Brocoli – chou brocoli

Le Chou Brocoli, cultivez le sans modération !

Le chou Brocoli, le brocoli est un chou fleur. Il existe quelques variétés de 40 à 80 cm de hauteur. Ils sont généralement vert et parfois violet (violacé). L’inflorescence pousse en haut d’une tige charnue, elle est formée de petites pommes charnues et sérrées dites « jets ». Le chou brocoli forme une tige épaisse et charnue d’où s’extirpent de amples feuilles nervuréées, légèrement découpées et ondulées.

Les saveurs et texture du brocoli sont proches de celles du chou fleur. on peut les utuliser l’un ou l’autre pour le même genre de recettes, cuit à la vapeur ou à l’eau, préparé en béchamel au gratin ou en salade préparé tiède à la vinaigrette… Les idées recettes ne manquent pas 😉 !

Nom botanique :

• Brassica Oleraceaa Linne

Type de plante

 Famille : Brassicacées bracicaceae
• Cycle : Plante annuelle ou bi-annuelle
• Rusticité : Plante rustique
• Feuillage : Caduc
• Exposition : Tempéré
• Sol :  Humifère, profond, fertile et frais
• Port : Tige érigée
• Enracinement : Racines
• Origine : Europe méridionale
• Toxicité : Non
• Plante mellifère : non

Particularité

Le chou brocoli est riche en vitamines A, B , C, K. Il contient également des sels minéraux. Le brocoli est un légume de la famille des brassicacées (anciennement famille des crucifères). Il contient beaucoup de vitamine C. La consommation des légumes de cette famille, chou, brocoli, chou-fleur, choux de Bruxelles aurait des effets anti-cancer et serait également bon contre les maladies cardio-vasculaires. Consommez le cru ou « peu cuit » pour qu’il conserve un maximum de ces qualités.

Avantages au jardin potager

La culture des choux brocolis est soumise comme tous les choux à des entretiens réguliers des parcelles et à une surveillance contre les maladies. Mais dans les jardins « équilibrés » et où une bonne rotation de culture est pratiquée, on observe des beaux taux de réussite sans trop d' »attaques ».

Floraison

Les fleurs jaunes apparaissent soit au printemps, ou bien l’automne selon la variété.

Description du brocoli :

Le brocoli est un chou-brocoli. la texture de ses feuilles, comme la couleur est très proche de celle des choux à feuilles. Ses inflorescences sont différentes de celles du choux-fleur. C’est une succession de « jets » très serrés qui forment les pommes.

L’info du jardinier

Les bons mariages au potager sont les mêmes pour le brocolis que pour les autres choux, à feuilles.

Quand semer le brocoli :

• Semez de mai à juin en pépinière.
• La variété « vert calabrais » se sème plus tôt en pépinière ou sous châssis dès le mois d’avril – ce brocolis peut également être semé en pleine terre à la même période.

Comment semer le brocoli :

En pépinière :

• Préparez des terrines d’un mélange de terreau/terre du jardin
70/30.
• Semez clair
• Recouvrir d’une fine épaisseur de mélange terreau/terre.
• Tassez.
• Arrosez.

En pleine terre :

• Amendez la terre de compost mature ou de terreau.
• Semez très clair en respectant bien les distance entre les lignes.

Le mot du jardinier amateur :

L’avantage de la culture directement en pleine terre c’est que vous éviterez le repiquage qui est une étape risquée de la culture du brocoli car les plants n’apprécient pas toujours le déplacement et le changement de conditions météo brutale.

Distance de plantation :

• 40 cm entre les choux-brocolis.
• 80 cm entre les lignes.

Culture et plantation des brocolis :

• Quand les plantules portent 4 ou 5 feuilles…
• Avant de repiquez les brocolis pour favoriser leur reprise (car le brocoli n’apprécie pas le repiquage)…
• Trempez les racines des plantules dans un bain de bouillie de Lithothamne (on appelle cette opération praliner).
• Repiquez les et….
• Maintenez le sol frais pour assurer l’acclimatation des plantules dans leur nouvel environnement.

Quand récolter ?

• La variété brocolis vert calabrais se récolte au printemps et en automne.
• Les autres variétés se récoltent pendant l’hiver et jusqu’ en début de printemps.

Récolte

• La récolte des brocolis est assez simple. Et il y a un repère simple qui siffle l’heure de la récolte…
• Il faut que la tige qui porte les fruits, la tige florale, atteigne 15 cm minimum.
• Il faut absolument récolter avant que les fleurs ne s’ouvrent.
• Après cette première récolte, d’autre bourgeons vont se développer permettant ainsi d’autres récoltes.

Le mot du jardinier amateur :

Attention, quand les conditions pour la récolte sont réunies, ne tardez pas, par temps chaud, l’apparition des fleurs pourrait-être accéléré et votre récolte…. perdue !

Les variétés

• Vert Calabrais aux fleurs vertes.
• Brocoli « Blanc hâtif » : aux inflorescences vert clair.
• Violet hâtif : aux inflorescences aux reflets violets.

Le mot du jardinier amateur :

Cultiver des variétés anciennes, Bios si possible, naturelles issues d’échange entre jardiniers amateurs. C’est le seul moyen de perpétrer des variétés abandonnées par les semenciers, car elles ne correspondent pas aux contraintes de l’industrie agro-alimentaires. Choisissez le goût, l’originalité…

Chou Brocoli, maladies et parasites :

La fonte des semis, La hernie du chou, le mildiou, la pourriture du pied… 

Rien ne permet d’éviter à 100% les maladies dans les cultures mais quelques bonnes pratiques peuvent aider.

il est vrai que nous sommes souvent tentés par l’utilisation de produits chimiques puissants qui « font le ménage » au jardin.

Mais ils sont responsables de la pollution et de l’appauvrissent des sols  et leur utilisation aboutit surtout à créer d’autres problèmes, demandant sans cesse une augmentation de l’utilisation de ces produit dont on peut dure qu’ils sont nocifs.

Alors comment nos ailleuls se passaient-ils de produits chimiques au jardin ?

Les bonnes pratiques pour éviter aux maximum les maladies du chou

• Laissez suffisamment d’espace entre les plants, 50 cm dans tous les sens.

• Pratiquez des rotations de cultures régulière de la famille des brassicacées : le cresson de terre, le chou, les navet, le rutabaga, la roquette, le radis, le raifort japonais pour les plus connus.

• Evitez de planter du chou sur des terres acides, sols souvent légers et parfois sableux. On peut ajouter des lithothamnes (poudre à base algues) pour diminuer le taux d’acidité.

• Arrosez de manière régulière et veilliez à ce que la terre ne soit pas humide en permanence.

• Nettoyez et désinfectez les outils du potager pour éviter de passer les maladies et les parasites d’une culture à une autre.

Ces éléments n’empêcheront pas « à coup sûr » les maladies, mais elles permetteront de les éviter en grande partie.

Comment traiter le mildiou ?

• Utilisez un traitement à base de sulfate de cuivre, comme la bouillie bordelaise et bouillie bourguignonne. Il existe d’autres produits, utilisables pour la culture bio, donc moins nocifs pour les terres. Mais attention, moins nocif, ne veut pas dire pas nocif… Pensons-y et utilisons leu seulement dans les cas bien précis.

Comment débarrasser les choux des pucerons ?

Les attaques sont parfois fulgurantes : un jour tout va bien et le lendemain, vos choux en sont recouverts. Alors comment se débarasser des pucerons ?

Un traitement simple et préventif :

• Entre chaque rang, déposez des feuilles d’aluminium que vous maintiendrez avec des briques. Les pucerons sont sensibles à la lumière.

Ce traitement préventif donne de bons résultats. (n’hésitez pas à témoingner ! merci).

Préparez le produit de traitement, à base de savon naturel :

• Mélangez 1 litre d’eau avec 25 cl de savon de Marseille ou savon noir – prenez les produits sans additif… C’est toujours mieux pour les cultures, d’autant que dans ce cas précis, il va falloir pulvériser directement sur les choux.

Le traitement :

• Il faut absolument traiter un jour et son lendemain sans pluie.

• Pulvérisez directement là où il y a les pucerons, jusqu’à ce que le produit s’écoule.

• Vérifiez bien sur les plantations alentours pour essayer de traiter tous les foyers d’infestations ou du moins, le maximum.

• Le sur-lendemain vérifiez. Généralement vous en êtes débarrassés.

• S’il a plu plus tôt que prévu, n’hésitez pas à re-pulvériser l’anti-pucerons « naturel ».

 

Avec ou sans jardin…

• Le brocoli peut également être utilisé pour rendre un massif plus vert. Mélanger les légumes aux fleurs est une bonne idée pour ajouter de la diversité, pour « rusticiser » ou « campagniser » un jardin d’ornement. Cela permet, en outre, aux personnes qui ne possèdent pas de surface suffisante pour élaborer un potager de se préparer un petit plaisir le moment venu : un petite récolte personnelle.

• Le chou brocoli en pot, c’est possible, privilégiez un pot de grande taille, à partir de 40 à 50 cm de diamètre et au moins 30 cm de profondeur.

Fiche rapide :

  • Quelle exposition ?Exposition :
    Soleil , climat tempéré
  • Quelle qualité de sol ?Sol :
    Profond, humifère, fertile
  • Quels besoins en arrosage ?

    Arrosage :
    Sol frais

  • Taille adulte de la planteTaille :
    Jusque 1 + m.
  • Distance de plantationDistance :
    50 cm
  • Profondeur de plantationProfondeur plant. :
    5 cm
  • Quand semer la plante ?Semis :
    Mai juin
    Avril (Vert calabrais)
  • Quand planter ?Plantation :
    mai-Juin
  • Quand récolter ?
    Récolte :
    4 mois après semis

 

Image par Fir0002 on wikipedia.org under Creative COmmons Licence.

Leave a Comment

Captcha-formulaire * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Google+

Les cookies nous servent à mesurer l'audience du site, en continuant vous acceptez que nous les utilisions, merci. Plus d'infos ?

Pourquoi utiliser des cookies ? Ils sont nécessaires au "monitoring" de l'audience, c'est à regarder quelles sont les pages qui ont étées vues. Une fois ces mesures enregistrées, nous sommes en mesure de comprendre ce que vous appréciez sur jaime-jardiner.com et quand à ce que vous n'aimez pas, ça nous permet de le savoir et de retravailler ces contenus. En gros, ils nous servent à améliorer votre expérience utilisateur sur j'aime-jardiner.com

Fermer la fenêtre !