Carotte

Cultivez les carottes au jardin potagerDécouvrons la carotte et sa culture !

Si vous aimez les bons légumes, ceux qui poussent à leur rythme, dans un jardin, en pleine terre, sans produits chimiques, si vous aimez aussi les légumes qui prennent, au fur et à mesure de leur croissance, toutes les richesses du sol, de la pluie, du soleil et du vent : ces richesses de la nature, qui donneront : goût, fermeté, et esthétique à vos légumes, si vous aimez tout ça, vous vous retrouverez dans la culture de la carotte. Vous retrouverez ce goût caractéristique, légèrement sucré, avec une texture croquante à cru et fondante quand elle est cuite.

Si vous aimez les beaux légumes, elle est pour vous, la carotte, avec ses couleurs vives : orange pour la plus répandue, ou jaune, et plus rarement aubergine ou blanche.

La carotte n’est pas un légume si commun, pour peu qu’on prenne du temps pour la laisser pousser et qu’on la cuisine avec soin, même, avec amour !

Nom botanique :

Daucus carota

Type de plante

Légume (racine) – famille des Apiacées – Apiaceae – (ombellifère)

Particularité

La carotte est un légume cultivé pour sa racine, même si tout le légume peut-être consommé.

La carotte peut être hâtive ou précoce. Elle est également cultivée pour être conservée en cave et consommée tard pendant l’hiver et bénéficier de fait de légume pendant l’hiver.

La carotte est un légume riche en vitamines : A en grande quantité , B1, B2, B5, B6, C, K et elle contient des sels minéraux : du calcium, magnésium, potassium, sodium…

On dit qu’elle est « l’amie du foie »… Bref, comme toujours les légumes, les carottes sont bonnes pour la santé ! Mais ça je crois que vous le savez 😉 .

Les carottes, au jardin potager…

Est-ce que cultiver les carottes est compliqué ? non.

En fait, cultiver les carottes implique un peu de travail au jardin :

Les carottes craignent les mauvaises herbes. Il est nécessaire de pratiquer un sarclage en passant la binette régulièrement. En particulier, au début de printemps, pour éliminer les adventices de mauvaises herbes avant qu’elles ne se développent de manière trop importante et nuisent à la pousse des carottes.

Description de la carotte :

On connait les carottes sous leur forme classique, il est même rare que la variété soit précisée, sauf chez les bons primeurs. De fait on possède peu de repère. C’est tout l’intérêt de cultiver ses carottes parce qu’on va pouvoir ajouter de la variété au jardin et dans l’assiette, et découvrir des goûts, des nouveaux ou des anciens, oubliés !

Il existe beaucoup de variétés de carottes, qui, selon qu’elles soient cultivées « hâtives » ou pour la conservation, devront être bien sélectionnées pour le jardin. il faut bien prendre en compte également les période de semis et de récolte pour obtenir quasiment toute l’année des carottes au jardin.

Quelques exemples : la carotte de Chantenay, courte, mais au diamètre plus important qu’à l’habitude, destinée à la conservation. Dans les hâtives on choisira la carotte de Guérande, encore plus ronde, type grelot, comme la carotte « Marché de Paris » !

Les semis :

Les semis Hâtifs :

• Semis de février à avril.
• Semez les graines sous châssis.
• Utilisez un terreau de plantation mélangé de sable (30%)
• Cultivez les dans des godets de tourbe de taille moyenne ou dans une cagette spécial semis.
• Déposez les graines, quelques graines par godets.
• Recouvrez finement de terreau.
• Tassez.

• Éclaircissez lorsque les plants atteignent 3 feuilles et 3 cm de hauteur : éclaircissez tous les 3 cm
• Répétez l’opération quand le plant mesure 7 cm : éclaircissez tous les 10 cm. 1 plant par godet.

• Replantez en pleine terre à partir d’avril.

Les semis en pleine terre :

• Semis de Mai à juin.
Les carottes poussent dans un sol sablonneux ou limoneux. Elles ont besoin d’un sol léger pour se développer, mais certaines variétés s’accommode de terre plus lourde.

Préparez le sol :

Bêchez-le sur une hauteur d’une bêche, une vingtaine de centimètres. Selon la nature du sol, allégez-le et nourrissez-le. Attention à l’ajout de compost trop frais, il faut absolument qu’il soit bien décomposé, mature, et le plus fin possible.

Un mélange terre du jardin 30%, terreau 30%, 30% sable. Une terre meuble, fine, est indispensable pour que les racines ne se déforment pas trop.

Vous pouvez faire cette opération en 2 fois, pour rendre la terre encore plus fine.

Semez :

• Déposez les graines en lignes
• Tassez
• Recouvrez d’une fine pellicule d’un mélange de terreau et de sable

• Eclaircir. L’opération se déroule en 2 temps.
– Quand les plants mesurent 4 cm : éclaircissez la culture tous les 4 centimètres
– Quand le plant possède 3 feuilles, il mesure alors environ 7cm : éclaircissez tous les 10 cm.

• Surveillez bien les plantes spontanées (mauvaises herbes) qu’il faut retirer car elle nuisent à la croissance des carottes. Pendant la période de pousse, il est aussi très important de mettre des piège à limaces ou d’utiliser un produit Bio pour les éliminer… Au risque de voir disparaitre une bonne partie de votre récolte.

• La durée de culture de « ,5 mois à 6 mois selon le mode et la période de culture.
• Étalez la récolte en plantant différente variétés de carottes !

Conseils :

Contre les Limaces :

• Faire des pièges à bière.
• Faire des lignes ou cordons de cendre de bois non traité et de sciure autour des plants de carottes.
• Des granulés avec un répulsif admis en culture biologique existent et sont assez efficaces.
• Poser sur le sol autour des plants une bande de papier d’aluminium d’au moins 30 cm de largeur pour les repousser

Le bon « Mariage »  :

• Si vous cultiviez du poireau, des salsifis, de l’oignon ou des échalotes, vous pouvez alterner les rang. En effet ces légumes sont très intéressant contre les parasites de la carotte. Ils feront office de protecteur 😉 !

 Les associations au potager :

L’art de faire pousser ensembles des légumes qui s’entendent bien. la culture des carottes n’échappe pas à la règle. Certaines cultures lui sont favorables et d’autres associations, au contraire, lui sont « nuisibles ».
Attention, ces associations sont avant tout une question de proximité, et selon la surface du potager vous pourrez éloigner largement les cultures opposées. Mais dans le cas d’un petit potager, il faudra parfois renoncer à certaines cultures et choisir d’autres légumes à ajouter au potager !

Associations favorables :

• Au potager les carottes apprécient la proximité de plants de ciboulette, haricots nains, laitue, oignons, panais, poireaux, pois, radis, tomates, persil et cerfeuil.

Associations défavorables :

• Au contraire, l’aubergine, éloignez-la des rangs de pommes de terre.

Les maladies et parasites de la carotte

La mouche de la carotte

• Elle est dévastatrice surtout au mois de juillet et Août, mais elle « attaque à partir du mois d’avril jusqu’à octobre.
• C’est une petite mouche noire à la tête orange.
• Elle pond au niveau des ombéllifères, sa larve va creuser la carotte des galeries dans la racine – la carotte – qui va pourrir. Le feuillage devenant alors vers clair puis jaune et s’effondre.

Le remède contre la mouche de la carotte :

• La rotation des culture, à respecter absolument, c’est le premier rempart.
• Associer la culture de la carotte avec les légumes ci dessus, en intercalant les lignes.
• Les apports organiques doivent être bien matures et surtout il doivent être secs.
• Éliminer les carottes atteintes dès les premiers signes.

La courtilière :

• C’est un orthoptère, (genre de sauterelle ou de grillon) lorsque qu’elle creuse des galeries – au moment de sa chasse à la nourriture – elle abime les racines de tous les légumes et également des semis.

Le remède contre la courtilière :

• Identifiez le « nid » galerie verticale dont l’entrée en surface est entourée de déchets végétaux.
• Versez à l’aide d’un arrosoir, au goulot, une dose de purain d’ortie. La même méthode peut être utiliser avec un insecticide naturel végétal, la dose dépend du produit.
• C’est l’un des « prédateurs » des cultures, les plus redoutés par les jardinier amateurs.

L’iule terrestre :

• L’iule terrestre est un genre de « mille-pattes ». Il abime également les racines plutôt au niveau du collet de la carotte.

Le remède contre l’Iule terrestre :

• La Patate !
• Utilisez une pomme de terre que vous évidez.
• Enterrez-la à moitié.
• Ensuite, c’est la tournée du jardinier, vous passez récupérer les insectes qui s’y son nichés… Et là, pas de pitié !

L’araignée rouge :

• Rien à voir avec spiderMan, l’araignée rouge n’a pas de slip bleu, et elle est toute petite !
• elle abime les jeune plant en dévorant les feuilles, empêchant ainsi le développement du légume.

Le remède contre l’araignée rouge :

• Arrosages fréquents, autant que faire se peut.
• Et sinon, un insecticide végétal dès le début de l’attaque !
• Et encore, le bouffon vert.. Mais il est trop méchant !

Et les maladies comme l’oïdium

• Un duvet blanchâtre apparait sur les feuilles, généralement dans les périodes de sécheresse relative.
• Ensuite les feuilles jaunissent et sèchent.

Le remède contre l’araignée l’oïdium :

• Eviter l’ajout de compost « frais »
• Passez un coup de binette régulièrement et assez profondément.
• Dès l’apparition du phénomène, au petit matin sur la rosée, poudrez les zones infectées d’un mélange de lithotamme et de fleur de souffre (150gr/are) pour les 2 produits.

Variétés de carottes à cultiver

Variétés hâtives :

Carotte Colmar à coeur rouge

Elle est résistante au froid, sa racine est longue et sa chair rouge jusqu’au cœur.
Semis : en pleine terre de février à juin.
Récolte : à partir du mois d’août à décembre.

• Carotte Touchon
C’est une variété traditionnelle, spéciale semis hâtif. Sa racine est rouge et moyennement longue, la chair belle, très ferme, et bonne à la dégustation.
Semis : février à juin.
il est également possible sous chassis au mois d’octobre et novembre pour une récolte primeur.
Récolte : juin à novembre.

• Carotte ronde Marché de Paris
Variété hâtive, sa racine est ronde et rouge, sa chair est sucrée et de très bonne. Elle pousse en surface de la terre et grâce également à sa forme ronde, elle peut être cultivée dans des terrains lourds.
Semis : février à juin.
Récolte : août à décembre.

Variétés de conservation :

Longue Nantaise :
C’est également une variété traditionnelle, sa racine est lisse et demi-longue, sa chair est sucrée et fine, Elle peut être cultivée dans des terrains lourds.
Semis en pleine terre : février à juin.
Récolte : août à décembre.

• La carotte blanche des Vosges :
Variété ancienne et rustique à racine triangulaire blanc-crème, avec les épaules vertes. La carotte blanche a une saveur légèrement sucré.
Bien enterrée, elle résiste bien au froid.
C’est une variété à consommer quand la racine est jeune.
Semis : février à juin.
Récolte : août à décembre.

 

Exposition
Sol et Arrosage
Taille du plant
Espace des plants
Soleil
• Sol et frais
riche en humus
10cm
10 cm
Profondeur des semis
période semis
prériode récolte
1cm
Hâtif : Oct-nov et fév. à Avril
Cons.: mai juin
entre 2,5 mois et 6 mois.

Carotte jaune, carotte noire, et carotte normale ;-)

La carotte est, comme qui dirait, un légume commun, un légume courant. Pour tous les élèves des cantines du monde elles sont : soit une chance, parce que tous les enfants ne vivent pas dans des familles où ils reçoivent des crudités et autres ingrédients non-préparés, soit parfois, à l’origine d’un dégoût, Burk, du fait de la répétition de l’une des deux propositions alimentaires qui constituaient l’entrée, à savoir, les carottes râpées ou le céleri rémoulade ! Je sens que je viens de toucher une corde sensible, Vous connaissez ! Des carottes râpées, au citron, avec un peu d’huile d’olive, de l’ail très finement ciselé, sel, poivre, c’est simple et excellent, et à coup sûr non-responsable d’une quelconque répulsion. Mais des carottes râpées mélangées cette fois, « à l’usine  » à une sauce industrielle qui donne le même goût à tout, c’est le pire des cas ! Et ça arrive encore…

Carotte

6 Comments

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Google+

Les cookies nous servent à mesurer l'audience du site, en continuant vous acceptez que nous les utilisions, merci. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies ? Ils sont nécessaires au "monitoring" de l'audience, c'est à regarder quelles sont les pages qui ont étées vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous sommes en mesure de comprendre ce que vous appréciez sur jaime-jardiner.com et quand à ce que vous n'aimez pas, ça nous permet de le savoir et de retravailler ces contenus. En gros, ils nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur j'aime-jardiner.com

Fermer la fenêtre !