vous aider d’avantage, mais tenez nous au courant !
          À bientôt,
          Daniel

  • QUILEZ dit :

    bonjour,
    j’ai un arbre d’environ 15 ans,qui produit correctement,mais chaque année,les feuilles après avoir eu leur taille normale,se marquent de petites veinures noires et nombreuses.
    L’arbre semble sain,mais ces veinures m’intriguent.
    Pouvez vous me renseigner,merci d’avance.
    Georges

    • Bonjour Georges,

      Merci de l’intérêt que vous portez à jaime-jardiner.com
      Il ne semble pas y avoir (à ma connaissance) de maladies qui décrivent vos indications, à savoir les feuilles dont les nervures brunissent.
      N’hésitez pas à nous faire parvenir une photo, je la publierai, peut-être que quelqu’un d’autre pourra confirmer cette particularité.
      Je suis désolé de ne pas vous en apprendre plus. Les seules références que j’ai à propos d’un brunissement peuvent se situer au bord des nervures accompagnées de tâches, (parfois précédés aussi d’un brunissement du bord de la feuille) mais pas des nervures elles-mêmes ; généralement ces phénomènes annoncent soit une « maladie » : piqûre d’insecte, carence, ou champignon, mais je n’ai trouvé d’info nulpart à propos de ce problème qui atteindrait le kaki. De plus vous indiquez que l’arbre va bien…. Et c’est tant mieux 😉 !
      Merci encore pour votre commentaire.

      Daniel

  • Sandrine dit :

    Je me rends compte que j’ai eu beaucoup de chance. J’ai trouvé une graine dans un kaki bio que j’ai planté cet hiver dans un grand pot, sur le balcon (en Bretagne, il a quand même gelé), sans aucune préparation.
    On l’a un peu oublié mais arrosé de temps en temps au cas où… et miracle, la graine a germé la semaine dernière! Cela nous fait 100% de réussite!
    Il faudra encore attendre un peu avant de manger les premiers fruits 😉

    • Bonjour Sandrine !

      Bravo pour ce semis de Kaki ! La chance fait aussi partie de la vie du jardinier amateur 😉 !
      Tenez-nous au courant de la suite ! et n’hésitez pas à nous envoyer des photos…

      Merci pour votre commentaire sur jaime-jardiner.com et à bientôt !

      Daniel

  • alain dit :

    Bonjour Daniel

    Je viens de découvrir votre site qui est super.

    Je viens de recevoir des graines de kaki achetés par correspondance .

    Comment faire pour les garder en bonne condition jusqu’en automne pour avoir le maximum de réussite et quel mois commencer le semi.

    • BOnjour Alain,

      Merci pour votre commentaire 😉 !

      Pour conserver les graines de kaki, il faut un sachet en papier, et une boite hermétique et opaque.
      Les graines doivent être conservées à l’abri de l’humidité et de la lumière.

      Vous pourrez attaquer les semis vers la fin du mois de septembre ou bien en octobre.

      Les semis de Kaki sont parmi les plus délicats, mais quelle satifaction quand on parvient à produire ses premiers fruits….

      A bientôt Alain tenez-moi au courant et n’hésitez pas à me faire parvenir des photos pour les partager 😉 !

      Daniel

  • Grillet dit :

    Bonjour,
    Si je comprends bien, il y a des arbres mâles et des arbres femelles; je suppose que seuls les arbres femelles ont des fruits et nécessitent un mâle dans la proximité (quelles distance maximum?). Mais quand on achète un plan, sait on si on a un mâle ou une femelle. Les pépiniéristes précisent-ils quels sont les espèces qui ne nécessitent pas de fécondation?
    Merci de votre réponse.

    • Bonjour Sylvette,

      Merci pour l’intérêt et la confiance que vous nous témoignez…

      Alors… il y a des arbres mâle, femelle, et auto-fertile – ce sont eux – les auto-efrtiles – qui produisent des fruits sans graines.
      Théoriqiement, les pépiniéristes doivent mentionner la nature, je devrais dire « le genre »de l’arbre, notamment parceque les arbres du commerce sont rarement issus d’une graine mais plutôt de bouturage monté sur un arbre « porte-greffe » donc la connaissance est là.

      Les fleurs des arbres femelles doivent être « fécondées » pour donner des fruits et il faut biensûr un arbre mâle « dans les parages », pas nécessairement à 5 mètres mais dans un jardin voisin, pour que les insectes pollinisateurs « facent le job ». Les abeilles sont capables de parcourir des distances assez importantes (en Kms) pour chercher du pollen… et potentiellement féconder une fleurs. Je fais un apparté, on ne le sait pas toujours mais quand une abeille a commencé à récolter du pollen, elle ne butinera plus que la même variété jusqu’à son retour à la rûche.

      Sinon, quel est le probleme ? Vous n’avez pas eu de fleurs, pas de fruits ?

      N’hésitez pas à donner d’autres éléments, la culture du kaki est parfois d’une simplicité absolue… mais elle est peut être plus récalcitrante… Si vous avez lu les commentaires qui nous viennent de toute la france et même de Kabylie… Vous avez dû découvrir quelques problématiques…

      Merci encore sylvette et à très bientôt.

      Daniel (n’hésitez pas à vous abonner, à partager, à faire découvrir jaime-jardiner.com à vos ami.e.s, nous sommes le petit poucet des sites jardinage 😉 !)

      • Grillet dit :

        Merci Daniel pour votre réponse.
        En fait, je n’ai pas encore de problème, vu que je n’ai pas encore de plaqueminier….Mais j’en rêve…Est-ce bien raisonnable, à 700 m d’altitude, en pleine Auvergne ?(terrain bien abrité, heureusement…)J’ai vu un plaqueminier au coeur de l’hiver, chargé de fruits oranges sur ses branches sombres et nues…une merveille!!!Et puis les kakis, c’est bon…Je rêve donc d’en avoir un chez moi, avec des fruits, de préférence. Je n’ai pas la place d’avoir deux arbres, et il n’y a pas de plaqueminier autour de chez moi…Je dois donc me tourner vers un auto fertil. Ce n’est peut-être pas un problème…Merci encore. Je suivrai votre site avec plaisir;
        Sylvette

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Google+

Les cookies nous servent à mesurer l'audience du site, en continuant vous acceptez que nous les utilisions, merci. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies ? Ils sont nécessaires au "monitoring" de l'audience, c'est à regarder quelles sont les pages qui ont étées vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous sommes en mesure de comprendre ce que vous appréciez sur jaime-jardiner.com et quand à ce que vous n'aimez pas, ça nous permet de le savoir et de retravailler ces contenus. En gros, ils nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur j'aime-jardiner.com

Fermer la fenêtre !