Jardiner avec la lune, ce qu’il faut savoir

Jardiner avec la lune

j’aime jardiner avec la lune

Les mots du calendrier lunaire ou jardiner avec la lune…

Le langage du jardinier lunaire peut être surprenant ou tout simplement complexe…
Faisons le point sur les mots les plus utilisés, pour éviter toute erreur ou incompréhension, car si jardiner avec la lune n’est pas une science, c’est un savoir, et il est important d’en maitriser les contours, notamment si vous pensez, que la lune a une incidence sur les cultures. Ce n’est pas le cas de tous les jardiniers… à chacun ses croyances ! Et plus précisément en parlant de jardinage…. A chacun ses crudités 😉 !

Pourquoi jardiner avec la lune ?

De tous les temps, les hommes ont observé l’impact des cycle de lune sur les éléments. On sait par exemple l’effet de la lune sur les marées.
Les hommes ont fini par mieux connaître l’astre lunaire : la lune et ses rythmes, ses trajectoires dans le ciel, quand elle est croissante puis sa décroissante, ou ascendante ou descendante…

Petit à petit, les hommes ont retenu les impacts et les leçons de ce fameux cycle lunaire pour en tirer des usages, des gestes, des méthodes, tout simplement des repères qui définissent leur quotidien. C’est notamment vrai au jardin !

De cette appropriation du cycle lunaire, de la connaissance des implications au fil des saisons, sont apparus des termes, un langage même : pleine lune, nouvelle lune, lune rousse, lune montante, lune croissante, quartier de lune… Comment connaitre tous ces mots et leur définition quand on est un jardiner occasionnel ? Et surtout comment s’approprier ses connaissances et jardiner en conséquence… Suivez le guide !

Jardiner avec la lune et parfois… Ne pas jardiner

Nœud lunaire :

La terre se déplace autour su soleil, ça, vous le savez ;), sa trajectoire forme un plan dit écliptique.
La lune tourne autour de la lune, sa trajectoire autour de la terre dure 27 jours et quelques heures et durant ses mouvements, elle va croiser 2 fois le plan écliptique de la terre, en descendant et en montant. Ces points d’intersection sont appelés « Noeud lunaire ». Lors de ces phénomènes astraux, il est déconseillé de jardiner, le cycle de la lune, à ces moments précis, à une influence lunaire défavorable.

Jardiner avec la lune : apogée et périgée

Apogée :

L’apogée est la distance la plus grande de la Terre à la Lune, distance maximale = 406 740 km

Périgée :

Périgée est la distance la plus courte de la terre à la Lune, distance minimale = 356 410 km
Durant cette période, Apogée et Périgée, il est également conseillé au jardinier de ne pas jardiner.

Eclipses :

Lorsque la lune, le soleil et la terre sont alignés, il y a un phénomène appelé éclipse, les influences, à l’occasion de ces évènements, provoquent des perturbations au niveau du sol et des plantes. Là encore on conseille aux jardiniers de s’abstenir.

Jardiner avec la lune : lune croissante, lune décroissante, lune montante et lune descendante

Croissante, montante peuvent être des synonymes, mais en ce qui concerne la lune et les évènements lunaires, les mots ne désignent pas les mêmes phénomènes :

Lune croissante :

La lune est croissante de la nouvelle lune, c’est-à-dire lorsque qu’elle est entre le soleil et la terre, (nous, nous ne la voyons pas), jusque quand elle apparait en pleine lune, entièrement éclairée.

Lune décroissante :

La lune est décroissante de la pleine lune à la nouvelle lune. Ce cycle mensuel entre deux nouvelles lunes se nomme révolution synodique : nous n’en tenons pas compte dans notre calendrier lunaire au jardin.

Lune montante :

(à ne pas confondre avec croissante, donc ;)) :
La lune est montante quand jour après jour dans le ciel, à la même heure, elle est plus haute que la veille.
C’est une bonne période pour le jardin. La sève est tirée vers la cime des plantes : en période de récolte les fruits et légumes sont beaux et bons : les feuilles tendres, et fruits sont juteux. Au jardin c’est aussi une période où les fleurs sont à leur avantage.
C’est également le moment de pratiquer des greffes, de prélever des greffons et de semer.
On dit aussi « jour feuille » !

Lune descendante :

C’est le contraire. La lune est tous les jours à la même heure, plus basse que la veille.
Pendant ces 13,5 jours, la lune descend dans le ciel. Elle part de la constellation du Taureau, la plus élevée, pour descendre jusqu’à la plus basse, celle du Scorpion.

La sève à cette période est attirée vers la terre. C’est le moment de planter, de planter, de nourrir la terre, d’amender le sol. C’est aussi lune descendante qu’il convient de tailler ou de pincer les plantes et les arbres. Pour les jeunes pousses, c’est le moment d’éclaircir les plants.
On dit aussi « jour racine » !

Jardiner avec la lune : lune rousse, cavaliers du froid et saints de glace

La lune rousse :

C’est une période critique. On pense parfois que c’est la couleur de la lune rougeâtre qui lui a donné ce nom.
En fait non ! La lune rousse débute après Pâques. Les jours rallongent, généralement le temps se fait plus clément, plus doux avec parfois même de très belle journée. Cette période stimule la croissance des végétaux et aussi l’apparition de bourgeons…
Mais attention. La terre est, quant à elle, encore froide et elle mettra d’ailleurs quelques semaines à se réchauffer tout à fait. En période de lune rousse, il faudra anticiper et protéger les plantations de voiles, de paillis, etc. Notamment si les nuits sont belles, étoilées, mais froides !
En effet lors de ces nuits, les plantes sont couvertes de rosée très froide, parce que la nuit et la terre sont froides, et cette rosée pourrait « griller » vos jeunes plants et compromettre votre récolte.
Savez-vous qu’au moyen âge, les hommes pensaient que c’est la lune qui grillait les jeunes sujets du jardin avec ses puissants rayons ! C’est pour cette raison qu’elle a été appelée « lune rousse ».

Les cavaliers du froid :

Rien à voir avec une série de science fiction 😉
En fait c’est une période qui va de la da te de la St Georges , le 23 avril,  jusqu’au 6 mai c’est la Ste Prudence la bien nommée. (Reste à savoir si elle aimait jardiner !)
C’est un phénomène naturel observé : alors que la douceur printanière s’est installée, un retour brutal du froid survient, dû notamment à l’arrivée de flux polaire.
Les Saints chevaliers célébrés à cette période Marc, Eutrope… appelés par Rabelais les « gréeurs », « gelures » et « gasteurs* » de bourgeons.
Un phénomène inverse se produit également vers le premier tiers de novembre, appelé « l’été de saint Martin » où les températures s’élèvent de manière inattendue.

*(« dévoreurs » rapport à l’estomac)

Les Saints de Glace (et pas les « saintes glaces » ou « seins de glace »…) :

Quand j’étais petits, j’entendais souvent les habitants du village commenter le temps avec cette expression « c’est les saints de glace »… Il m’a fallu quelques temps pour que la curiosité me « pique », un peu comme le froid, afin de savoir réellement à quoi l’expression « saints de glace » faisait référence…
(D’abord, je pensais qu’on disait : « les saintes glaces » ! Ce n’est pas trop stupide non-plus puisqu’on parle bien d’évènement de froid)
Les saints de glace donc, les 11, 12, 13 mai (St Mamert, St Pancrace, St Servais) les 3 saints dits de glace parce que les dates correspondent aux dernières gelées de printemps. Durant cette période il est important de protéger les semis et jeunes plants. Prévoyez même de reporter de quelques jours les plantations des végétaux les plus fragiles, particulièrement, ceux qui craignent le froid.
Et puis il y a les saints de glace « officieux », qui agissent dans l’est de la France : Saint Boniface le 14, Saint Yves le 19, Saint Bernardin le 20 et Sainte Sophie le 25 mai.

2 Comments

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Google+

Les cookies nous servent à mesurer l'audience du site, en continuant vous acceptez que nous les utilisions, merci. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies ? Ils sont nécessaires au "monitoring" de l'audience, c'est à regarder quelles sont les pages qui ont étées vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous sommes en mesure de comprendre ce que vous appréciez sur jaime-jardiner.com et quand à ce que vous n'aimez pas, ça nous permet de le savoir et de retravailler ces contenus. En gros, ils nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur j'aime-jardiner.com

Fermer la fenêtre !