Cognassier du Japon

Partagez Likez pour nous aider ! Merci ;-) !cognassier du japon, un arbuste épineux, à la floraison précoce, esthétique et longue

Cognassier du Japon, une floraison longue dès février…

Le cognassier du Japon est un très bel arbuste ou petit arbre, à la végétation dense. Ses fleurs apparaissent avant le feuillage, selon la variété, elles seront de couleur blanche, rose, saumon, rouge vermillon, écalate, ou rouge plus sombre. L’arbuste n’est pas à une particularité près et parmi elles, les fleurs, mellifères, sont groupées par paire ou par quatre. Le cognassier du Japon est un arbuste au port compact dont les branches portent de longues épines et les feuilles caduques sont nervurées, légèrement ondulées, d’un beau vert brillant. Les fleurs, quand à elles, laissent place à un des fruits comestibles une fois cuits, Les « coings » ou « Poire de Cydonie » en référence à Cydon, en Crète où les Grecs produisent des fourrés de miel myth(olog)iques. Avec les fruits du cognassiers, les amateurs l’utilise pour faire de la gelée ou de la confiture, coings associés d’autre fruits. Pour être consommer, les coings doivent être cuits.

Nom botanique :

• Chaenomeles japonica

Info plante :

• Cycle : Plante vivace
• Feuillage : Caduc
• Rusticité :  Plante rustique (-20 °C)
• Famille : Rosaceae, Rosacées
• Port : Arbuste – Port arbustif
• Exposition : Soleil
• Sol : Tout sol peu calcaire
• Semis : – 
• Plantation : Printemps ou automne avant les gelées
• Floraison : de février à mai
• Fructification : l’été, récolte des coings à partir de septembre.
• Enracinement : Racines
• Zone de culture : Voir la carte de rusticité France ou Quebec
• Origine : Asie – Japon
• Plante mellifère : Oui
• Plante comestible : oui (fruits cuits)
• Plante Toxique : Non

Particularités :

• Longévité
• Floraison précoce
• Fruits (coings) comestibles un fois cuits.

Quels avantages au jardin :

• Facile à cultiver.
• Parfum des fruits.
• Floraison très précoces
• Les belles feuilles vernissées.

Quelle exposition pour le cognassier du Japon ?

• Soleil

Quel sol  ?

• Tout sol. Le cognassier du japon n’apprécie pas le calcaire quand il est très présent dans le sol.

Méthode de multiplication ?

• Semis, boutures et greffes.

Le mot du jardinier :

Il existe plusieurs méthodes pour multiplier votre cognassier du Japon comme la greffe, les semis ou encore le bouturage. Les semis s’effectuent pendant l’automne et le printemps. Les graines peuvent être récupérées dans les fruits. Mais les boutures sont le moyen le plus simple de réussir la multiplication du cognassier du Japon.

Quand bouturer chaenomeles speciosa ?

• Les boutures peuvent être produite à 2 périodes :
> En mi/fin d’hiver, quand l’arbuste est en repos végétatif sur un rameau ligneux, une bouture sur rameau simple.
> En fin de printemps ou tout début d’été, juin ou tout début juillet, sur un rameaux semi-ligneux de l’année, c’est une bouture dite « à crossette ». Les cultivars de cognassier du Japon, notamment certains aux fleurs doubles ou semi-doubles, ou dans certaines couleurs ne peuvent être multipliés que par cette méthode.

Le mot du jardinier :

Qu’est-ce qu’un bouture « à crossette » : une bouture à crossette est réalisée à partir d’une branche de l’année en conservant un tronçon de la branche porteuse ligneuse ou semi-ligneuse.

Comment bouturer les cognassiers du Japon ?

Bouture de rameau simple en février :

• Sélectionnez un rameau ligneux d’environ 25 cm.
• Préparez un mélange à base de terre du jardin et de sable de rivière (1/3 – 2/3).
• Remplir un pot de terre d’environ 30 cm de hauteur, percé au fond pour le drainage et avec quelques tessons ou du gravier.
• Arrosez sans détremper la terre.
• Placez la bouture dans le pot, centrée et enfoncez le rameau de 20 cm.
• Installez la bouture près d’un mur du jardin et à l’ombre.

bouture à crossette

Bouture « à crossette » en début d’été :

• C’est une bouture à réaliser au mois de juin ou tout début juillet
• Choisissez une jeune branche de 25 cm, feuillue, située à l’extrémité d’un rameau.
• Avec une pince à greffer ou un greffoir nettoyé et désinfecté, coupez le rameau qui porte cette tige 2 cm de part et d’autre de la tige.
• Enlevez toutes les feuilles et fleurs sauf 2 feuilles à conserver à l’extrémité de la tige.
• Plongez le talon dans de l’hormone de bouturage, ce n’est pas obligatoire mais favorise beaucoup l’enracinement.
• Dans un pot haut rempli à moitié d’un mélange de terre de jardin et de sable (50/50).
• Placez la bouture
• Remplissez ensuite le pot jusqu’au bord du même mélange terre du jardin et sable de rivière.
• Arrosez sans détremper.
• Ajoutez par dessus, un sachet congélation serré avec un élastique sur le pot.
• Placez la bouture dans un endroit ombragé.

Agir après le bouturage :

Bouture d’hiver :
• La terre ne doit jamais être sèche. Si vous avez placé une coupelle sous le pot, elle ne doit pas restée pleine.
• En octobre, les racines de la bouture auront dû se développer et elle pourra être placée au jardin.
• La première année, il est important de réaliser un bon paillage pour éviter que les jeunes racines ne subissent trop le premier hiver.

Bouture d’été :
• Laissez la bouture à crossette, à l’étouffée, pendant 3 mois.
• En octobre, dans un pot plus grand, rempli de terre du jardin, terreau, sable de rivière dans les même proportions.
• Repiquez la bouture et installez-la sous abri jusque la mi-hiver.
• Vous pourrez installer la bouture de cognassier du Japon au jardin vers mi/fin février.

Quand planter le cognassier du Japon ?

• Au printemps vers avril ou mai, ou en automne jusqu’octobre avant les grands froids.

Comment le planter ?

• Travaillez la terre sur une belle hauteur de bêche.
• Amendez le sol d’un compost bien décomposé, placez-en une pelletée avant de placez l’arbre.
• Ajoutez de sable à la terre pour améliorer le pouvoir drainant.
• Placez l’arbuste
• Rebouchez et tassez.
• Arrosez.
• Puis pour les plantation de printemps, arrosez en cas de manque de précipitation pendant les premières semaines.

Le mot du jardinier :

Si vous souhaitez en planter plusieurs pied, laissez environ 1 mètre entre 2 pieds.

Culture en pot ?

• Utilisez une grand pot percé de 50 cm de diamètre et de profondeur.
• Remplissez-le d’une couche de gravier, puis d’un mélange de terre de jardin de terreau et de sable dans les mêmes proportions.
• Arrosez régulièrement sur terre sèche.
• Choississez une variété dont les épines ne sont pas trop écérées.
• Placez le pot sur une terrasse ou bien dans le jardin en animation de massif.

Entretien :

Taillez :

• Taillez l’arbuste après la floraison
• Rabattez les branches en surnombre pour libérer le centre « coeur » de l’arbre, pour laisser circuler l’air

Amendez :

• Apportez un compost bien mature lors de la plantation et chaque année au printemps en paillant avec du compost ou du fumier bien décomposé en automne, c’est notamment très important pour les arbres fruitiers en génnéral.

Entretien au long cours :

• Arrosez en cas de sécheresse.
• Le sol doit être nettoyé et laissé propre autour du pied du cognassier, afin que d’autres variétés de plantes consomme son eau.

Floraison du cognassier du Japon :

• Floraison magnifique par 2 ou 4 fleurs, dès le mois de février et jusque mai.
• Les fleurs apparaissent avant les feuilles, puis elles cohabitent.

Variétés :

Le genre Chaenomeles comprend 3 espèces

• Chaenomeles japonica est le véritable Cognassier du Japon, il atteint 1 m de hauteur
• Chaenomeles speciosa est orginaire de Chine à des fleurs aux multiple couleurs – on l’appelle également cognassier du Japon.
• Chaenomeles x superba, cultivar aux nombreuses variétés.

Maladie du cognassier :

Entomosporiose, Moniliose, Oidium Pucerons

L’entomosporiose :

Elle se développe au printemps et en été notamment quand ils sont humides et chaud. l’arbre faiblit. La maladie revient d’année en année. Les feuilles et les fruits sont touchés par les attaques qui durent jusqu’à l’automne et la chute des feuilles. Des taches rondes et brunes aparaissent sur les feuilles, ensuite de petites croûtes sombre renfermant le champignon se forme. Les fruits peuvent être atteints, ils se déforment, se fendent et pourissent.

Comment soigner ?
• Traitements à la bouillie bordelaise avant et après floraison.
• Supprimer les feuilles et les fruits atteints, y compris celles tombées au sol.

Moniliose du cognassier :

L’arbre est souvent touché par cette maladie qui intervient en période très pluvieuse ou très humide. les attaques interviennent à partir du début de la floraison, pendant toute la période de développement de la fructification. C’est par les fleurs qu’arrive la maladie, elles se dessèchent, tombent et les branches commencent à sécher par leur extrémité et sur la totalité pour les sujets les plus atteints. Les fruits quand à eux sont atteints de taches brunes. Ils pourrissent et rabougrissent restants attachés à l’arbre.

Comment soigner ?
• Distance de plantation importante
• Taille, l’arbre doit ête suffisamment éclaircit pour bien laisser passer l’air et favoriser le séchage.
• Certaines variété à floraison tardive sont moins atteintes
• Traitement à la bouillie bordelaise en automne après la chute des feuilles.

Oidium :

C’est une maladie cryptogamique, un champignon que les jardiniers amateurs connaissent bien, qui nuit au développement de l’arbre. Les attaques interviennent lors des périodes chaudes et par manque d’eau. Les signes apparaissent sur bourgeons et boutons floraux qui se déforment, puis la fleurs se dessèchent. les feuilles sont recouvertes de poudre blanche et se flétrit. Les fruits ne sont pas atteint au départ mais finiront par être touchés si l’oidium n’est pas soigné.

Comment soigner ?
• Bien tailler
• Bien arroser, l’arbre est sensible au manque d’eau
• Traitement bio à base de souffre

Que planter avec  ?

• En mélange d’arbuste avec des forsythia des fruitiers cassissier ou groseiller ou avec des fleurs spirées voire des narcisses.

Utilisation :

• Au jardin : en haie, en massif d’arbuste, en isolé, en verger
• Sans jardin :
 en grand pot en terrasse ou au massif en composition ou en décor.

Picture by 清水五月 (Shimizusatsuki) – Creative Commons picked on wikipedia.org – CC BY-SA 3.0.

Fiche rapide :

  • Quelle exposition ?Exposition :
    Soleil et mi-ombre
  • Quelle qualité de sol ?

    Sol :
    Sol sableux, acide ou neutre, terre de bruyère

  • Quels besoins en arrosage ?Arrosage :
    Sol frais
  • Taille adulte de la planteTaille (HxL) jusque :
    3 x 3 m
  • Profondeur de plantationProf plantation :
    20-30 cm
  • Quand semer la plante ?Semis :
    Automne
  • Quand planter ?Plantation :
    Avril et octobre
  • Quand récolter ?Floraison :
    Février à mai
    Récolte : septembre
Summary
Cultivez le cognassier du Japon, l'arbre à coing.
Article Name
Cultivez le cognassier du Japon, l'arbre à coing.
Description
Le cognassier du Japon est un arbuste rustique, à la floraison précoce et chatoyante. L'arbuste produit des fruits, les coings, comestibles cuits, souvent cuisinés en gelée ou en confiture associés par exemple avec des agrumes ou des pommes. Ses fleurs en coupe sont par 2 ou par 4, serrées sur les branches. Elles apparaissent dès février, avant le feuillage.
Author
Publisher Name
Jaime-jardiner.com
Publisher Logo

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Google+

Les cookies nous servent à mesurer l'audience du site, en continuant vous acceptez que nous les utilisions, merci. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies ? Ils sont nécessaires au "monitoring" de l'audience, c'est à regarder quelles sont les pages qui ont étées vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous sommes en mesure de comprendre ce que vous appréciez sur jaime-jardiner.com et quand à ce que vous n'aimez pas, ça nous permet de le savoir et de retravailler ces contenus. En gros, ils nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur j'aime-jardiner.com

Fermer la fenêtre !